Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.
Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Hôtel Oasis Islazul de Varadero / Notre expérience 2012.

Salaberry de...
Expert
pour Panama
Auteur de niveau
313 posts
525 avis
Hôtel Oasis Islazul de Varadero / Notre expérience 2012.

Bonjour !

    Pour votre information, voici notre expérience vécue à cet hôtel spéciale du 10 au 31 janvier 2012.

  Bonne lecture et si vous avez des questions, il me fera plaisir d'y répondre.

                 ______________________________________

                  Voyage à CUBA du 10 janvier au 12 mai 2012

3 réponses sur ce sujet
Salaberry de...
Expert
pour Panama
Auteur de niveau
313 posts
525 avis
1. Re: Hôtel Oasis Islazul de Varadero / Notre expérience 2012.

Voyage à CUBA du 10 janvier au 12 mai 2012

    Nous avons séjourné à l’Oasis du 10 au 31 janvier 2012. Nous avions réservé au préalable avec Sunwing au coût de 56 dollars canadiens la nuit en tout-inclus pour moi et mon épouse. Nous sommes récemment de retour d’un voyage de 4 mois dans tout le pays. Nous voulions commencer ce périple par Varadero que nous connaissions bien pour ensuite s’aventurer sur l’île en étant bien reposés. Il faut que vous sachiez que cet hôtel est situé à environ 4 km du pont près de l’hôtel Barlovento mais dans la direction de l’aéroport. C’est le premier arrêt que les autobus font d’ailleurs en partant de l’aéroport. Donc c’est isolé mais c’est toujours possible de marcher et la route est sécuritaire même à la noirceur. Vous devez longer le canal par le trottoir qui est entre la Punta Blanca et la route menant à l’aéroport et vous pouvez même marcher sur cette route mais avec prudence quand il y a des autos. En sortant de l’hôtel, tournez vers la gauche et bonne marche ! Nous faisions un arrêt à la station-service avec des tables de pique-nique et un restaurant à hamburgers. Nous rencontrions notre couple canin très sympathique deux fois par jour à cet endroit. Il y était encore le 11 mai 2012, soit la veille de notre retour au Québec. Sinon, un taxi peut vous mener an centre-ville pour environ 8 cuc

($8.50 canadien) ou moins si vous avez un bon pouvoir de négociation. Si c’était à refaire, nous ne serions jamais allés à cet hôtel fondé en 1956 à l’époque de Bautista. Quelques travaux d’entretien ont sûrement été effectués depuis mais pas énormément !!

À SUIVRE .......

                 ____________________________________________

Si des membres manifestent de l'intérêt, je poursuivrai mon long texte merci !

Salaberry de...
Expert
pour Panama
Auteur de niveau
313 posts
525 avis
2. Re: Hôtel Oasis Islazul de Varadero / Notre expérience 2012.

Si vous aimez les décibels et la musique forte, nous vous recommandons les chambres situées juste en haut du passage menant à la salle à manger. Vous avez une belle vue sur les touristes en fête. Si vous aimez aller au lit de bonne heure, évitez à tout prix ces chambres. Par contre, vous avez de très grands balcons pour vous étendre en colère en attendant la fin du party.

  

      Vérifiez les salles de bain car plusieurs trônes blancs n’ont pas de siège comme tel. Nous avons donc immédiatement exigé une autre chambre car nous sommes des couche-tôt et étions dans un dans une ces chambres au départ, la 168 plus précisément. Les valises n’étaient pas ouvertes quand la chambre 6 nous fut attribuée suite à notre demande. La 6 maintenant. Une porte patio ne se verrouillant (mécanisme brisé) pas ce qui n’est pas de la sécurité de haute gamme vous en conviendrez. La télévision ne fonctionnait pas. On nous dit à la réception que c’était un problème de signal mais ce fut un mensonge éhonté car cette télévision devait appartenir sûrement à Bautista lui-même et avait beaucoup d’ancienneté disons. Maria-Luisa, la camarera qui remplaçait notre camarera (femme de chambre) régulière nous en a obtenu une qui fonctionnait en la prenant dans une autre chambre de libre et en y mettant la nôtre. Beaucoup de problème se règlent ainsi à Cuba. Le court terme prime abondamment sur les solutions à long terme. Au moins, nous avions une télévision et nous ne voulions pas sauver la planète au début de ce long voyage. Cette section est plus paisible et vous êtes loin du bruit mais vous devez savoir que l’ombre y règne et que le soleil s’y fait rare. Quelques hamacs s’offrent à vous accrochés aux arbres près des portes patios si vous êtes des disciples de la sieste parmi les maringouins (moustiques)

     Vérifiez aussi les fenêtres des salles de bain car celle de la 6 était une invitation à visiter la chambre car tout était cassé donc impossible de la verrouiller. Il faut dire que les gardiens se promènent beaucoup sur l’aire des hôtels dans tout Cuba et que les vols par infraction dans les chambres se font très rares d’après notre expérience de 4 mois. Vaut mieux vous aviser tout de même à ce sujet si vous y attachez une importance significative. Nous avons décidé de garder la 6 jusqu’au 16 janvier 2012 car la chambre 143 se libérait et nous la réservâmes en s’assurant quotidiennement que cette réservation était toujours valide.

À SUIVRE......

    

                 _________________________________________

Salaberry de...
Expert
pour Panama
Auteur de niveau
313 posts
525 avis
3. Re: Hôtel Oasis Islazul de Varadero / Notre expérience 2012.

Le grand jour de la libération arriva et nous aboutîmes dans la chambre 143 qui est la chambre de prédilection par excellence de l’Oasis selon nous car nous avons fait une visite extérieure très exhaustive de toutes les sections. Nous y sommes demeurés du 16 au 31 janvier 2012. N’eût été de ce fait heureux, je ne sais pas si nous aurions survécu à notre mission impossible de 3 semaines. Cette chambre est au bord de la mer et son balcon est ensoleillé pour une très grande partie de la journée. Une chambre très spacieuse et relativement convenable. Nous n’avons jamais manqué d’eau chaude et la télévision fonctionnait bien avec même RDI pour rester en communication avec les mauvaises nouvelles de Québec.

Nous vous recommandons VIVEMENT mesdames de sécuriser vos produits de beauté tels que crèmes, huiles et même « anti-sudorifiques » dans les coffres-forts de chambre car les niveaux des contenants baissent et les produits sont « inspectés » voire même « empruntés » par certaines femmes de chambre. Nous vous recommandons fortement de procéder ainsi dans TOUT CUBA d’ailleurs. Dommage mais c’est ainsi et nous tenons à vous en aviser. C’est malheureux mais ainsi il en est à CUBA en ce qui concerne les produits de beauté et d’hygiène. Sinon bonne chance mais attendez-vous à des fouilles désagréables dans vos trousses de beauté.

   Mon épouse s’est fait « gratter » son anti-sudorifique jusqu’au plastique. Nous ne savons pas où et quand mais ce fut fait. Elle s’en est rendu compte en le prenant un matin quand son autre fut terminé.

Nous avons quelques chambres à vous recommander. La 140, très similaire à la 143. Les chambres 141 et 142 sont très recommandables mais plus ombragées. Les chambres 100 et 120 sont aussi très correctes selon nos critères. La chambre 162 et celle d’à côté sont situées face à la mer mais totalement à l’ombre. Elles sont situées en haut de la salle à manger. Plusieurs personnes vivent des séjours cauchemardesques à l’Oasis car plusieurs ne réussissent pas à changer de chambres et doivent subir ce calvaire pour la durée de leur séjour. Plusieurs chambres puent l’humidité et les champignons y séjournent gaiement. Oubliez INTERNET aussi à moins qu’il n’y ait eu des changements depuis. Du 10 au 31 janvier 2012, il n’y avait aucune possibilité « internet ». Vous devez aller en ville dans une boutique Etecsa et notez que vous devez débourser entre 6 et 10 cuc de l’heure pour vous connecter avec une vitesse de tortue pour nourrir votre frustration. Vaut mieux vous prévenir. Il y a un téléphone près de la réception. Vous devez vous munir d’une carte PROPIA avec un code à gratter dans une boutique Etecsa au centre ville (une près de la villa Tortuga et une autre au coin de la calle 15 et de la primera avenida). Le coût vous revient à 1.40 cuc la minute s’il n’y a pas de changement. Les cartes dures à insérer dans certains téléphones reviennent à meilleur marché (environ $1.16 la minute mais ce genre de téléphone est inexistant à l’Oasis)

Pour la nourriture, vous devriez survivre et si vous n’êtes pas trop exigeants mais ne vous attendez-pas à du grand luxe et à une propreté impeccable. Les « affamés » salissent beaucoup autour des plats et beaucoup de « bouffe » tombe partout comme dans tous les buffets de ce monde mais le nettoyage ne se fait pas souvent. Arrivez tôt si vous avez le cœur sensible.

          Les nappes et napperons sont souvent sales avec des restes de ceux et celles qui étaient à votre table avant vous. Soyez patients avec la machine à café qui fait souvent des siennes ou abstenez-vous de café ! Elle fonctionne bien si vous êtes dans les premiers. Donc arriver tôt dans la salle est un gage de mieux-être afin de ne pas vous emporter et gâcher vos vacances.

       Nous nous sommes faits des amis et amies parmi les serveurs et serveuses. Nous y sommes retournés le 11 mai 2012 pour les visiter. Si vous êtes courtois et tolérants et aimez donner des pesos en pourboire, vous devriez agrémenter votre séjour à l’Oasis mais ce n’est pas une garantie absolue mais cela peut aider. Il y a beaucoup de bonnes personnes mais aussi des personnes moins passionnées par leur travail qui travaillent à l’Oasis. À vous de les découvrir.

Selon nous, Sunwing perd beaucoup de « plumes » en envoyant des clients à cet hôtel et en camouflant beaucoup d’informations que le client devrait savoir pour ce qui l’attend pour le prix.

     Le 27 janvier 2012 au matin, j’ai déposé une plainte formelle à la Dame « commercial » qui est responsable de la gérance de l’établissement. Dans la nuit du 27 janvier 2012, un charmant couple de jeunes (je ne précise pas la nationalité mais nous pouvons vous affirmer sans ambages que cette nationalité fut extrêmement dérangeante durant notre séjour), ont eu la brillante idée d’inviter un autre couple de leur nationalité à venir poursuivre la fête dans leur chambre situé tout juste sous la nôtre (143). Le problème était qu’il était 2 heures du matin. Un vacarme infernal digne du plus grand irrespect humain pour nous et les autres personnes désirant dormir dans cette section se poursuivit jusqu’à 4 heures et demi du matin soit au moment ou moi et mon épouse décidions de les avertir d’un ton désabusé et avec beaucoup de colère. Nous nous disions que de toute façon, personne ne dormait autour et que nous ne risquions pas de les réveiller. Cette scène aurait très bien pu mal se terminer car ces personnes étaient en état d’ébriété très avancé et nullement intéressées à se coucher. Elles étaient même provocantes et très arrogantes. Le pire dans tout ça est que des gardiens de nuit furent témoins de ce spectacle et n’ont jamais tenté quoi que ce soit pour faire taire ces fêtards. Après notre « crise » légitime, le calme est revenu mais le tout aurait pu dégénérer en bataille avec de la violence mais ce ne fut pas le cas heureusement. Selon nous, il est de la responsabilité des gardiens de nuit d’assurer la paix et la sécurité durant le période des heures de sommeil qui devraient se situer environ entre 23h et 7h plus ou moins. Au petit matin, j’en ai discuté avec un des gardiens qui fut témoin de la scène. Sa réaction fut un haussement d’épaules signifiant « je sais…. je sais….mais que pouvais-je y faire ???.......!!!!!!!! ». Inadmissible et inconcevable !!! C’est alors que je me dirigeai immédiatement au bureau de la Dame « comercial » pour y déposer une plainte formelle par écrit. J’ai photographié cette plainte. J’ai assuré à la Dame que cette plainte aurait une suite au Québec et c’est ce que je suis en train de faire. Elle regrettait beaucoup et m’a semblé très préoccupée par mes intentions. Elle était vraisemblablement désolée et me dit que les mesures nécessaires seraient prises à l’avenir pour ce genre de situations fâcheuses. Elle me donna raison sur toute la ligne et mieux valait ainsi. Il lui était facile de palper ma déception disons. Elle a fait son possible pour mettre un baume sur cette nuit infernale en nous faisant une invitation spéciale au restaurant pour mon anniversaire de naissance avec un excellent repas et une bouteille de vin avec les « ballounes » et une carte de vœux dans notre chambre. Ce geste nous a touché mais n’a nullement modifié nos intentions de nous plaindre à notre retour. Elle comprenait et ne pouvait rien faire pour changer cette nuit mais semblait très déterminée à ce que ce fait ne se reproduise plus. Nous le souhaitons ardemment pour les clients. Elle m’a donné son adresse de courrier électronique et je lui ai dit que je lui donnerais les liens internets de nos démarches et commentaires sur les forums de voyage et à Sunwing que nous avons sérieusement l’intention de contacter et nous le ferons.

      Si vous décidez de séjourner à cet hôtel, il serait apprécié que vous partagiez vos points positifs et négatifs avec les personnes désirant avoir des informations suite à votre séjour. Notre point de vue est subjectif bien entendu car tel fut notre expérience qui est unique à nous. D’autres personnes peuvent être totalement en désaccord avec nous mais d’autres peuvent avoir vécu des choses beaucoup plus désagréables aussi.

Voilà…………en bref !!!

Feliz estancia y sobre de todo buena suerte !! Bon séjour et surtout bonne chance !

            +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Voilà ! J'ai décidé de tout mettre le texte finalement et je faisais un test en même temps.

  Un paragraphe posait un problème et je n'ai pas pu le publier. Je ne vois pas pourquoi mais il a fallu que je le supprime.

Répondre à : Hôtel Oasis Islazul de Varadero / Notre expérience 2012.
Recevez une notification par e-mail lorsqu'une réponse est publiée
Réponses aux questions fréquentes sur Varadero