Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.
Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

De retour (Impérial Palace, Monte-Carlo et restaus français)

Saint-Cloud, France
Messages : 320
Avis : 1
De retour (Impérial Palace, Monte-Carlo et restaus français)

Bon, me voici à nouveau de retour de voyage à Las Vegas, cette fois-ci en hiver, voyage motivé par un tarif attractif sur le vol et surtout une invitation dans deux hôtels… Je vous propose donc quelques notes par thèmes pour les futurs voyageurs.

Vol.

J'ai trouvé un vol aller-retour par Delta à 540 € avec une escale à Salt Lake City. Pour le prix, vraiment rien à dire, le service est classique pour ce type de vol, ni plus ni moins. Le seul point vraiment négatif était l'absence d'écrans individuels sur les sièges, il faut se contenter des télévisions au plafond pour regarder un film, mais finalement j'aime autant payer moins cher le vol et aller voir les films au cinéma…

Casinos.

Pour les habitués de Las Vegas quelques nouvelles des casinos et des travaux. En ce moment, les travaux les plus importants sont ceux du Tropicana qui, depuis cet été, ont bien avancés mais sont encore loin d'être terminés. En ce moment, l'essentiel du casino est très bas plafond et un peu oppressant. Par contre, les travaux s'annoncent bien et le style très clair du casino tranche sur les réalisations récentes.

Le Paris et le Palazzo ont leurs devantures toujours en travaux alors que la nouvelle entrée de l'Encore est-elle terminée. Le casino du MGM a lui été rénové (je ne sais pas si c'était déjà le cas cet été) dans des tons noirs et marron, un peu sombres mais en tout cas beaucoup plus propre et classe qu'auparavant.

Le Cosmopolitan doit ouvrir dans quelques jours. J'ai manqué l'inauguration mais les prochains voyageurs, dès la semaine prochaine, pourront le visiter.

À part cela, j'ai trouvé qu'il y avait encore un peu plus de petits bars à droite et à gauche que ce soit sur le strip ou downtown, et encore un peu plus de gogo dancers (palme spéciale aux cow girls du Binion's et aux imitatrices de l'Imperial Palace, en particulier Lady Gaga...).

Hôtels.

J'ai passé quatre jours Imperial Palace et trois jours à l'Hotel 32.

L'Impérial palace n'aurait pas été en soi mon premier choix si je n'y avais pas été invité, mais c'est un bon hôtel d'entrée de gamme, surtout très bien situé sur le strip. Il n'y a pas grand-chose à dire sur l'hôtel en lui-même ou le casino, très quelconques, mais l'ensemble est propre et l'accueil tout à fait dans les normes de Las Vegas. Je disposais d'une chambre dans la tour 5 avec vue sur le strip : ce choix n'est pas idéal parce que la contrepartie de la vue est le bruit chaque soir du bar du Carnaval Court qui est juste en dessous et qui est très perturbant, même au 15e étage. Malgré tout, c'est un hôtel que je recommande pour les petits budgets moyennant de payer moins de 50 $ la nuit. Au-dessus de ce prix il y a de meilleures options sur le strip.

L'hôtel 32 est un petit hôtel séparé situé au 32e étage du Monte-Carlo. Je n'en avais jamais entendu parler avant. C'est un peu l'équivalent du Skyloft du MGM, mais en moins luxueux. Les chambres sont contemporaines, toute récentes et l'hôtel dispose d'une petite réception séparée avec un espace ou des cocktails et des snacks sont servis à peu près toute la journée. L'accueil et service sont vraiment exceptionnels même si cela est bien aidé par la petite taille de l'hôtel (50 chambres). La chambre dont je disposais de type « studio » étais parfaite pour moi même si un peu plus petite que la norme de Las Vegas. Il existe d'autres types chambres dans l'hôtel, plus grandes. Après avoir vérifié sur le site Web, le prix public de la chambre sans remise particulière est de 170 $ par nuit et, même pour ce prix, je n'hésiterai pas à retourner à cet hôtel rien que pour la qualité du service.

Attractions.

La seule attraction à laquelle j'ai assisté pendant ce voyage était une des manches de la finale nationale de rodéo qui a lieu chaque année à Las Vegas à cette saison. Les places ne sont pas très chères et si l'on se trouve en ville à ce moment-là cela vaut vraiment le coup car le spectacle dans l'arène et dans les tribunes est vraiment typiquement américain. Je me suis trouvé assez surpris d'être à certains moments pratiquement le seul sans chapeau et sans bottes dans la foule !

Entre ces finales de rodéo et un ou deux congrès en ville, il y avait plutôt plus de monde qu'au mois de juillet cet été et différentes personnes m'ont confirmé, qu'effectivement, la semaine était assez chargée et que globalement ils avaient constaté ces derniers mois une nette reprise de la fréquentation touristique.

À noter, installé en centre-ville, une tyrolienne qui parcoure une bonne partie de Fremont Street (l'est de la rue) pour les gens à la recherche de quelques sensations.

Météo.

En cette saison (début décembre), il fait un peu frais à la Vegas mais j'ai quand même eu des températures de l'ordre d'une vingtaine de degrés certains jours. En moyenne il faisait entre 17 et 19 la journée avec beaucoup de soleil, sauf une journée plus couverte avec une averse le soir. Je suppose que pour Las Vegas ces températures sont assez fraîches mais vu le temps qu'il a fait partout ailleurs aux États-Unis et en Europe, tous les touristes trouvaient cela idéal. De mon côté, je pense que partir quelques semaines plus tôt auraient été encore plus agréable, pour ressentir une impression vraiment estivale.

Restaurants.

Je ne suis pas sûr que mes choix de restaurants vont globalement intéresser les Français qui ont à Las Vegas, mais peut-être les francophones le seront un peu plus.

Spago (Caesars) : restaurant de cuisine italienne avec entre autres pizzas et pâtes. J'y ai mangé un magret de canard et un petit millefeuille au cheesecake de très bonne qualité pour un prix raisonnable (une cinquantaine de dollars). J'ai été un peu agacé par un service particulièrement long (largement plus d'une demi-heure pour le premier plat) mais, du coup, ils m'ont offert le dessert dont je ne peux pas vraiment me plaindre… Le seul vrai reproche est que l'avant du restaurant et la terrasse sont un peu bruyants car ils donnent directement sur un passage particulièrement fréquenté entre l'hôtel et la galerie commerciale. Pour le reste, c'est un bon choix même si dans le même hôtel et pour sensiblement le même prix je préfére le Mesa Grill.

Botero (Wynn) : le Botero est une steakhouse de très haut-de-gamme du Wynn. L'environnement du restaurant et lui pour le coup très calme et cela est reposant par rapport à beaucoup d'autres. La cuisine est excellente et assez sophistiqué et originale pour ce type de restaurant. J'ai pris un filet de boeuf avec un curry de légumes gratinés et en dessert un tiramisu bourbon-citrouille. Je recommande à 100 % pour l'environnement et la cuisine (et bien sûr le service au standard US). Cela m'a coûté environ 80 $ sans vin.

Mix (Mandalay) : Mix est un restaurant monté par Alain Ducasse. Il est tout récent et le décor est absolument superbe, tout blanc, un peu années 70 et rien que pour cela mérite une visite. Il est situé au 64e étage du Mandalay et l'on n'y accède par un ascenseur séparé, vitré ,qui monte à l'extérieur de l'hôtel et cela aussi mérite la visite. La cuisine est d'un très bon niveau et présente quelques spécialités du chef très classiques. J'ai tapé dans ce menu de spécialité pour prendre un filet de boeuf Rossini et des profiteroles. Rien à dire sur le plat de viande de très haut niveau ; il est accompagné d'une purée de pommes de terre (je suppose qu'ils appelleraient ça « une écrasée » aujourd'hui) qui, quelle que soit sa qualité, et même si c'est assez tendance, je trouve, manque de classe pour accompagner un plat de viande raffiné. Côté dessert, la présentation, comme la qualité des profiteroles en font vraiment un très bon moment. Vin compris, j'ai payé aux environs de 150 $ donc un prix très raisonnable à ce niveau de qualité. Le service est excellent et le manager francophone a pris le temps de venir discuter un peu avec moi ; il y a par contre une partie du personnel chargé de débarrasser des tables qui fonctionne de manière un peu plus informelle et cela fait un peu bizarre dans l'ambiance générale. En tout cas, pour le cadre d'exception, la vue du 64e du mandalay on peut fréquenter sans hésitation le bar comme le restaurant du Mix.

Twist (Manadrin Oriental) : le Mandarin Oriental est un des hôtels de City Center construit récemment. Le restaurant Twist créé par Pierre Gagnaire se trouve au 23e étage de cet hôtel avec une vue donc un peu moins spectaculaire que celle du Mix mais quand même très agréable. Avant de parler du restaurant, une mention spéciale à l'accueil qui m'a été fait au MO quand je suis venu voir la concierge pour faire la réservation : c'est probablement le meilleur accueil que j'ai eu dans tout Las Vegas, même en ne résidant pas dans l'hôtel. Donc, pour ceux qui ont les moyens, le MO à l'air vraiment une bonne option pour un hôtel de luxe non directement relié à un casino.

Concernant le restaurant, j'ai vraiment trouvé la cuisine exceptionnelle et je placerai ce restaurant assez nettement au-dessus de tous les autres essayés lors de ce voyage. Chaque plat est composé de trois éléments, une assiette et deux autres compositions annexes dans des verres ou de grandes cuillères. Chacune de ces compositions est originale et savoureuse et j'ai vraiment été surpris par certains mélanges. Le menu est disponible en ligne et vous pouvez aller consulter. J'ai pris en entrée la soupe de champignons "zezette" accompagné d'un cake de cabillaud et d'un sorbet « bloody mary » lui-même accompagné d'une mousse de ratatouille (!). En plat principal, j'ai choisi le filet de Saint-Pierre au bébés pieuvre accompagnée d'une part d'une purée d'artichauts à la mousse de rhubarbe et d'autre part d'une petite bouchée de foie gras aux lentilles du puy. Pour finir, en dessert, j'ai terminé avec un soufflé amandes-amaretto avec des prunes et de la rhubarbe poelées, accompagné d'une bouchée aux amandes et d'une glace à la mandarine ainsi que de quelques autres éléments que je n'ai pas vraiment pu identifier. Je pense que, rien qu'à l'énoncé de ce menu, vous verrez la richesse des saveurs et des compositions qui sont proposées. Il ne fait aucun doute que lors de mes prochains voyages Las Vegas un de mes objectifs sera de retourner dans ce restaurant... Le repas, un verre de vin compris, m'a coûté aux alentours de 200 $ prix très très largement justifié.

Guy Savoy (Caesars) : le restaurant de Guy Savoy est incontestablement un très grand restaurant et il est étoilé (deux étoiles). J'ai été en particulier vraiment séduit par la qualité du service, très nettement au dessus des autres, à la fois très attentif et très chaleureux. J'ai été en particulier très bien accueilli par tout le personnel français du restaurant. Côté cuisine, rien à dire même si j'aurais apprécié une petite touche d'exotisme ou de modernité supplémentaire. En plat principal j'ai pris la cocotte de palombes, colverts et pintades sur du chou braisé : la présentation comme la dégustation sont quand même au top. L'entrée était une soupe des citrouille servies avec de la truffe blanche rapée dans l'assiette : là aussi service, présentation et dégustation sont au rendez-vous. Attention à garder de la place en fin de repas pour le buffet de glaces, chocolats et autre mignardises assez exceptionnel. En termes de prix, avec le vin, cela m'est revenu aux alentours de 300 $ plus le service. C'est en tout cas le seul restaurant à Las Vegas qui a vraiment donné l'impression d'être dans un grand restaurant à la française en réunissant toutes les composantes de l'expérience d'un grand repas et c'est pourquoi je recommande sans aucun état d'âme.

L'atelier (MGM) : il s'agit du restaurant un peu moins formel de Joël Robuchon au MGM. On n'y mange en particulier sur un bar qui entoure la cuisine et qui permet de voir le travail de préparation des cuisiniers. Je dois avouer que j'ai été un peu déçu par ce restaurant pour plusieurs raisons. D'abord le concept de même de déguster de la grande cuisine dans un contexte trop informel ne permet pas à mon sens de profiter complètement de la qualité des plats. Ensuite, le service est juste du niveau des restaurants de milieu de gamme de Las Vegas et cela est difficile à justifier pour un restaurant de ce prix. Enfin, la cuisine de Robuchon est assez imaginative mais je l'ai trouvé un tout petit peu grasse à mon goût et, pour moi, les poissons (sole et coquille Saint-Jacques dans mon cas) étaient vraiment un peu trop cuits. Chacun verra midi à sa porte et pourra quand même apprécier le restaurant pour quelques plats très originaux (l'oeuf, le mojito, la noisette…). Le menu dégustation m'a coûté aux alentours de 200 $ y compris l'option truffe blanche et le vin.

Viennoiseries.

Il s'agit d'une quête personnelle de la meilleure boulangerie de Vegas. Je dois avouer que je reste après pas mal de tests attachés aux muffins de Starbucks, pourtant industriels, je ne suis pas forcément très qualifié pour ce test ! Je reste un peu déçu par les viennoiseries de Jean-Philippe (Bellagio et Aria) ou Payard (Caesars) qui n'ont rien de spécial : peut-être ces adresses sont plus à recommander pour la pâtisserie. Par contre, j'ai une une vraiment bonne surprise à la "panetteria" Il Fornaio au New York New York : à confirmar lors d'un prochain séjour.

Voilà pour l'essentiel de ma visite si vous avez d'autres questions n'hésitez pas. Je suis passé faire un tour dans la plupart des casinos du strip et du centre-ville et aussi l'Orléans et le Red rocks casino en dehors.

GH.

4 réponses sur ce sujet
suisse
Expert
pour Dubaï, Honolulu, New York
Messages : 1 474
Avis : 135
1. Re: De retour (Impérial Palace, Monte-Carlo et restaus français)

Merci infiniment pour ces renseignements. J'en prends note. Je vois que comme d'habitude vous avez passez un super séjour.

Bonne journée

Belgique
Messages : 8
Avis : 3
2. Re: De retour (Impérial Palace, Monte-Carlo et restaus français)

à propos des restaurants :

il y en a un excellent au Stratosphère : Fellini .( leurs steacks et homards ou fruits de mers ... !!! ) ... et ce qui ne gache rien :

un serveur parle un excellent français . De plus ( pour les fumeurs ...dont je suis ) il est possible d' avoir une table en bordure du casino : on marche 5 metres et on peut fumer !

Merci à GH42 pour les adresses qu' il a mentionnées , j' irai en visiter quelques unes lors de mon prochain voyage .

Encore à propos de resto : si vous allez à San Diego , il y a d' excellentes huitres dans un resto dont je ne me rapelle plus le nom mais facile à retrouver : regardez le "convention center " quand vous etes au passage à niveau devant la voie ferrée , le resto est au coin à votre droite . Ils ont des huitres ( grosses comme un moule ) avec un nom genre japonnais ( tamakoto ...ou un truc dans le genre ) .... autre chose que nos "creuses" !

Marc

Saint-Cloud, France
Messages : 320
Avis : 1
3. Re: De retour (Impérial Palace, Monte-Carlo et restaus français)

Il ya deux choses que j'aime bien au Stratosphere: le Roxy's diner (d'est une chaine de restau americaine avec un decor de diner traditionel, plutôt sympa) et la roulette avec un seul zéro pas trop chère (si elle est toujours ouverte, je n'y ai pas joué cette année).

Je n'aime pas trop les huitres, mais le message de Marc me donne bien envie de refaire un tour à San Diego l'année prochaine :-)

GH.

Bordeaux, France
Messages : 50
Avis : 35
4. Re: De retour (Impérial Palace, Monte-Carlo et restaus français)

Merci pour les infos mais il faut des moyens pour fréquenter ce genre de restaurant surtout pendant une semaine.

Répondre à : De retour (Impérial Palace, Monte-Carlo et restaus français)
Recevez une notification par e-mail lorsqu'une réponse est publiée