Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.
Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

“A la Casa de la Trova te invito a bailar” 5 5 étoiles
Avis sur Casa de La Trova

Casa de La Trova
Santiago de Cuba, Cuba
Améliorer cette Page
Classé n° 6 sur 33 Attractions à Santiago de Cuba
Certificat d'Excellence 2014
Activités : Itinéraires touristiques
Détails de l'activité
La Havane, Cuba
Auteur confirmé
31 avis 31 avis
21 avis sur les attractions
Avis dans 16 villes Avis dans 16 villes
19 votes utiles 19 votes utiles
“A la Casa de la Trova te invito a bailar”
5 5 étoiles Avis écrit le 18 novembre 2011

À l’intersection des rues Heredia et San Félix, au numéro 206, se dresse la Casa de la Trova. À l’intérieur de cette pittoresque demeure coloniale achevée dans la première moitié du 19ème siècle, est né, en date du 23 octobre 1844, Rafael Pascual Salcedo. Il deviendra l’un des musiciens santiaguais les plus connus de son époque et aussi fondateur d’un important mouvement musical cubain qui sera connu plus tard sous le nom de la Vieja Trova.

La maison à présent occupée par la Casa de la Trova appartenait au début du 20ème siècle à un marchand nommé Virgilio Palais, celui qui avait réussi à réunir dans son café un groupe de musiciens en provenance de plusieurs quartiers de la ville. Ainsi, derrière les fenêtres en bois massif et fer forgé, et les longs balcons surélevés sur les trottoirs, est née la Trova, nouvelle vague musicale qui a fait le tour du monde et qui veut dire en elle même chanson traditionnelle cubaine imprégnée d’un contenu romantique et « contagieux » se faisant accompagner des percussions et des guitares.

Santiago de Cuba est également le berceau d’un tas de genres musicaux cubains tels le Boléro et le Son, des rythmes qui se sont diffusés de partout et qui ont influencé à leur tour d’autres musiques du bassin caribéen. On sait que le Son est arrivé à Santiago au début du 20ème siècle, et qu’il a vu le jour dans les montagnes qui entourent cette ville. On l’a entendu pour la première fois de la voix des Guajiros (fermiers) qui allaient d’une contrée à l’autre, guitare dans la main, en faisant courir des bruits et des nouvelles tels les jongleurs du Moyen Âge. C’était le temps de la naissance de la Première République, ainsi, le Son est devenu un excellent moyen pour renforcer les idéaux de liberté du peuple et les plus grandes aspirations de la jeune nation cubaine.
Le Boléro, quant à lui, a des origines qui remontent à la deuxième moitié du 19ème siècle. Il est né lui aussi à Santiago de Cuba, sous les balcons et les vérandas, derrière les fenêtres coloniales où se cachait « la bien aimée », souvent une femme courtisée par un musicien ou simplement par un amant inconsolable qui se faisait accompagner par un trio ou un petit orchestre qui chantait une sorte de sérénade « à la napolitaine » aux teints d’opéra et de romances françaises.
En tout cas, le grand succès qu’eurent le Boléro et le Son est dû en partie aux agitations politiques et aux fréquents changements de régimes qui avaient secoué Cuba pendant les premières trente années du 20ème : les chansons servaient à l’époque pour dénoncer les fléaux sociaux qui touchaient la société cubaine et l’ingérence militaire, économique et politique du puissant voisin nord-américain. Alors, le Son fit son entrée dans les principales salles de bal de l’Oriente cubain, voyageant des campagnes aux villes et vice-versa, jusqu’à ce qu’il débarqua triomphalement à La Havane, plein de paroles à double sens et de dictons malicieux.
Boléro et Son seront joués par des musiciens légendaires tels Miguel Matamoros, Sindo Garay, Pepe Sánchez, Manuel Corona, Miguelito Cuní, Ñico Saquito et, enfin et surtout, Joseíto Fernández, compositeur de l’archiconnue Guantanamera. Ces personnages mythiques jetèrent les fondements des riches traditions artistiques cubaines et d’un grand éventail composé de plusieurs variantes musicales régionales qui donnèrent lieux, des années plus tard, à d’autres tendances comme le Mambo, le Cha-cha-cha, la Salsa et le Feeling.

La musique cubaine, quoique distincte en elle-même, possède comme élément commun le mélange des différentes cadences tropicales et des compositions musicales innovatrices. Avec un usage cubanisé des instruments, elle a su reconstituer ses racines sonores, européennes et africaines, auxquelles se sont ajoutées des influences caribéennes et sud-américaines tels les sons apportés par la Marímbula ou Botijuela.

En somme, la grande famille musicale cubaine, composée de Mambo et Salsa, Son et Boléro, des guitares et percussions, de danse et feeling, a conquis le monde, a fait salle comble à La Havane, Paris, Mexico et New York, pour s’installer à jamais au sommet de la culture universelle.

Visité en juillet 2011
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 5
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Écrire un avis

69 avis de voyageurs TripAdvisor

Évaluation de visiteur
    37
    25
    6
    1
    0
Date | Note
  • Allemand en 1er
  • Anglais en 1er
  • Espagnol en 1er
  • Français en 1er
  • Italien en 1er
  • Néerlandais en 1er
  • Portugais en 1er
  • Toutes
  • Derniers résultats en français
Français en 1er
Paris, France
Auteur chevronné
74 avis 74 avis
6 avis sur les attractions
Avis dans 31 villes Avis dans 31 villes
46 votes utiles 46 votes utiles
“La vraie musique traditionnelle”
4 5 étoiles Avis écrit le 2 octobre 2011

A partir de onze heures du matin et jusque tard dans la nuit les chanteurs et musiciens se relaient dans le salon,le patio,la salle du premier étage(le soir) ou la petite Trova récemment ouverte à l'endroit où avait été construite la première"Casa de la Trova".
Ambiance chaleureuse si les artistes voient que vous aimez leur musique,vous pouvez même participer.
Dans le patio vous pouvez déjeuner tout à fait correctement pour un prix raisonnable ou prendre un verre (1€ la bière) servie par la pittoresque Mercedes.

Visité en mars 2011
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 1
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.

Les voyageurs ayant consulté Casa de La Trova ont aussi consulté

Santiago de Cuba, Santiago de Cuba Province
Santiago de Cuba, Santiago de Cuba Province
 
Santiago de Cuba, Santiago de Cuba Province
Santiago de Cuba, Santiago de Cuba Province
 

Vous connaissez Casa de La Trova ? Partagez vos expériences !

Écrire un avis Ajouter des photos

Propriétaires, prenez la parole !

Si vous êtes le propriétaire ou le gérant de Casa de La Trova, inscrivez-vous dès maintenant pour bénéficier des outils gratuits qui vous permettront d'améliorer votre Page Établissement, d'attirer plus d'avis et de répondre à leurs auteurs.