Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.
Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

“Un grand moment gastronomique” 5 5 étoiles
Avis sur Steirereck

Steirereck
Am Heumarkt 2a, Vienne 1030, Autriche
43 1 713 31 68
Site Web
Améliorer cette Page
Classé n° 5 sur 2 863 Restaurants à Vienne
Cuisines : autrichienne
Plus d'informations sur le restaurant
Détails sur le restaurant
Conseillé pour : Romantique, Repas d'affaires, Cuisine locale, Pour les grandes occasions, Inviter ses clients
Options : Petit-déjeuner/Brunch, Coin déjeuner, Dîner, Sur réservation, Livraison, Jusqu'au bout de la nuit, Desserts
Contributeur
5 avis 5 avis
5 avis sur les restaurants
Avis dans 2 villes Avis dans 2 villes
4 votes utiles 4 votes utiles
“Un grand moment gastronomique”
5 5 étoiles Avis écrit le 6 octobre 2013

J´ai testé mercredi dernier le Steirereck,un gand moment gastronomique,cuisine exeptionelle,service parfait et sympatique,atmosphère très agréable,le sommelier anime aussi le repas avec un super choix de vins parfaitement accommodé.Je n´ai pas un seul commentaire négatf ainsi que mes Compagnons de table ( Hagen Hoppenstedt ( Sommelier de l´année en Allemagne 2011 ) et Michi Malat ( Grand vigneron Autrichien ) ).Un endroit incontournable à Vienne pour tout les amoureux des maisons de grande perfection !!!!!!!!

  • Visité en octobre 2013
    • 5 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 5 5 étoiles Ambiance
    • 5 5 étoiles Service
    • 5 5 étoiles Cuisine
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Écrire un avis

702 avis de voyageurs TripAdvisor

Évaluation de visiteur
    526
    86
    50
    23
    17
Résumé des notes
    Cuisine
    Service
    Rapport qualité-prix
    Ambiance
Date | Note
  • Allemand en 1er
  • Anglais en 1er
  • Coréen en 1er
  • Danois en 1er
  • Espagnol en 1er
  • Français en 1er
  • Italien en 1er
  • Japonais en 1er
  • Néerlandais en 1er
  • Norvégien en 1er
  • Polonais en 1er
  • Portugais en premier
  • Russe en 1er
  • Slovaque en 1er
  • Suédois en premier
  • Turc en premier
  • Toutes
  • Derniers résultats en français
Français en 1er
Genève, Suisse
Auteur chevronné
495 avis 495 avis
469 avis sur les restaurants
Avis dans 159 villes Avis dans 159 villes
405 votes utiles 405 votes utiles
“Un fantastique moment culinaire”
5 5 étoiles Avis écrit le 27 avril 2013

Jamais je ne me serais douté que l’Autriche possède l’un des plus grands restaurants du monde et obtenir une table chez Steirereck qui est 11 ème dans « The World’s 50 Best Restaurants » sponsorisé par San Pellegrino & Aqua Panna m’emplirait d’une grande excitation. Certes un classement reste un classement qui sera des plus suggestifs et probablement manipulé…mais ayant déjà eu la chance de « faire » les numéros 2, 3 et 5 du peloton de tête… il me sembla naturel de « faire connaissance » avec cette « nouvelle légende »… Heinz Reitbauer.

L’endroit où est située cette table est d’une grande beauté. Une belle maison de maitre au milieu d’un parc ou se trouve la célèbre statue de Johann Strauss. Certes nous sommes en hiver et tout est recouvert de neige mais je peux m’imaginer que le printemps et été doivent être des saisons encore plus belles afin de profiter d’une petite marche un peu bucolique avant d’arriver à bon port. Cette table est un peu comme une oasis dans la ville. On arrive face à un magnifique bâtiment, gravit quelques marches avant d’arriver dans une magnifique réception dans les tons rouges. A quelques mètres, une belle salle plutôt classique mais bien agencée.

La cuisine de Reitbauer basée sur ses origines Styrienne est une cuisine réinventée et contemporaine. Le plus surprenant étant que ce cuisinier possède une ferme aux alentours de Vienne où sont élevés et produits viandes et légumes, utilisés dans ses recettes. Des plats oubliés remis au gout du jour avec souvent du pur génie. Je dis souvent mais il y eut néanmoins quelques doutes….

Le menu de dégustation se décline selon ses préférences et sa faim en six ou sept plats (125 ou 135 euros) et le choix doit être réalisé parmi une sélection de quatorze plats. Evidement c’est avec des larmes…que j’ai dû sélectionner ceux-ci…. A vrais dire, j’aurais souhaité déguster les quatorze… Le choix donc fut plus que douloureux…

La plupart du temps les mets utilisent des ingrédients végétaux plutôt rares qui méritent d’être décrits ; les associations sur assiettes sont toujours des exercices assez périlleux et les recettes d’une grande complexité mais le résultat est plutôt impressionnant.

Une fois ma commande passée, arrive un ensemble de minuscules amuses bouches à base de feuilles, de remplissage de tamarin, de cacahuète. L’effet visuel est plutôt impressionnant car l’on a l’impression de voire des insectes ou cocons. Arrive ensuite un chariot de pains comme je n’avais jamais vu. Une sélection très large avec des pains souvent travaillés selon les coutumes locales avec une mention tout à fait spéciale pour celui au boudin noir. Une brioche d’une très grande finesse avec des morceaux tout é fait visible de cette saucisse. Le beurre est également présenté comme nulle-part ailleurs avec sur le dessus des préparations plutôt lorgnant vers le sucre. Il faut d’entrée préciser que souvent la cuisine de Heinz Reitbauer utilise des éléments assez doux qui reflètent ce qu’est la cuisine autrichienne traditionnelle.

Autre amuse-bouche servit sur une assiette et non un plateau comme au préalable ; une salade d’artichaut chaude aux herbes. Présenté comme une terrine en strate, on découvre le légume préparé de trois manières différentes. Mariné et poché dans du vin blanc, de la coriandre et de la citronnelle ; en petits cubes sautés au thym et une émulsion ou espuma. Le tout recouvert de quelques herbes comme probablement de la livèche. Les saveurs sont subtiles, l’apparence est magnifique.

Première entrée avec l’huitre Gillardeau aux courgettes jaunes, concombre brun russe, bégonia et pollens de fenouil. Le visuel est vraiment exceptionnel pour cette assiette qui est finalisée devant vous. L’huitre arrive gratinée avec sur le dessous de la courgette ; la sauce est montée au sel citronné, vermouth, beurre et persil. On vous la dépose sur un lit de fines tranches de courgettes jaunes infusées avec des algues wakame. Sur le côté, des feuilles de moutarde marinées et des cubes de concombre plutôt doux car marinés dans un vinaigre balsamique blanc. Les cubes sont légèrement recouverts de ce pollen au gout de fenouil et aiguille de pin. Les pétales de bégonia amènent une touche de couleur très vive à cette magnifique assiette. Avec autant de travail, on se trouve avec un plats aux multiples saveurs et textures, apportant des cotés marin, végétaux et sucrés/vinaigrés. Un plat mémorable.

Pour suivre, de la puntarella à la racine de cerfeuil, laitance de carpe et arôme anisé. La puntarella est de la famille de la chicorée (sauvage), ou également connue comme la dandelion italienne. Les feuilles sont longues, dentées et pointues, le bulbe ressemble un peu a un petit fenouil et ici sauté avec de l’estragon et du cerfeuil. D’autres parties de ce légume ont été marinés dans un vinaigre balsamique et de l’huile de noisette, ou associés a une vinaigrette à la badiane, raifort et zestes de citron. La racine du cerfeuil tubéreux qui peut s’apparenter au crosne ou topinambour est sautée au poivre rouge de kampot, miel de fleur de tilleul et menthe. Les laitances de ces carpes d’eau fraiche qui sont aussi appelée « caviar de carpe » sont poêlées et recouvertes d’une « poussière » de racine de cerfeuil séché. Certes le travail est gigantesque, la puntarella a un goût à mi-chemin entre artichaut et asperge, mais les saveurs sont un peu noyées. Cela restera néanmoins un plat végétal au de la de l’ordinaire.

Petite déception avec la truite de montagne aux aubergines blanches, navets, trompettes de la mort et pourpier. Certes la truite est magnifique avec une chaire tendre, rapidement snackée ; plus crue que réellement cuite. Les aubergines en filaments sont cuits à la vapeur, marinés dans un jus de navet avec du sirop d’érable du vinaigre de pomme. Le pourpier qui est une plante aux tiges rampantes se sert souvent en salade et est malheureusement souvent un peu oublié. Une « mauvaise herbe » aux feuilles charnues et croquantes très savoureuses mais qui n’est pas suffisamment présente en saveur ici. Quelques touches de purée de pomme et de raifort ; un petit hachis de trompettes de la mort avec de l’amarante, mais malgré à nouveau l’énorme travail, il se dégage une certaine fadeur de ce plat.

Le canard de « Schneebergland » rôti avec pousses sautées, radis noir et cacahuète qui suit est une vraie merveille. Le canard en deux fines tranches est déposé sur une poêlée de pousses de soja, de radis et d’alfalfa, sautés dans une huile de cacahuètes (et non pas arachide car on y trouve des petits morceaux). Le radis noir cuit à la vapeur est imbibé de mirin et de vinaigre de riz. Sur les fines tranches fondantes, des granulés de riz fermenté et d’haricots noirs. Autour un mélange de dates, cacahuètes et pâte de gingembre. L’ensemble peut sembler a priori un peu lorgnant vers l’Asie mais finalement les saveurs sont parfaitement équilibrées ne sombrant en aucun cas dans un plat fusion. Une très belle réussite gustative.

Mais pour moi le grand moment de ce repas restera le foie de veau grillé, racine de capucines, baies de sureau et pumpernickel. Le foie d’une belle épaisseur et très tendre est cuit à la braise, servit sur l’assiette avec une fantastique compote de baies de sureau fumée, moutarde, aneth et échalotes. Sur le côté quelques racines de capucines braisées dans un jus de carotte, pomegranate, verjus, porto, clou de girofle et 5 épices. D’extraordinaires röstis réalisés avec de la pomme de terre mais aussi du pumpernickel, un pain très sombre plutôt acide avec des arômes très puissant de café et chocolat. Le fond de sauce est une pure merveille car lui également réalisé avec ce pumpernickel. Un plat d’anthologie aux saveurs puissantes, un plat enivrant.

Un rafraichissement appelé sorbet de fenouil aux oranges salées, estragon et, babeurre. Trois petites cuillères de sorbet au goût bien distinct de fenouil étonnement entouré de fines lamelle de ce légume, mariné dans l’estragon et le cerfeuil. Quelques agrumes salés de l’orangerie du château de Schönbrunn apportent une touche vive en bouche. En base, un babeurre monté à l’orange et la cardamome. Une très belle réussite oscillant entre le sucré et le salé avec une très grande fraicheur.

Comme seul et unique dessert, le calamansi en conserve avec du fromage à la crème, pain d’épice et noix. Le calamansi est aussi appelé calamondin et fait partie de la famille des orangers-citronniers. C’est un petit agrume extrêmement parfumé qui étonnement se trouve souvent en appartement, et qui reste longtemps attaché aux branches. L’assiette est remplie du fromage parfumé à la vanille ; sur son dessus du pain d’épices finement émietté ; quelques brisures de noix de de chocolat jaina. Une boule de glace aux noix sur un côté, et les agrumes calamansi confits sur l’autre. Clairement l’on fait référence aux saveurs viennoises mais cependant il y a un petit problème. La portion est nettement trop grande et l’on peine à finir. Deuxièmement je suis un peu déçu de n’avoir finalement qu’un seul dessert alors qu’il aurait été plus agréable d’avoir deux desserts avec une taille plus adaptée. Ce dessert est bon mais manque un peu de légèreté et s’avère écœurant à la longue.

Pour accompagner ce repas j’ai sélectionné le menu avec les vins inclus. Ce qui signifie un ajout de 75 euros au prix de ce menu. Je vous épargnerai la description de ceux-ci mais je reste persuadé que cela sera le meilleur choix à moins d’être un expert en vins autrichiens, ce que je ne suis pas. J’ai bu des merveilles et j’ai grandement apprécié la panoplie de verres aux formes différentes qui m’ont été proposées. J’ai toujours évidement eu droit à une présentation du flacon pour chaque plat.

Le coté qui m’a vraiment déçu dans cet établissement qui est un « Relais et Château » fut le service. Je n’ai pas à me plaindre de la gentillesse de ma serveuse ni de ses connaissances, mais avoir une personne servant huit tables me sembla tout à fait disproportionné pour un tel établissement. Certes la très agréable madame Reitbauer est venue plusieurs fois à ma table mais cela ne suffit pas. Les attentes entre plats furent souvent longues (j’ai dû attendre au moins 15 minutes pour voir mon addition) ; souvent mon verre de vin était servi bien trop tôt, se réchauffant alors que j’attendais mon plat. Le service est jeune, ce qui n’est pas un problème en soit mais pas au niveau d’un établissement avec 2 étoiles au Michelin et 19 au GM. La comparaison avec d’autres établissements comme indiqués en début d’évaluation est impossible.

Malgré cela je ne peux que saluer le génie de Heinz Reitbauer qui m’a réellement fortement impressionné car vous ne mangerez nulle part ailleurs une telle cuisine. Impensable de comparer Steirereck avec qui que ce soit d’autre en France ou en Espagne car cette cuisine est inspirée des saveurs du pays, utilise des ingrédients locaux et est d’une créativité incontestable. Je ne peux que hautement recommander cette table à toute personne venant à Vienne pour passer un fantastique moment culinaire.

  • Visité en janvier 2013
    • 5 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 4 5 étoiles Ambiance
    • 4 5 étoiles Service
    • 5 5 étoiles Cuisine
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 2
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Paris, France
Auteur confirmé
40 avis 40 avis
28 avis sur les restaurants
Avis dans 26 villes Avis dans 26 villes
29 votes utiles 29 votes utiles
“c'est pas bon...”
1 5 étoiles Avis écrit le 10 mars 2013

J'avoue mon incompréhension totale quant aux critiques dithyrambiques que j'ai pu lire sur cet endroit. Nous avons pris avec mon épouse le menu dégustation avec accord des vins - dans l'ensemble très jeunes, et sans grand intérêt. Par curiosité, nous avons choisi chacun un des 2 choix possibles sur les 6 " étapes", soit en tout 12 plats différents. Cela a oscillé entre le quelconque et le franchement mauvais. Service interminable, charmant pour nos voisins manifestement habitués ( et servis beaucoup plus rapidement), totalement indifférent pour nous.
Notre plus mauvaise soirée à Vienne, et de loin. A éviter absolument donc.
J'allais oublier le point positif : des toilettes hyper modernes très amusantes - ce qui , pour 200€ par tête - revient quand même un peu cher...

  • Visité en mars 2013
    • 1 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 2 5 étoiles Ambiance
    • 1 5 étoiles Service
    • 1 5 étoiles Cuisine
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 5
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Paris
Auteur confirmé
25 avis 25 avis
7 avis sur les restaurants
Avis dans 7 villes Avis dans 7 villes
16 votes utiles 16 votes utiles
“Extraordinaire restaurant dans un magnifique parc”
5 5 étoiles Avis écrit le 25 février 2013

Accueuil exceptionel
Ambiance de la salle très feutrée
Service irreprochable
Tres grande originalité dans les plats proposés
Cuisine des saveurs et couleurs mérite ses deux étoiles au michelin
excellent rapport qualité prix déjeuner
mérite le détour

Visité en février 2013
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
pléneuf val andré
Auteur chevronné
138 avis 138 avis
110 avis sur les restaurants
Avis dans 46 villes Avis dans 46 villes
82 votes utiles 82 votes utiles
“Une seul mot: perfection”
5 5 étoiles Avis écrit le 29 décembre 2012

En premier lieu, le cadre: un relais châteaux au cœur d'un parc, en plein centre de Vienne. La vaisselle, sobre mais de bon goût. Rien que les verres sont agréables au touché. Ensuite, vient le divin, eh oui, en sortant de ce lieu, j'affirme que Dieu existe! Et il est en cuisine. Le menu dégustation, avec accord de vins, est simplement sublime. Long voyage inattendu pour les papilles. Aliçe au pays des merveilles, c'est du classique comparé aux surprises culinaires de ce lieu. A noter qu'à chaque plat, est joint un petit Bristol explicatif. Je ne me souviens pas avoir déjà vu, même en France , un plateau de fromage dont le choix est si vaste. Nous n'avons pas pris de dessert, mais rien que les miniardises constituaient en elles mêmes un copieux dessert, lui aussi, plein de surprises culinaires. Quant au service, mes mots ne suffiraient pas à exprimer toute ma gratitude pour un sens aussi juste de l'accueil, de la gentillesse et de l'humour. Juste de la justesse, à tous les niveaux. Quant au prix, la qualité a un prix, que ce soit les produits, tout comme le professionnalisme du service. Merci pour une telle expérience .

  • Visité en décembre 2012
    • 5 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 5 5 étoiles Ambiance
    • 5 5 étoiles Service
    • 5 5 étoiles Cuisine
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.

Les voyageurs ayant consulté Steirereck ont aussi consulté

 
Vienne, Région de Vienne
Vienne, Région de Vienne
 

Vous connaissez Steirereck ? Partagez vos expériences !

Écrire un avis Ajouter des photos

Propriétaires, prenez la parole !

Si vous êtes le propriétaire ou le gérant de Steirereck, inscrivez-vous dès maintenant pour bénéficier des outils gratuits qui vous permettront d'améliorer votre Page Établissement, d'attirer plus d'avis et de répondre à leurs auteurs.