Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.
Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

“Such a noisy place, such a dirty face” 1 5 étoiles
Avis sur Hostel California

Enregistrer Enregistré
Hostel California a été ajouté à vos Favoris
Les meilleurs prix pour votre séjour
Entrer les dates pour les meilleurs tarifs
Arrivée jj/mm/aaaa Départ jj/mm/aaaa
Afficher les prix
Comparer les meilleurs prix des meilleurs sites de voyage
et 3 autres sites !
Hostel California
72, Rozsa utca | Doorbell 18, Budapest, Hongrie   |  
Services
Classé n°273 sur 470 hébergements spéciaux à Budapest
Paris, France
1 avis
2 votes utiles 2 votes utiles
“Such a noisy place, such a dirty face”
1 5 étoiles Avis écrit le 2 août 2011

Nous sommes allés dans cette "auberge" à cause des prix qui semblaient très attractifs - et qui en fait ne le sont pas tant que ça quand on compare avec ceux de vrais hotels et auberges à Budapest - et quelle surprise ! Ce n'était rien d'autre qu'un squat de hippies !

Lorsqu'on arrive dans ce lieu on a l'impression d'entrer dans une secte où le maître mot est "alcool" (ou drogue). En fait, les gens qui "travaillent" là-bas sont simplement les propriétaires du lieu (enfin j'espère qu'ils possèdent les locaux, et plus j'y pense plus j'en doute) et leurs potes qui y vivent à l'année dans les mêmes conditions que les clients, c'est à dire dans la crasse et les effluves puantes du vieux goulash qui moisit dans une assiette sur le bureau de la "réception" (qui est tout simplement une pièce multi-usage servant à la fois de réception, de cuisine, de salon, de bureau, de bar, de chambre pour certains et de coffee shop) depuis des semaines. L'accueil est ridicule, la jeune fille s'en occupant (qui n'aligne pas trois mots corrects en anglais et se prend tout de même pour une vraie bilingue) semble faire ça pour la première fois de sa vie et s'est contentée de nous laisser poireauter debout pendant un check-in interminable pour nous annoncer enfin que la chambre n'est pas prête et qu'il faudrait revenir 5 heures plus tard sans excuses ni explication.
Ces quelques minutes dans l'hôtel nous ont permis de remarquer la propreté déplorable des lieux où s'entassent assiettes sale, restes de bouffe sur toutes les surfaces planes, verres dégueulasses et puants un peu partout dans la salle à tout faire, etc. Le tout nageant dans l'odeur de l'encens censé couvrir l'impression de saleté qui s'émane de l'hostel.
Quand nous sommes revenus pour entrer dans notre chambre nous avons eu l'agréable (sic) surprise de remarquer que la porte d'entrée de celle-ci donnait simplement sur la réception et que la chambre n'en était séparée que par une mince cloison en verre avec des rideaux crasseux pour - tout de même - cacher la vue. Inutile de préciser que la porte n'était pas munie de la moindre serrure, à l'Hostel California, on partage apparemment tout.
La particularité de cette auberge, dont il s'en font la fierté, est la décoration (supposément "mondialement connue") de chaque chambre. Nous avons eu le plaisir d'être dans la chambre "Amsterdam". Nous avions donc un lit au milieu d'une pièce toute rouge (de la lumière à la moquette tachée en passant par les murs) ornée de fresques représentant des femmes nues dont certaines se masturbent et d'autres sont attachées à des chaînes et tentent de s'en extraire. Ambiance. Sans oublier la paire de menottes attachée au lit, indispensables pour ne pas pouvoir s'échapper de ce taudis.
Ne tenez surtout pas compte de l'apparente propreté des lieux sur les photos. Ces photos ont sans doute été prises avant l'ouverture de l'hostel (c'est à dire il y a apparemment à peine un an) et le ménage n'a sans doute pas été fait depuis. Je ne préciserai rien à propos de l'état des toilettes (qui ne ferment pas non plus) pour ne pas vous spoiler d'avantage si jamais vous osez y séjourner.
Bien sûr, il ne faut surtout pas compter pouvoir dormir dans cet endroit, surtout lorsqu'on est dans cette chambre qui donne sur la fameuse pièce à vivre où les gens (et spécialement le staff) mettent la musique à fond, picolent et fument jusqu'à 5h du mat alors que dans leur immense hypocrisie ils affichent qu'il faut faire silence à partir de 23h parce qu'ils ont des problèmes avec les voisins (tu m'étonnes...). L'accueil "friendly" tant loué par certains clients (qui apparemment partagent le même trip hippie que les gérants) se limite à la proposition de boire à même la bouteille de vin blanc commune et à quasiment imposer de manger sur place ("Je pourrais te dire où il y a de bons restaurants oui. Mais je te le dirai uniquement si tu goûtes ce qu'on a préparé - et qui coute 5 euros - et que tu me dis que tu n'aimes pas !". Bienvenue en otage).
Nous avons préféré filer à l'anglaise au terme de la première nuit, quitte à perdre le montant de la seconde et avons trouvé un hôtel incomparablement meilleur pour le même prix.
Si jamais vous vouliez tout de même vous y aventurer par goût de l'inédit, tâchez tout de même d'apporter vos boules quies, votre dose d'air wick et vos antibiotiques.

PS : Ils ont choisi le nom de cet hotel à cause de la dernière phrase de la chanson... Apparemment il n'en ont pas saisi tout le sens (ou alors ils l'ont trop bien compris ... )

  • Séjour du juillet 2011 - voyage avec des amis
    • 2 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 1 5 étoiles Literie
    • 1 5 étoiles Propreté
    • 2 5 étoiles Service
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 2
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Écrire un avis

14 personnes ont publié un avis sur cet hôtel

Note attribuée
    4
    2
    4
    0
    4
Consultez les avis pour
En famille
0
1
3
Professionnel
0
Résumé des notes
  • Situation
    4 5 étoiles
  • Literie
    3 5 étoiles
  • Chambres
    3,5 5 étoiles
  • Service
    3,5 5 étoiles
  • Qualité-prix
    3,5 5 étoiles
  • Propreté
    3 5 étoiles
Date | Note
  • Anglais en 1er
  • Français en 1er
  • Italien en 1er
  • Portugais en premier
  • Toutes
  • Derniers résultats en français
Français en 1er

Vous connaissez Hostel California ? Partagez vos expériences !

Écrire un avis Ajouter des photos

Informations supplémentaires sur Hostel California

Adresse : 72, Rozsa utca | Doorbell 18, Budapest, Hongrie
Location : Hongrie > Hongrie centrale > Budapest
Services et équipements :
Petit déjeuner offert Internet haut débit gratuit (WiFi) Restaurant Accès handicapés
Style d'hôtel :
Classé n°273 sur 470 hébergements spéciaux à Budapest
Fourchette de prix (par nuit): 15 € - 41 €
Options de réservation :
TripAdvisor est fier d'être partenaire de HostelWorld, Priceline, HostelBookers, Booking.com et BookingOdigeoWL pour vous permettre d'effectuer vos réservations auprès de Hostel California en toute confiance. Nous aidons chaque mois des millions de voyageurs à trouver l'hôtel idéal pour leurs vacances et leurs voyages d'affaires, et nous garantissons toujours les meilleures réductions et offres spéciales.

Propriétaires, prenez la parole !

Si vous êtes le propriétaire ou le gérant de Hostel California, inscrivez-vous dès maintenant pour bénéficier des outils gratuits qui vous permettront d'améliorer votre Page Établissement, d'attirer plus d'avis et de répondre à leurs auteurs.