Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.
Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

“Une expérience mitigée” 3 5 étoiles
Avis sur Kayumanis Ubud Private Villa & Spa

Enregistrer Enregistré
Kayumanis Ubud Private Villa & Spa a été ajouté à vos Favoris
Les meilleurs prix pour votre séjour
Entrer les dates pour les meilleurs tarifs
Arrivée jj/mm/aaaa Départ jj/mm/aaaa
Afficher les prix
Comparer les meilleurs prix des meilleurs sites de voyage
et 11 autres sites !
Kayumanis Ubud Private Villa & Spa
5.0 sur 5 Hôtel   |   Sayan Village Ubud P.O. Box 777, Ubud, Bali 80571, Indonésie   |  
Site internet de l'hôtel
  |  
  |  
  |  
Services
Prix spécial
50 % sur le tarif de la chambre
Classé n°24 sur 119 hôtels à Ubud
PARIS
Auteur chevronné
51 avis 51 avis
21 avis sur les hôtels
Avis dans 30 villes Avis dans 30 villes
108 votes utiles 108 votes utiles
“Une expérience mitigée”
3 5 étoiles Avis écrit le 18 septembre 2011

Pour notre second séjour à Bali (après un premier voyage en 2007 au cours duquel nous avions déjà visité pas mal de choses) nous avions décidé de passer des vacances reposantes. Nous souhaitions éviter à faire des étapes de courte durée, l’année dernière nous avions été aux Seychelles et nous avions beaucoup bougé.

Après de multiples recherches, nous avons trouvé une chaine d’hôtels indonésiens «les hôtels « KAYUMANIS » (ce qui signifie cannelle en indonésien). Il existe 3 hôtels « Kayumanis » à Bali, le Kayumanis situé à Ubud, celui situé à Jimbaran et enfin un dernier à Nusa Dua. Cette chaine possède également l’hotel Gangsa et un Kayumanis en Chine.

Nous avons donc, choisi de séjourner d’abord à Ubud pour 8 nuits puis 10 nuits à Jimbaran.

L’hôtel Kayumanis Ubud est à environ 15 minutes envoiture du centre d’Ubud que nous avons trouvé beaucoup changé (hélas pas toujours en bien). Ubud est envahi de touristes, les prix des restaurants mais aussi des boutiques se sont envolés, la circulation est pénible et dangereuse et Ubud a finalement perdu une grande partie de son charme d’antan. Nous étions donc content d’être à l’écart dans cet hôtel où il y a 23 villas (certaines plus anciennes et aussi plus petites, les nouvelles plus grandes avec un esprit tourné vers l’ouverture sur l’extérieur).

Le personnel est extrêmement gentil et dévoué, très vite on vous appelle partout par vos noms et un majordome vous est attitré pour la durée de votre séjour. C’est entre autre lui qui vous conduira si vous le souhaitez à Ubud ou ailleurs, c’est également lui qui pourra effectuer des réservations au restaurant pour vous, vous y accompagner en voiture à n’importe quelle heure et venir vous rechercher une fois votre repas terminé.
C’est assez agréable car, il se tisse des relations plutôt sympathiques, et le service n’est pas envahissant. Les voitures de l’hôtel sont à votre disposition dans un certain périmètre et cela fait partie du prix de votre séjour, comme les boissons du minibar.

Les villas, nous logions dans une villa dite « nouvelle », très intime, beau jardin fleuri, une piscine de belle taille avec un profondeur de 1m40, donc vraiment agréable pour se baigner. Le principe est d’avoir essayé de reconstitué en quelque sorte le mode de vie Balinais. Nous disposions donc d’un salon avec TV LCD, salle à manger où l’on vous servait le petit déjeuner à l’heure de votre choix, une partie cuisine que le personnel pouvait utiliser si vous souhaitiez dîner dans votre villa, ce qui est toujours agréable, tout c’est espace était en « open space », j’entends par là qu’en dehors d’un toit, il n’y avait ni mur, ni glace. Vie en plein air.

La chambre comprenait elle aussi un TV LCD et j’avais demandé que le lecteur DVD qui se trouvait à l’extérieur car je pensais (à juste titre) qu’étant en pleine jungle, les moustiques seraient nombreux à l’extérieur et nous ne nous sommes d’ailleurs jamais servi de la tv du salon. Un lecteur de CD BOSE était également installé à l’extérieur, ce qui était sympa pour écouter de la musique tout en prenant le soleil ou en se baignant.
Que dire de cette chambre, si ce n’est qu’il n’y avait quasiment aucun rangement dans la seule pièce de la villa qui était fermée. Deux chevets de style indonésiens, peu profond dans lesquels il était difficile de ranger autre chose que des maillots de bains, sous vêtement et éventuellement Tee shirt.
Un espace canapé lecture dans une sorte de bow window complétait l’installation de la chambre, avec également un bureau et internet wifi (mais le Wifi au Kayumanis Ubud c’est toute une histoire). L’accès au coffre est loin d’être facile puisque ce dernier se trouve sous le canapé, intégré dans un coffrage en bois au ras du sol.

Pour le reste, c’est à dire, l’armoire, la salle de bains, les toilettes, tout cela est à l’extérieur, la aussi avec le prinicipe de l’open space.

Ce qui peut-être agréable (baignoire ou douche) à l’extérieur, l’est déjà beaucoup moins lorsqu’il s’agit des toilettes qui sont littéralement collée contre les vasques de la salle de bain.
Je vous laisse imaginer, le côté intime et pratique lorsqu’une envie pressante vous prend et que dans le même temps votre conjoint est en train de se brosser les dents !
Dans le même genre, vous voulez accéder aux toilettes la nuit, il faut donc ouvrir les portes vitrées coulissantes de la chambre, et soit allumer l’extérieur, soit y aller avec une torche ! Sans compter que votre villa est à côté d’une autre villa, que bien qu’elle soit d’une taille assez imposante, vous entendez assez facilement les voisins. Il y a certains bruits qu’on préfère garder pour soi, non ?
Il ne faut donc pas être malade et avoir la tourista dans ce genre d’hébergement, car cela peut vite devenir une galère.

Pour ranger vos vêtements, l’armoire est située curieusement elle aussi à l’extérieur. En fait c’est elle avec un porte bagages intégré qui sert de cloison de séparation entre les vasques et toilettes d’un côté et la baignoire de l’autre. La taille de l’armoire est très insuffisante, pas d’étagère, un nombre de cintres limités, et nous avons donc pris le parti de laisser une partie de nos vêtement dans nos valises, ce qui, je dois l’avouer n’est vraiment pas pratique.

Le fait d’avoir choisi ce concept de construction surtout dans une région humide en lisière de jungle amène forcément les villas et surtout certains éléments à vieillir très vite et mal. Les abats jours, les coussins des fauteuils ou des chaises etc. Tout cela vieilli mal, et du coup l’impression générale qui en ressort est qu’il semble que l’hôtel soit déjà vieux, ce qui n’est pas le cas et qu’il ne soit pas très bien entretenu.

Les produits de courtoisie sont tous parfumés à la cannelle mais si vous le souhaitez et que vous détestez cette odeur, le personnel s’arrangera pour vous en fournir d’autres. Les peignoirs, genre kimonos indonésiens, légers, ne sont pas tous de première jeunesse, et la couleur des draps (beiges) ainsi que quelques traces, laissent planer un doute. L’éclairage est absolument partout insuffisant. Par contre parce que nous nous soucions de l’environnement, nous éteignions chaque soir toutes les lumières de la villa en laissant une petite partie allumée dans le jardin.
Lorsque nous rentrions les lumières étaient de nouveau allumées partout, y compris dans le jardin, quel gâchis.

Le restaurant : nous y avons diné un soir, il surplombe la rivière et fait face à la jungle. Il n’y avait que peu de monde et nous avons été déçus par la qualité des plats, au mieux quelconques bien que pas bons marchés (le barramundi qui est un poisson que j’avais commandé, ressemblait à une espèce de pâte caoutchouteuse, j’ai laissé mon plat. Nous n’y avons plus remis les pieds et avons trouvé plusieurs adresses très sympathiques à Ubud.

Il faut également savoir que cet hôtel qui devait disposer au départ d’un grand espace le protégeant ainsi des bruits du village, a construit les nouvelles villas sur la partie restante du terrain et donc certaines villas (dont la notre jouxtait les habitations des locaux, avec leur lot de cris, d’aboiements, de chants des coqs à toute heure du jour et de la nuit et tout ce qui va avec. Mon épouse n’a quasiment pas dormi les 3 premières nuits.

Nous avons fait part de notre déception à notre majordome et au directeur le l’hôtel et nous avons demandé si il était possible, compte tenu du fait qu’il nous restait 4 nuits sur place, de visiter une villa « ancienne » pour éventuellement changer.

Certes, ces villas sont plus petites, un jardin restreint et une piscine où le soleil n’est pas présent longtemps, mais ce qui est très curieux, c’est que hormis une alcôve avec tentures et matelas de repos qui se trouve en bordure de piscine à l’extérieur, tout le reste est en intérieur avec une chambre avec armoire dressing, coffre à hauteur d’homme, toilettes séparées, salle de bain fermée. Nous avons hésité à tout remballer pour déménager pour une villa où nous ne pourrions pas profiter probablement du soleil, et puis notre majordome qui avait senti notre déception nous a fait la surprise de nous proposer de visiter avant d’aller au spa, la « Honeymoon suite » !!!

La, je dois avouer que les bras m’en sont tombés, une immense villa vitrée face à la jungle dans un grand jardin avec jacuzzi et piscine à débordement. Même si le concept restait de privilégier le salon, la cuisine, la salle à manger en extérieur, le tout surplombant en partie la piscine immense, le reste de la villa était conçue de façon beaucoup plus rationnelle, un vrai dressing à l’intérieur de la chambre avec accès au coffre, la salle de bains en extérieur mais avec des toilettes séparées visuellement des vasques par une douche en verre sablé.
Nous avons immédiatement craqué et remercié Sukarja, notre majordome avant d’aller profiter d’une séance de massages très agréables en pleine nature.

Nous avions réservé cet hôtel ainsi que le second (qui fera l’objet d’un commentaire spécifique) par l’intermédiaire d’un agent de voyage spécialiste de l’Asie et entre autre de l’Asie du sud-est, car les prix qu’il avait réussi à obtenir étaient pour ce type d’hôtel, tout à fait corrects, si j’avais réservé par moi-même (j’avais contacté les 2 hôtels et pour celui d’Ubud le prix de la nuit était de soit 554 USD TTC.
Il est clair, que si j’avais eu à régler notre séjour sur cette base, j’aurai trouvé l’addition salée et pas du tout en rapport avec la qualité et les standards d’un hôtel de cette catégorie. Le fait d’avoir eu un prix par agence, nettement inférieur mais néanmoins conséquent nous a aidé à oublier les imperfections rencontrées.

Nous avons été touché par un geste particulièrement gentil le jour de notre départ, on nous remis une étiquette bagages en cuir avec nos noms (Bapak pour monsieur et Ibu pour Madame) ainsi que deux peignoirs avec notre nom brodé dans le dos avec le sigle de l’hôtel : une branche de cannelle (Kayumanis).

Un séjour, qui ne restera pas parmi les meilleurs, un hôtel qui ne sera pas celui dont nous nous souviendrons toute notre vie, mais la gentillesse du personnel, son souhait de vous faire plaisir même maladroitement ont fait que nous sommes repartis réconciliés.













Pour notre second séjour à Bali (après un premier voyage en 2007 au cours duquel nous avions déjà visité pas mal de choses) nous avions décidé de passer des vacances reposantes. Nous souhaitions éviter à faire des étapes de courte durée, l’année dernière nous avions été aux Seychelles et nous avions beaucoup bougé.

Après de multiples recherches, nous avons trouvé une chaine d’hôtels indonésiens «les hôtels « KAYUMANIS » (ce qui signifie cannelle en indonésien). Il existe 3 hôtels « Kayumanis » à Bali, le Kayumanis situé à Ubud, celui situé à Jimbaran et enfin un dernier à Nusa Dua. Cette chaine possède également l’hotel Gangsa et un Kayumanis en Chine.

Nous avons donc, choisi de séjourner d’abord à Ubud pour 8 nuits puis 10 nuits à Jimbaran.

L’hôtel Kayumanis Ubud est à environ 15 minutes envoiture du centre d’Ubud que nous avons trouvé beaucoup changé (hélas pas toujours en bien). Ubud est envahi de touristes, les prix des restaurants mais aussi des boutiques se sont envolés, la circulation est pénible et dangereuse et Ubud a finalement perdu une grande partie de son charme d’antan. Nous étions donc content d’être à l’écart dans cet hôtel où il y a 23 villas (certaines plus anciennes et aussi plus petites, les nouvelles plus grandes avec un esprit tourné vers l’ouverture sur l’extérieur).

Le personnel est extrêmement gentil et dévoué, très vite on vous appelle partout par vos noms et un majordome vous est attitré pour la durée de votre séjour. C’est entre autre lui qui vous conduira si vous le souhaitez à Ubud ou ailleurs, c’est également lui qui pourra effectuer des réservations au restaurant pour vous, vous y accompagner en voiture à n’importe quelle heure et venir vous rechercher une fois votre repas terminé.
C’est assez agréable car, il se tisse des relations plutôt sympathiques, et le service n’est pas envahissant. Les voitures de l’hôtel sont à votre disposition dans un certain périmètre et cela fait partie du prix de votre séjour, comme les boissons du minibar.

Les villas, nous logions dans une villa dite « nouvelle », très intime, beau jardin fleuri, une piscine de belle taille avec un profondeur de 1m40, donc vraiment agréable pour se baigner. Le principe est d’avoir essayé de reconstitué en quelque sorte le mode de vie Balinais. Nous disposions donc d’un salon avec TV LCD, salle à manger où l’on vous servait le petit déjeuner à l’heure de votre choix, une partie cuisine que le personnel pouvait utiliser si vous souhaitiez dîner dans votre villa, ce qui est toujours agréable, tout c’est espace était en « open space », j’entends par là qu’en dehors d’un toit, il n’y avait ni mur, ni glace. Vie en plein air.

La chambre comprenait elle aussi un TV LCD et j’avais demandé que le lecteur DVD qui se trouvait à l’extérieur car je pensais (à juste titre) qu’étant en pleine jungle, les moustiques seraient nombreux à l’extérieur et nous ne nous sommes d’ailleurs jamais servi de la tv du salon. Un lecteur de CD BOSE était également installé à l’extérieur, ce qui était sympa pour écouter de la musique tout en prenant le soleil ou en se baignant.
Que dire de cette chambre, si ce n’est qu’il n’y avait quasiment aucun rangement dans la seule pièce de la villa qui était fermée. Deux chevets de style indonésiens, peu profond dans lesquels il était difficile de ranger autre chose que des maillots de bains, sous vêtement et éventuellement Tee shirt.
Un espace canapé lecture dans une sorte de bow window complétait l’installation de la chambre, avec également un bureau et internet wifi (mais le Wifi au Kayumanis Ubud c’est toute une histoire). L’accès au coffre est loin d’être facile puisque ce dernier se trouve sous le canapé, intégré dans un coffrage en bois au ras du sol.

Pour le reste, c’est à dire, l’armoire, la salle de bains, les toilettes, tout cela est à l’extérieur, la aussi avec le prinicipe de l’open space.

Ce qui peut-être agréable (baignoire ou douche) à l’extérieur, l’est déjà beaucoup moins lorsqu’il s’agit des toilettes qui sont littéralement collée contre les vasques de la salle de bain.
Je vous laisse imaginer, le côté intime et pratique lorsqu’une envie pressante vous prend et que dans le même temps votre conjoint est en train de se brosser les dents !
Dans le même genre, vous voulez accéder aux toilettes la nuit, il faut donc ouvrir les portes vitrées coulissantes de la chambre, et soit allumer l’extérieur, soit y aller avec une torche ! Sans compter que votre villa est à côté d’une autre villa, que bien qu’elle soit d’une taille assez imposante, vous entendez assez facilement les voisins. Il y a certains bruits qu’on préfère garder pour soi, non ?
Il ne faut donc pas être malade et avoir la tourista dans ce genre d’hébergement, car cela peut vite devenir une galère.

Pour ranger vos vêtements, l’armoire est située curieusement elle aussi à l’extérieur. En fait c’est elle avec un porte bagages intégré qui sert de cloison de séparation entre les vasques et toilettes d’un côté et la baignoire de l’autre. La taille de l’armoire est très insuffisante, pas d’étagère, un nombre de cintres limités, et nous avons donc pris le parti de laisser une partie de nos vêtement dans nos valises, ce qui, je dois l’avouer n’est vraiment pas pratique.

Le fait d’avoir choisi ce concept de construction surtout dans une région humide en lisière de jungle amène forcément les villas et surtout certains éléments à vieillir très vite et mal. Les abats jours, les coussins des fauteuils ou des chaises etc. Tout cela vieilli mal, et du coup l’impression générale qui en ressort est qu’il semble que l’hôtel soit déjà vieux, ce qui n’est pas le cas et qu’il ne soit pas très bien entretenu.

Les produits de courtoisie sont tous parfumés à la cannelle mais si vous le souhaitez et que vous détestez cette odeur, le personnel s’arrangera pour vous en fournir d’autres. Les peignoirs, genre kimonos indonésiens, légers, ne sont pas tous de première jeunesse, et la couleur des draps (beiges) ainsi que quelques traces, laissent planer un doute. L’éclairage est absolument partout insuffisant. Par contre parce que nous nous soucions de l’environnement, nous éteignions chaque soir toutes les lumières de la villa en laissant une petite partie allumée dans le jardin.
Lorsque nous rentrions les lumières étaient de nouveau allumées partout, y compris dans le jardin, quel gâchis.

Le restaurant : nous y avons diné un soir, il surplombe la rivière et fait face à la jungle. Il n’y avait que peu de monde et nous avons été déçus par la qualité des plats, au mieux quelconques bien que pas bons marchés (le barramundi qui est un poisson que j’avais commandé, ressemblait à une espèce de pâte caoutchouteuse, j’ai laissé mon plat. Nous n’y avons plus remis les pieds et avons trouvé plusieurs adresses très sympathiques à Ubud.

Il faut également savoir que cet hôtel qui devait disposer au départ d’un grand espace le protégeant ainsi des bruits du village, a construit les nouvelles villas sur la partie restante du terrain et donc certaines villas (dont la notre jouxtait les habitations des locaux, avec leur lot de cris, d’aboiements, de chants des coqs à toute heure du jour et de la nuit et tout ce qui va avec. Mon épouse n’a quasiment pas dormi les 3 premières nuits.

Nous avons fait part de notre déception à notre majordome et au directeur le l’hôtel et nous avons demandé si il était possible, compte tenu du fait qu’il nous restait 4 nuits sur place, de visiter une villa « ancienne » pour éventuellement changer.

Certes, ces villas sont plus petites, un jardin restreint et une piscine où le soleil n’est pas présent longtemps, mais ce qui est très curieux, c’est que hormis une alcôve avec tentures et matelas de repos qui se trouve en bordure de piscine à l’extérieur, tout le reste est en intérieur avec une chambre avec armoire dressing, coffre à hauteur d’homme, toilettes séparées, salle de bain fermée. Nous avons hésité à tout remballer pour déménager pour une villa où nous ne pourrions pas profiter probablement du soleil, et puis notre majordome qui avait senti notre déception nous a fait la surprise de nous proposer de visiter avant d’aller au spa, la « Honeymoon suite » !!!

La, je dois avouer que les bras m’en sont tombés, une immense villa vitrée face à la jungle dans un grand jardin avec jacuzzi et piscine à débordement. Même si le concept restait de privilégier le salon, la cuisine, la salle à manger en extérieur, le tout surplombant en partie la piscine immense, le reste de la villa était conçue de façon beaucoup plus rationnelle, un vrai dressing à l’intérieur de la chambre avec accès au coffre, la salle de bains en extérieur mais avec des toilettes séparées visuellement des vasques par une douche en verre sablé.
Nous avons immédiatement craqué et remercié Sukarja, notre majordome avant d’aller profiter d’une séance de massages très agréables en pleine nature.

Nous avions réservé cet hôtel ainsi que le second (qui fera l’objet d’un commentaire spécifique) par l’intermédiaire d’un agent de voyage spécialiste de l’Asie et entre autre de l’Asie du sud-est, car les prix qu’il avait réussi à obtenir étaient pour ce type d’hôtel, tout à fait corrects, si j’avais réservé par moi-même (j’avais contacté les 2 hôtels et pour celui d’Ubud le prix de la nuit était de soit 554 USD TTC.
Il est clair, que si j’avais eu à régler notre séjour sur cette base, j’aurai trouvé l’addition salée et pas du tout en rapport avec la qualité et les standards d’un hôtel de cette catégorie. Le fait d’avoir eu un prix par agence, nettement inférieur mais néanmoins conséquent nous a aidé à oublier les imperfections rencontrées.

Nous avons été touché par un geste particulièrement gentil le jour de notre départ, on nous remis une étiquette bagages en cuir avec nos noms (Bapak pour monsieur et Ibu pour Madame) ainsi que deux peignoirs avec notre nom brodé dans le dos avec le sigle de l’hôtel : une branche de cannelle (Kayumanis).

Un séjour, qui ne restera pas parmi les meilleurs, un hôtel qui ne sera pas celui dont nous nous souviendrons toute notre vie, mais la gentillesse du personnel, son souhait de vous faire plaisir même maladroitement ont fait que nous sommes repartis réconciliés.





Pour notre second séjour à Bali (après un premier voyage en 2007 au cours duquel nous avions déjà visité pas mal de choses) nous avions décidé de passer des vacances reposantes. Nous souhaitions éviter à faire des étapes de courte durée, l’année dernière nous avions été aux Seychelles et nous avions beaucoup bougé.

Après de multiples recherches, nous avons trouvé une chaine d’hôtels indonésiens «les hôtels « KAYUMANIS » (ce qui signifie cannelle en indonésien). Il existe 3 hôtels « Kayumanis » à Bali, le Kayumanis situé à Ubud, celui situé à Jimbaran et enfin un dernier à Nusa Dua. Cette chaine possède également l’hotel Gangsa et un Kayumanis en Chine.

Nous avons donc, choisi de séjourner d’abord à Ubud pour 8 nuits puis 10 nuits à Jimbaran.

L’hôtel Kayumanis Ubud est à environ 15 minutes envoiture du centre d’Ubud que nous avons trouvé beaucoup changé (hélas pas toujours en bien). Ubud est envahi de touristes, les prix des restaurants mais aussi des boutiques se sont envolés, la circulation est pénible et dangereuse et Ubud a finalement perdu une grande partie de son charme d’antan. Nous étions donc content d’être à l’écart dans cet hôtel où il y a 23 villas (certaines plus anciennes et aussi plus petites, les nouvelles plus grandes avec un esprit tourné vers l’ouverture sur l’extérieur).

Le personnel est extrêmement gentil et dévoué, très vite on vous appelle partout par vos noms et un majordome vous est attitré pour la durée de votre séjour. C’est entre autre lui qui vous conduira si vous le souhaitez à Ubud ou ailleurs, c’est également lui qui pourra effectuer des réservations au restaurant pour vous, vous y accompagner en voiture à n’importe quelle heure et venir vous rechercher une fois votre repas terminé.
C’est assez agréable car, il se tisse des relations plutôt sympathiques, et le service n’est pas envahissant. Les voitures de l’hôtel sont à votre disposition dans un certain périmètre et cela fait partie du prix de votre séjour, comme les boissons du minibar.

Les villas, nous logions dans une villa dite « nouvelle », très intime, beau jardin fleuri, une piscine de belle taille avec un profondeur de 1m40, donc vraiment agréable pour se baigner. Le principe est d’avoir essayé de reconstitué en quelque sorte le mode de vie Balinais. Nous disposions donc d’un salon avec TV LCD, salle à manger où l’on vous servait le petit déjeuner à l’heure de votre choix, une partie cuisine que le personnel pouvait utiliser si vous souhaitiez dîner dans votre villa, ce qui est toujours agréable, tout c’est espace était en « open space », j’entends par là qu’en dehors d’un toit, il n’y avait ni mur, ni glace. Vie en plein air.

La chambre comprenait elle aussi un TV LCD et j’avais demandé que le lecteur DVD qui se trouvait à l’extérieur car je pensais (à juste titre) qu’étant en pleine jungle, les moustiques seraient nombreux à l’extérieur et nous ne nous sommes d’ailleurs jamais servi de la tv du salon. Un lecteur de CD BOSE était également installé à l’extérieur, ce qui était sympa pour écouter de la musique tout en prenant le soleil ou en se baignant.
Que dire de cette chambre, si ce n’est qu’il n’y avait quasiment aucun rangement dans la seule pièce de la villa qui était fermée. Deux chevets de style indonésiens, peu profonds dans lesquels il était difficile de ranger autre chose que des maillots de bains, sous vêtement et éventuellement Tee shirt.
Un espace canapé lecture dans une sorte de bow window complétait l’installation de la chambre, avec également un bureau et internet wifi (mais le Wifi au Kayumanis Ubud c’est toute une histoire). L’accès au coffre est loin d’être facile puisque ce dernier se trouve sous le canapé, intégré dans un coffrage en bois au ras du sol.

Pour le reste, c’est à dire, l’armoire, la salle de bains, les toilettes, tout cela est à l’extérieur, la aussi avec le principe de l’open space.
Ce qui peut-être agréable (baignoire ou douche) à l’extérieur, l’est déjà beaucoup moins lorsqu’il s’agit des toilettes qui sont littéralement collée contre les vasques de la salle de bain.
Je vous laisse imaginer, le côté intime et pratique lorsqu’une envie pressante vous prend et que dans le même temps votre conjoint est en train de se brosser les dents !
Dans le même genre, vous voulez accéder aux toilettes la nuit, il faut donc ouvrir les portes vitrées coulissantes de la chambre, et soit allumer l’extérieur, soit y aller avec une torche ! Sans compter que votre villa est à côté d’une autre villa, que bien qu’elle soit d’une taille assez imposante, vous entendez assez facilement les voisins. Il y a certains bruits qu’on préfère garder pour soi, non ?
Il ne faut donc pas être malade et avoir la tourista dans ce genre d’hébergement, car cela peut vite devenir une galère.

Pour ranger vos vêtements, l’armoire est située curieusement elle aussi à l’extérieur. En fait c’est elle avec un porte bagages intégré qui sert de cloison de séparation entre les vasques et toilettes d’un côté et la baignoire de l’autre. La taille de l’armoire est très insuffisante, pas d’étagère, un nombre de cintres limités, et nous avons donc pris le parti de laisser une partie de nos vêtement dans nos valises, ce qui, je dois l’avouer n’est vraiment pas pratique.

Le fait d’avoir choisi ce concept de construction surtout dans une région humide en lisière de jungle amène forcément les villas et surtout certains éléments à vieillir très vite et mal. Les abats jours, les coussins des fauteuils ou des chaises etc. Tout cela vieilli mal, et du coup l’impression générale qui en ressort est qu’il semble que l’hôtel soit déjà vieux, ce qui n’est pas le cas et qu’il ne soit pas très bien entretenu.

Les produits de courtoisie sont tous parfumés à la cannelle mais si vous le souhaitez et que vous détestez cette odeur, le personnel s’arrangera pour vous en fournir d’autres. Les peignoirs, genre kimonos indonésiens, légers, ne sont pas tous de première jeunesse, et la couleur des draps (beiges) ainsi que quelques traces, laissent planer un doute. L’éclairage est absolument partout insuffisant. Par contre parce que nous nous soucions de l’environnement, nous éteignions chaque soir toutes les lumières de la villa en laissant une petite partie allumée dans le jardin.
Lorsque nous rentrions les lumières étaient de nouveau allumées partout, y compris dans le jardin, quel gâchis.

Le restaurant : nous y avons diné un soir, il surplombe la rivière et fait face à la jungle. Il n’y avait que peu de monde et nous avons été déçus par la qualité des plats, au mieux quelconques bien que pas bons marchés (le barramundi qui est un poisson que j’avais commandé, ressemblait à une espèce de pâte caoutchouteuse, j’ai laissé mon plat. Nous n’y avons plus remis les pieds et avons trouvé plusieurs adresses très sympathiques à Ubud.

Il faut également savoir que cet hôtel qui devait disposer au départ d’un grand espace le protégeant ainsi des bruits du village, a construit les nouvelles villas sur la partie restante du terrain et donc certaines villas (dont la notre jouxtait les habitations des locaux, avec leur lot de cris, d’aboiements, de chants des coqs à toute heure du jour et de la nuit et tout ce qui va avec. Mon épouse n’a quasiment pas dormi les 3 premières nuits.

Nous avons fait part de notre déception à notre majordome et au directeur le l’hôtel et nous avons demandé si il était possible, compte tenu du fait qu’il nous restait 4 nuits sur place, de visiter une villa « ancienne » pour éventuellement changer.

Certes, ces villas sont plus petites, un jardin restreint et une piscine où le soleil n’est pas présent longtemps, mais ce qui est très curieux, c’est que hormis une alcôve avec tentures et matelas de repos qui se trouve en bordure de piscine à l’extérieur, tout le reste est en intérieur avec une chambre avec armoire dressing, coffre à hauteur d’homme, toilettes séparées, salle de bain fermée. Nous avons hésité à tout remballer pour déménager pour une villa où nous ne pourrions pas profiter probablement du soleil, et puis notre majordome qui avait senti notre déception nous a fait la surprise de nous proposer de visiter avant d’aller au spa, la « Honeymoon suite » !!!

La, je dois avouer que les bras m’en sont tombés, une immense villa vitrée face à la jungle dans un grand jardin avec jacuzzi et piscine à débordement. Même si le concept restait de privilégier le salon, la cuisine, la salle à manger en extérieur, le tout surplombant en partie la piscine immense, le reste de la villa était conçue de façon beaucoup plus rationnelle, un vrai dressing à l’intérieur de la chambre avec accès au coffre, la salle de bains en extérieur mais avec des toilettes séparées visuellement des vasques par une douche en verre sablé.
Nous avons immédiatement craqué et remercié Sukarja, notre majordome avant d’aller profiter d’une séance de massages très agréables en pleine nature.

Nous avions réservé cet hôtel ainsi que le second (qui fera l’objet d’un commentaire spécifique) par l’intermédiaire d’un agent de voyage spécialiste de l’Asie et entre autre de l’Asie du sud-est, car les prix qu’il avait réussi à obtenir étaient pour ce type d’hôtel, tout à fait corrects, si j’avais réservé par moi-même (j’avais contacté les 2 hôtels et pour celui d’Ubud le prix de la nuit était de soit 554 USD TTC.
Il est clair, que si j’avais eu à régler notre séjour sur cette base, j’aurai trouvé l’addition salée et pas du tout en rapport avec la qualité et les standards d’un hôtel de cette catégorie. Le fait d’avoir eu un prix par agence, nettement inférieur mais néanmoins conséquent nous a aidé à oublier les imperfections rencontrées.

Nous avons été touchés par un geste particulièrement gentil le jour de notre départ, on nous remis une étiquette bagages en cuir avec nos noms (Bapak pour monsieur et Ibu pour Madame) ainsi que deux peignoirs avec notre nom brodé dans le dos avec le sigle de l’hôtel : une branche de cannelle (Kayumanis).

Un séjour, qui ne restera pas parmi les meilleurs, un hôtel qui ne sera pas celui dont nous nous souviendrons toute notre vie, mais la gentillesse du personnel, son souhait de vous faire plaisir même maladroitement ont fait que nous sommes repartis réconciliés.

  • Séjour du août 2011 - voyage en amoureux
    • 3 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 4 5 étoiles Emplacement
    • 3 5 étoiles Chambres
    • 4 5 étoiles Service
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 1
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Écrire un avis

266 personnes ont publié un avis sur cet hôtel

Note attribuée
    217
    34
    9
    5
    1
Consultez les avis pour
16
179
10
1
Résumé des notes
  • Literie
    4,5 5 étoiles
  • Situation
    4,5 5 étoiles
  • Chambres
    4,5 5 étoiles
  • Service
    5 5 étoiles
  • Qualité-prix
    4,5 5 étoiles
  • Propreté
    4,5 5 étoiles
Les astuces de voyageurs vous aident à choisir la chambre parfaite.   Astuces pour les chambres
Date | Note
  • Allemand en 1er
  • Anglais en 1er
  • Chinois (traditionnel) en 1er
  • Chinois (simplifié) en 1er
  • Français en 1er
  • Italien en 1er
  • Japonais en 1er
  • Portugais en premier
  • Toutes
  • Derniers résultats en français
Français en 1er
Saint-Maur-des-Fossés, France
Auteur confirmé
36 avis 36 avis
24 avis sur les hôtels
Avis dans 29 villes Avis dans 29 villes
35 votes utiles 35 votes utiles
5 5 étoiles Avis écrit le 11 mars 2011

Les villas sont magnifiques avec piscine privative, salon extérieur. Nous y sommes restés 5 nuits et nous avons profité des nombreuses activités gratuites (promenade dans les rizières, ballade à vélo). Je recommande également le cours de cuisine (payant).

  • Séjour du août 2010 - voyage en amoureux
    • 5 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 4 5 étoiles Emplacement
    • 5 5 étoiles Literie
    • 5 5 étoiles Chambres
    • 5 5 étoiles Propreté
    • 5 5 étoiles Service
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 1
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
lille
Auteur confirmé
21 avis 21 avis
18 avis sur les hôtels
Avis dans 18 villes Avis dans 18 villes
22 votes utiles 22 votes utiles
5 5 étoiles Avis écrit le 16 juin 2010

Magnifique, excellent, reposant, propre, calme, luxueux, traditionnel, chaleureux.....................
Voila ce qui represente l'hotel Kayumanis d'Ubud a Bali.

Le personnel vous accueille avec beaucoup de chaleur non commerciale, il vous appelle par votre prénom. Ils sont toujours la quand vous avez besoin de quelqu'un. Vous pouvez tout leur demander ils feront tout pour vous satisfaire.

L'hotel est super propre, super calme, on entend jamais de voitures, on se croise jamais personne, il y a une piscine public ou il n'y a jamais personne, il y a les massages en pleine air
( bon les massages balinais sont costauds alors ça moi j'ai pas trop aimé qu'on me déplace les os lol ) l'hotel n'est entouré que d"une seule chose : la jungle, et jamais de notre vie nous n'avions autant vu de verdure...

Les chambres., euh plutot les villas sont immenses, propres, vous avez 2 tv , des dvd, des cd, le wifi gratuit.Tout se passe la plupart du temps dehors, car a part le lit tout est a l'exterieur : canapé, tv, table pour manger, douche, baignoire lavabos et meme toilettes^^ la piscine est superbe, propre et une fontaine s'allume tout les matins...
On se demandé comment ils faisaient pour laver une aussi grande superficie, mais une fois on est tombé pour les hommes de menages.... ils etaient 9 et de meme le soir.
Vous avez un minibar remplit tout les jours gratuitement, des biscuits a la cannelle tout les jours ( attention j'ai pris 2 kilos rien qu'avec eux ) des fruits frais tout les jours... Et le nec plus ultra : vous avez des lotions, des cremes, du gel de douche, du shampoing, des bains moussant, du sel de bain, et tout ca artisanal et a la cannelle car on ne le savait pas mais Kayumanis en Balinais veut dire Cannelle, meme les stylos sont fais avec de la cannelle...

A la carte de l'hotel vous pouvez manger midi et soir en plus du petit dejeuner, par contre ca je conseil de manger a Ubud, ca fait du commerce equitable et en plus c'est beaucoup moins cher ( 3euros pour deux a ubud contre 30 euros a l'hotel )
Vous avez aussi des excursions a la carte de l'hotel, et franchement ne repartez pas sans avoir fait l'excursion : farming education, c'est 120 euros pour deux, mais pour ce prix vous passez une journée dans une ecole, dans un village a apprendre a tresser , dans les champs a planter du riz, dans la foret a boire de la noix de coco, dans les temples... et ca toujours avec un guide de l'hotel donc c'est rassurant...
Pour notre part l'employé Yudi nous a aussi emmené directement chez lui nous présenté sa famille et dans le temple de son village prier avec les habitants et ca c'etait geant.

L'hotel met a disposition des voitures gratuites avec chauffeurs pour la ville de Ubub, et sincerement, elles sont disponibles quand vous le souhaitez, nous on allait le midi pour dejeuner, et on demandé au resto d'appeler l'hotel, ils venaient nous rechercher 10 min apres, et on recommencait le soir... Et dans leurs voitures quest ce qu'il y a ? Des biscuits a la cannelle mmmm...

Le seul petit hic de l'hotel car il en faut toujours un : les menus, papiers... sont en anglais donc j'espere que vous avez des bonnes bases car les balinais ont un accent different pour l'anglais.

Bref il faut garder des surprises, on n'avons reçu aucun paiement de la part de Kayumanis pour faire un roman pareil mais sincerement je conseil cet hotel a 1000% aux personnes qui cherche de la tranquilité, pour se retrouver en couple, et pour decouvrir les traditions Balinaise. De tout les voyage que nous ayons fait c'est la realité c'est le meilleur hotel pour le moment.

Comme d'habitude n'hesitez pas si vous voulez des photos, des indications ou renseignements....

  • a aimé — le charme
  • n'a pas aimé — tout en anglais
  • Séjour du juin 2010 - voyage en amoureux
    • 4 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 5 5 étoiles Emplacement
    • 5 5 étoiles Réception
    • 5 5 étoiles Literie
    • 5 5 étoiles Chambres
    • 5 5 étoiles Propreté
    • 5 5 étoiles Service
    • 4 5 étoiles Services d'affaires (accès Internet, etc.)
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Paris
Contributeur confirmé
7 avis 7 avis
7 avis sur les hôtels
Avis dans 7 villes Avis dans 7 villes
14 votes utiles 14 votes utiles
5 5 étoiles Avis écrit le 28 janvier 2009

Nous avons séjourné 4 jours dans cet hotel durant notre lune de miel et pour avoir déjà fait quelques beaux hotels dans pas mal de pays, je dois me rendre à l'évidence : WAOUH quel hotel !!!

Cela commence par l'accueil, ultra chaleureux et l'impression d'avoir une personne dédiée à nous. Ensuite, la villa : la notre est une "ancienne" (nous avons aussi visité les nouvelles, mais l'ancienne est bcp plus typique et plus grande) et là, c'est le rêve :
- 1er batiment type villa "ouverte" (sans mur) avec salon baldaquin blanc, sol teck, salle à manger et kitchenette cachée (pas pour nous : pour les serviteurs lorsqu'ils viennent pour le petit dej...)
- grande piscine (pas mesuré mais bien 4x8)
- suite : la villa en elle-même. très spacieuse (60 m2), belle salle de bains, lit king size, frigo rempli gratuitement tous les jours.
- derrière la villa : autre salle de bain extérieure et bassin à poissons.

Côté services, rien à ajouter : 3 anecdotes :
- il y a une chaine Hifi Bose dans le salon extérieur (imaginez une villa sans les murs... c'est une sorte d'énorme terrasse couverte... bref) mais je souhaitais brancher le iPod. Si tôt arrivés, 5 min après on m'apportait le cable adéquat...
- la chambre est refaite 2 fois par jour. par exemple vous pouvez passer la fin d'après midi dans la suite, profiter de la piscine etc... et lorsque vous revenez de dîner : tout à été refait ex les draps, les moustiquaires en place, les transats remis, etc... Sachant que tous les matins le grand ménage est fait y compris tout le jardin.
- limousine gratuite et entièrement à dispo 24/24 pour nous amener ds le centre d'Ubud ; il suffit de prévenir l'accueil par téléphone 5 min avant. Pour le retour, donner la carte de visite de l'hotel au resto et le restoi appelle l'hotel pour venir nous chercher : TOP

Enfin, pour être complet :
- l'ensemble de l'enceinte de la villa est fermé par de grands murs fleuris, ce qui permet une très grand intimité.
- Nourriture : petit dej servi au bord de notre piscine tous les jours. Nous avons tenté 1 soir le restaurant de l'hotel : très bon, plats qui mixent le balinais et l'européen, ambiance bougies avec vue ouverte sur toute la vallée ultra verdoyante.
- Spa : villas indépendantes sans murs, au bord de la rivière. Une villa = un client... laissez vous tenter par le massage 2h en couples, avec le bruit du fleuve et le vent dans la fôret... que de souvenirs !
Nous avons adoré notre séjour à l'hotel et plus globalement à Ubud, magnifique ville et région à ne surtout pas manquer !!!

  • a aimé — luxe intime en pleine verdure
  • n'a pas aimé — prix des excursions privatives
  • Séjour du octobre 2008 - voyage en amoureux
    • 5 5 étoiles Rapport qualité / prix
    • 5 5 étoiles Emplacement
    • 5 5 étoiles Réception
    • 5 5 étoiles Chambres
    • 5 5 étoiles Propreté
    • 5 5 étoiles Service
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.

Vous connaissez Kayumanis Ubud Private Villa & Spa ? Partagez vos expériences !

Écrire un avis Ajouter des photos

Informations supplémentaires sur Kayumanis Ubud Private Villa & Spa

Adresse : Sayan Village Ubud P.O. Box 777, Ubud, Bali 80571, Indonésie
Numéro de téléphone:
Location : Indonésie > Bali > Ubud
Services et équipements :
Bar/lounge Choix de boissons Petit déjeuner offert Internet haut débit gratuit (WiFi) Parking gratuit Kitchenette Restaurant Service en chambre Service d'autobus Spa Suites Piscine
Style d'hôtel :
N°16 des hôtels de luxe à Ubud
N°19 des hôtels Spa à Ubud
Fourchette de prix (par nuit): 187 € - 642 €
Catégorie d'hôtel : 5 étoile(s) — Kayumanis Ubud Private Villa & Spa 5*
Options de réservation :
TripAdvisor est fier d'être partenaire de Booking.com, Agoda, Expedia, Asiatravel.com Holdings, Travelocity, Orbitz, Splendia, Hotels.com, MrandMrsSmith, Priceline, BookingOdigeoWL, Despegar.com et Tingo pour vous permettre d'effectuer vos réservations auprès de Kayumanis Ubud Private Villa & Spa en toute confiance. Nous aidons chaque mois des millions de voyageurs à trouver l'hôtel idéal pour leurs vacances et leurs voyages d'affaires, et nous garantissons toujours les meilleures réductions et offres spéciales.
Alias :
Kayumanis Ubud Private Villa And Spa
Kayumanis Private Villa Spa
Kayumanis Ubud Private Villa Hotel Ubud
Kayu Manis Ubud
Hotel Kayumanis Ubud
Kayumanis Ubud Private Villa & Spa Bali

Propriétaires, prenez la parole !

Si vous êtes le propriétaire ou le gérant de Kayumanis Ubud Private Villa & Spa, inscrivez-vous dès maintenant pour bénéficier des outils gratuits qui vous permettront d'améliorer votre Page Établissement, d'attirer plus d'avis et de répondre à leurs auteurs.