Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de Tripadvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.
Désolé, il n'y a aucun circuit ni aucune activité disponible à la réservation en ligne à la date que vous avez sélectionnée. Choisissez une autre date.
Désolé, il n'y a aucun circuit ni aucune activité disponible à la réservation en ligne à la date que vous avez sélectionnée. Choisissez une autre date.
152avis0question(s) et réponse(s)

Avis
Contrôle des avis

Note attribuée
  • 90
  • 57
  • 4
  • 1
  • 0
Type de voyageur
Période de l'année
Langue
  • Plus
Filtres sélectionnés
  • Filtrer
  • français
Gilbert B a écrit un avis (juil. 2016)
Nice, France24 contributions7 votes utiles
Bobbio est surtout visité (traversé) par les motards qui font le très tortueux et très accidenté itinéraire reliant Gênes à Plaisance. On en rencontre peu dans l'Abbaye de Saint Colomban (désormais une basilique); en fait on ne rencontre pas grand monde. Les absents ont tort, tout comme Le Routard qui (du moins dans son édition de 2011, la mienne) ne juge pas bon de lui consacrer ne serait-ce qu'une phrase. Il est vrai qu'il ne reste plus rien de l'abbaye bâtie à cet endroit par le moine irlandais Colomban en 614 à l'issue de plusieurs années de pérégrinations à travers l'Europe pour l'évangéliser. L'essentiel de l'édifice date de la fin du 15e siècle/début du 16e (belles fresques dans la nef); la partie la plus ancienne est le clocher qui remonte en partie au 9e siècle. Cependant la visite marque l'esprit, l'émotion l'emportant sur le sentiment esthétique ou la curiosité architecturale. Se dire que l'on se trouve à l'emplacement même de ce qui fut vraisemblablement le principal foyer de propagation de la foi chrétienne en Italie du Nord et, pendant le haut moyen âge, l'un des trois grands centres de copie des manuscrits en Europe, bref l'un des plus anciens sièges de sauvegarde et de diffusion du savoir dans notre civilisation, ce n'est pas rien. On est plus ému encore en descendant dans la crypte. D'abord parce que l'on peut contempler (assez difficilement) un magnifique pavement en mosaïque du 12e siècle représentant l'histoire biblique des Macchabées, le cycle des saisons et des animaux fantastiques tels que pouvaient les imaginer le Moyen Age. Ensuite parce qu'en pénétrant dans la crypte même on aperçoit au fond, faiblement éclairé, le tombeau du saint. Il date de 1480 et est magnifiquement sculpté dans le marbre, mais la sépulture, elle, remonte à 615 et dans la demi pénombre l'on est saisi à la pensée que cet homme, l'un des reconstructeurs de la civilisation européenne après la chute de l'Empire romain, repose là depuis exactement 1400 ans, si loin et si proche à la fois.
Plus
Date de l'expérience : juin 2016
Utile
Partager
Questions fréquentes sur Abbazia di San Colombano