Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de Tripadvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Darien National Park

17 avis

Darien National Park

17 avis
Profitez de l'expérience complète en réservant un circuit
17avis5question(s) et réponse(s)

Avis
Contrôle des avis

Note attribuée
  • 10
  • 5
  • 1
  • 0
  • 1
Type de voyageur
Période de l'année
Langue
  • Plus
Filtres sélectionnés
  • Filtrer
  • français
aubouy n a écrit un avis (déc. 2018)
7 contributions
Très belle expérience. Solarte nous a accompagné depuis Panama city, il parle un peu anglais et beaucoup espagnol... Tout était très bien planifié. Jour 2 départ très tôt pour La chunga depuis La Palma en pirogue, solarte nous dit au revoir... Arrivée 3 h plus tard à La Chunga acceuillis par Rutilio, sourire aux lèvres au milieu de nulle part. Le village est à 400m. Fleuri, calme. Les Emberas sont un peuple discret, respectueux et souriant. Rutilio et sa famille sont d'une générosité extraordinaire. Brelinda sa femme cuisine merveilleusement bien. Belinda sa fille a joué avec nos enfants (17, 13 et 10 ans) du début à la fin du séjour avec une petite larme lors du départ! Foot, natation, uno, rondes, cache cache... Belle case sur pilotis sans murs en contact direct avec la nature. Bons matelas, draps, oreillers, moustiquaire, parfait. Magnifiques randos dans la forêt, le sentier de biodiversité démarre là. Cascades, singes, oiseaux, serpents, mygales, écureuils, poissons, morphos, crabes, et la végétation, tout est beau. Rutilio aime tellement transmettre son mode de vie, sa culture. Visite des plantations, récolte du riz, pêche, chasse aux papillons, plantes médicinales, visite du village et participation aux activités villageoises. C'est une immersion totale dans la culture Embera, un dépaysement profond. On y reviendra! Nous y sommes restés 4 jours. Top! Les enfants se sont éclatés dans la rivière derrière la maison avec les autres enfants. Il pleut beaucoup en octobre, prévoyez des vêtements qui sèchent vite... Des pastilles pour désinfecter l'eau, une frontale, de l'anti moustique, sont essentiels et vous pouvez en prévoir trop, cela fera plaisir à Rutilio et sa famille si vous voulez laisser des cadeaux, hameçons, perles, huile de friture, plaisent aussi. Prenez aussi des anti aoutats, ça dévore grave dans la forêt!! Il y a l'eau courante avec des toilettes et une douche (mais se laver dans la rivière est tellement agréable), des panneaux solaires et une batterie pour la lumière le soir. Mais pas de magasins sur place, ni de courant, à bon entendeur salut!
Plus
Date de l'expérience : octobre 2018
Utile
Partager
bernard l a écrit un avis (nov. 2015)
Île-de-France, France417 contributions73 votes utiles
la difficulté est d'y aller. Si la possibilité s'offre, ne pas hésiter d'aller à la rencontre de cette communauté. Le plus confortable est d'aborder la région en bateau par le golfe de Darien et remonter une rivière en pirogue pour, au minimum, une journée hors du temps. Ramenez un objet issu de l'artisanat local, il vous rappellera ces heures particulières.
Plus
Date de l'expérience : décembre 2014
1 vote utile
Utile
Partager
Gabrielledelune a écrit un avis (juin 2014)
Cozumel, Mexique88 contributions39 votes utiles
En quelques mots surtout ! Entre la forêt immense, les rios qui la traversent, les animaux qu'on entend et qu'on voit (singes hurleurs, coatis, lézards "Jesus-Christ" qui marchent sur l'eau, loutres -pas souvent hélas- papillons etc) on est plongé dans une autre dimension. Et si on part dans la jungle et que l'on visite un village Wounaans ou Emberras, c'est un autre monde. Les Indiens sont très accueillants mais la forêt est leur domaine, pas le notre: il est indispensable d'être guidé.
Plus
Date de l'expérience : avril 2014
Utile
Partager
Citaelle a écrit un avis (nov. 2013)
Bora-Bora, Polynésie française42 contributions15 votes utiles
+1
Partir dans ce village, en pirogue (une matinée en pirogue sur le Rio) avec un amoureux du Darien, des Indiens, de leur culture, est une expérience intense. Michel Puech a une connaissance plus qu'approfondie de la région, l'envie de faire partager son plaisir et son amour de cette contrée, et la volonté d'associer les villageois à son désir de développer un tourisme "réfléchi": Peu de touristes guidés en même temps dans le village (en général 4), présentation du village et de son histoire par un conteur, accueil dans une famille, visite du village etc. Nécessité donc de parler Espagnol -ou du moins de le comprendre un minimum-sinon, on risque de passer à côté d'échanges enrichissants... C'est une découverte d'un autre monde, d'une autre façon de penser, d'une manière de vivre aux antipodes de la notre. Même si notre culture percute bien évidemment la culture indigène, et s'y imprime quelque peu, la découverte est totale et déstabilisante. Mais tellement passionnante... La ou les nuits en hamac suspendu juste sous un toit, à la lisière du village peuvent ne pas être des plus reposantes, le confort est celui auquel on doit s'attendre : authentique... C'est, en partie, ce qu'on vient chercher, non?
Plus
Date de l'expérience : novembre 2013
Utile
Partager
grenouillu a écrit un avis (févr. 2013)
france8 contributions13 votes utiles
il est fort interréssant de se rendre dans la province du darien, visiter la tribu des embera, découvrir la jungle tropicale... pour se faire il existe différents types d'organismes tel que ancon expedition, michel puech français du panama et bien d'autre encore; ceci dit, cela vous coutera de l'argent, un peu trop d'argent, tourisme d'élite ou seul l'argent est prioritaire ou le confort reste maître. mais surtout éviter un certain speudo guide dénomé bob, anglais de naissance, qui vous emmene dans un village embera pour 300 dollars ( 4 jours dont 2 de transport) en bus public (si vous etes peu nombreux), ne parle pas un mot d'espagnol , qui se pose au milieu du village et ne s'occupe de rien, qui n'a aucune connaissance sur la culture embera, il vous reste à payer sur place la nourriture et toutes les activités proposés. alors oui, il permet aux embera de gagner de l'argent en accueillant des touristes mais il imcapable d'échanger avec eux, il ne parle pas la langue espagnol, imaginez un peu le tour dans le darien....si vous parlez espagnol il est sauvé! il s'improvise guide et n'a aucun professionnalisme :évitez de partir dans le darien avec bob. Allez à la rencontre des embera seul si vous avez des contacts sur place ou avec un organisme professionnel car ce sont des gens d'une extréme gentillesse, fiers de leur culture, de leur tradition, dans une nature luxuriante et généreuse.
Plus
Date de l'expérience : janvier 2013
1 vote utile
Utile
Partager
Précédent
12