Jingyuan
Sites historiquesBâtiments architecturaux
De 09:00 à 16:00
Lundi
09:00 - 16:00
Mardi
09:00 - 16:00
Mercredi
09:00 - 16:00
Jeudi
09:00 - 16:00
Vendredi
09:00 - 16:00
Samedi
09:00 - 16:00
Dimanche
09:00 - 16:00
Ce qu'en disent les voyageurs
Pietly
Par Pietly
One of two residences of Pu Yi in Tianjin
août 2013
Le 29 novembre 1924, Pu Yi, l’ex-empereur Xuantong, chassé de la Cité Interdite, se place sous la protection du Japon. Il séjourne d’abord quelques mois à l’ambassade du Japon à Pékin, où il fête notamment ses 19 ans. Le 23 février 1925 il s’installe à Tianjin, dans la villa Zhang. L’impératrice Wanrong et la première épouse Wenxiu le rejoignent. Pu-Yi y reste 5 ans, puis s’installe dans une autre maison de la même Anshan road, alors dans la concession japonaise. Cette maison, Jing Yuan ou le Jardin de la Quiétude, est aujourd’hui un musée consacré au séjour de Pu Yi à Tianjin. Pu Yi mène grand train à Tianjin, grâce aux trésors qu’il a emportés de la Cité Interdite mais aussi grâce aux revenus de sa considérable fortune, constituée d’argent déposé dans des banques étrangères et portant intérêts, d’immeubles de rapport ou encore de ses immenses domaines ruraux du nord de la Chine. Il vit à l’occidentale, s’habille à l’anglaise, rejetant le modèle chinois (à l’exception de son statut impérial). Wanrong, qui est originaire de Tianjin, y contribue beaucoup. Il fréquente l’hôtel Astor ou encore le club anglais, en dérogation à la règle qui voulait que les chinois n’y soient pas admis. Au cours de son séjour à Tianjin il entretient également des relations avec les seigneurs de guerre chinois, les ambassades française, anglaise, américaine et italienne et bien sûr japonaise. En 1931, les choses se précipitent. Le comte Katsumi lui rend visite le 19 juillet. Le 18 septembre surviennent les incidents de Moukden qui allaient servir de prétexte à l’offensive japonaise dans le Nord-est. Le 30 septembre, Pu Yi est informé par le colonel Itagaki du soutien japonais à la restauration de l’empereur sur le trône mandchou. L’armée japonaise du Kwantung en est chargée. Le 10 novembre 1931, Pu Yi quitte le Jardin de la Quiétude caché dans le coffre de sa voiture et se rend à Dagu où il embarque sur le navire de guerre japonais Awaji Maru, destination Yingkou pour une nouvelle étape de sa vie, sous le contrôle des Japonais. Il montera sur le trône du Mandchoukouo en 1933 sous le nom de Kangde et en sera déchu en 1945 à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale.

Suggérer des améliorations.
Améliorer cette page
Circuits et expériences
Parcourez différents moyens de découvrir cet endroit.
Les revenus influencent le choix des expériences présentées sur cette page : en savoir plus.
Jingyuan : les meilleures façons d'en profiter 
La région

Contrôle des avis
Avant publication, chaque avis passe par notre système de suivi automatisé afin de contrôler s’il correspond à nos critères de publication. Si le système détecte un problème avec un avis, celui-ci est manuellement examiné par notre équipe de spécialistes de contenu, qui contrôle également tous les avis qui nous sont signalés après publication par notre communauté. Les avis sont affichés par ordre chronologique dans tous les classements.
4.0
102 avis
Excellent
35
Très bon
51
Moyen
16
Médiocre
0
Horrible
0

Ces avis sont traduits automatiquement depuis l'anglais.
Ce service peut contenir des traductions fournies par Google. Google exclut toute garantie, explicite ou implicite, en rapport aux traductions, y compris toute garantie d'exactitude, de fiabilité et toute garantie implicite de valeur marchande, d'aptitude à un usage particulier et d'absence de contrefaçon.

Pietly
Morieres-les-Avignon, France121 contributions
août 2013 • En solo
Le 29 novembre 1924, Pu Yi, l’ex-empereur Xuantong, chassé de la Cité Interdite, se place sous la protection du Japon. Il séjourne d’abord quelques mois à l’ambassade du Japon à Pékin, où il fête notamment ses 19 ans.

Le 23 février 1925 il s’installe à Tianjin, dans la villa Zhang. L’impératrice Wanrong et la première épouse Wenxiu le rejoignent. Pu-Yi y reste 5 ans, puis s’installe dans une autre maison de la même Anshan road, alors dans la concession japonaise. Cette maison, Jing Yuan ou le Jardin de la Quiétude, est aujourd’hui un musée consacré au séjour de Pu Yi à Tianjin.

Pu Yi mène grand train à Tianjin, grâce aux trésors qu’il a emportés de la Cité Interdite mais aussi grâce aux revenus de sa considérable fortune, constituée d’argent déposé dans des banques étrangères et portant intérêts, d’immeubles de rapport ou encore de ses immenses domaines ruraux du nord de la Chine. Il vit à l’occidentale, s’habille à l’anglaise, rejetant le modèle chinois (à l’exception de son statut impérial). Wanrong, qui est originaire de Tianjin, y contribue beaucoup. Il fréquente l’hôtel Astor ou encore le club anglais, en dérogation à la règle qui voulait que les chinois n’y soient pas admis.

Au cours de son séjour à Tianjin il entretient également des relations avec les seigneurs de guerre chinois, les ambassades française, anglaise, américaine et italienne et bien sûr japonaise.

En 1931, les choses se précipitent. Le comte Katsumi lui rend visite le 19 juillet. Le 18 septembre surviennent les incidents de Moukden qui allaient servir de prétexte à l’offensive japonaise dans le Nord-est. Le 30 septembre, Pu Yi est informé par le colonel Itagaki du soutien japonais à la restauration de l’empereur sur le trône mandchou. L’armée japonaise du Kwantung en est chargée.
Le 10 novembre 1931, Pu Yi quitte le Jardin de la Quiétude caché dans le coffre de sa voiture et se rend à Dagu où il embarque sur le navire de guerre japonais Awaji Maru, destination Yingkou pour une nouvelle étape de sa vie, sous le contrôle des Japonais. Il montera sur le trône du Mandchoukouo en 1933 sous le nom de Kangde et en sera déchu en 1945 à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale.
Écrit le 25 août 2013
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de Tripadvisor et non l'avis de Tripadvisor LLC. Les avis sont soumis à des vérifications de la part de Tripadvisor.

Dundalk84
Dundalk, Irlande1 206 contributions
mai 2017 • En couple
Nous avons séjourné dans cet hôtel dans le cadre d'une visite d'une journée à Tianjin de Pékin.

Nous occupions tout l'étage a été très intéressante. La maison était très agréable. Ça vaut le coup de marcher

il y a un café où vous pourrez prendre une boisson ou un petit quelque chose à manger avant de partir pour visiter davantage.
Language Weaver
Écrit le 23 mai 2017
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de Tripadvisor et non l'avis de Tripadvisor LLC. Les avis sont soumis à des vérifications de la part de Tripadvisor.
Les revenus influencent le choix des expériences présentées sur cette page : en savoir plus.
S'agit-il de votre page Tripadvisor ?
Vous possédez ou gérez cet établissement ? Prenez le contrôle de votre page pour répondre gratuitement aux avis, mettre à jour votre page et bien plus encore.
Prenez le contrôle de votre page

JINGYUAN (Tianjin): Ce qu'il faut savoir pour votre visite (avec photos)