Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Vol TO 3838 du 04.03.2018

3 posts
Enregistrer cette discussion
Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour à tous

C'est simple : un vol Transavia qui devait durer 1h30 (ce qui nous permettait une après-midi à Venise !) Une heure de retard au départ d'Orly puis déroutage sur Trévise à cause de conditions

 météo "défavorables " (seul vol dérouté ce jour là !) Une arrivée finalement vers 20h à Marco Polo après un long stand by sur l'aéroport de Trévise avec plus de trois heures de retard sur l'horaire prévu : après-midi gâchée donc ! Et de mauvaises excuses de Transavia au bout du compte !!!

10 réponses sur ce sujet
Paris, France
Expert
pour République dominicaine, Transport aérien
Auteur de niveau
2 381 posts
10 avis
Enregistrez cette réponse
1. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour,

Plus de 3 heures de retard = droit à indemnisation forfaitaire sauf si la compagnie vous apporte la PREUVE (alléguer ne suffit pas) de la survenance de "circonstances extraordinaires"

Voir là : http://retardimportantavion.unblog.fr

Cordialement

3 posts
Enregistrez cette réponse
2. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Merci pour votre intervention mais j'ai déjà reçu un "botté en touche" de la compagnie. Peut-être que je relancerai, peut-être pas ...

Paris, France
Expert
pour République dominicaine, Transport aérien
Auteur de niveau
2 381 posts
10 avis
Enregistrez cette réponse
3. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour,

C'est normal !!! La plupart des compagnies répondent NON !!!

La procédure est :

- envoi d'un courrier recommandé avec accusé de réception (aucun autre moyen de communication)

puis après 2 mois sans réponse ou réponse non satisfaisante;

- télécharger et remplir, selon le cas, le formulaire de "demande de conciliation" ou de "procédure européenne de règlement des petits litiges", et l'envoyer au tribunal.

Puis, patienter. La plupart du temps ça suffit ! La compagnie cède.

Toute la procédure est indiquée là : http://retardimportantavion.unblog.fr

Inutile de procéder à une relance, vous perdrez votre temps, car les compagnies savent que, de façon parfaitement injustifiée et irraisonnée, les gens ne veulent pas saisir le Juge alors que c'est ce qu'il y a de plus simple, facile et efficace !!! En conséquence, elles disent NON sous n'importe quel (mauvais) prétexte et le passager abandonne !

 Suivez la procédure.

Cordialement

3 posts
Enregistrez cette réponse
4. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour

Je vous remercie.

Cordialement.

PhR.

Genève, Suisse
Expert
pour Genève, Liechtenstein, Transport aérien
Auteur de niveau
5 333 posts
656 avis
Enregistrez cette réponse
5. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Après si vous n'avez pas envie de vous prendre la tête avec ce truc là, il existe plusieurs sociétés qui s'en chargent pour vous moyennant un pourcentage sur la somme récupérée. Googlez "261/2004" et vous trouverez des prestataires.

Paris, France
Expert
pour République dominicaine, Transport aérien
Auteur de niveau
2 381 posts
10 avis
Enregistrez cette réponse
6. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour,

Les officines du style "je vous prend 25%" ne font rien d'autre que d'envoyer un courrier que vous auriez pu faire vous même en vous servant des lettres types qu'on trouve là : http://retardimportantavion.unblog.fr

En dehors du cas où elles ont pu réunir de nombreux passagers du même vol, ça s'arrêtera là !!!! En effet, il faut être bien naïf pour croire qu'elle paieront un avocat pour 25 % de 250, 400, ou 600 euros !!! Car avec 62,50, 100, ou 150 euros, on est à des années lumières des honoraires d'un avocat !

Si un courrier suffit, c'est bingo ! Et si ça ne suffit pas, l'investissement n'aura pas été bien lourd !

L'efficacité est donc de se prendre en charge soi-même en suivant la procédure indiquée sur http://retardimportantavion.unblog.fr

Cordialement

Genève, Suisse
Expert
pour Genève, Liechtenstein, Transport aérien
Auteur de niveau
5 333 posts
656 avis
Enregistrez cette réponse
7. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Elviajero, je connais ton engagement pour cette cause. Il n’en demeure pas moins que certains n’ont juste pas envie de s’ennuyer avec ce type de démarche...

Paris, France
Expert
pour République dominicaine, Transport aérien
Auteur de niveau
2 381 posts
10 avis
Enregistrez cette réponse
8. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour,

Oui mais, sauf s'il ont une chance inouïe, faire appel à ce type d'officine est un échec, et surtout un piège : les officines du type "je vous prend 25%" font signer d'un simple clic un engagement de payer même s'ils n'ont RIEN obtenu et que c'est en reprenant en mains leurs dossiers que les passagers obtiennent gain de cause !!!!

Et ceci alors qu'il n'y a rien de compliqué à faire un copié collé d'une lettre modèle, en l'adaptant à son cas, puis de remplir, deux mois plus tard, un formulaire à envoyer au tribunal. .

Et presque toujours, ça s'arrête là : à réception de la convocation (procédure classique), ou de la demande de réponse au tribunal dans des délais particulièrement courts (procédure européenne de règlement des petits litiges) la compagnie transmet le dossier à son avocat lequel cède au nom de la compagnie (quelques jours avant)

C'est à la portée de tout le monde !!!

Cordialement

Nice, France
Auteur de niveau
735 posts
79 avis
Enregistrez cette réponse
9. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour Philippe,

"Conditions météo défavorables", en effet il y eut une période début mars qui a affecté toute l'Europe et pas seulement Transavia.

Resterait à savoir qui fixe ce terme et suivant quelles conditions, tous les aéroports ne possédant pas les mêmes équipements, certains types d'avion non plus.

Bref je suivrai l'avis d'elviajero en suivant la procédure indiquée, car si vous vous estimez dans votre bon droit aucune raison de ne pas y accéder.

Vous aurez au moins la satisfaction d'être allé au bout de la démarche même si réponse à nouveau négative.

Bien à vous,

Paris, France
Expert
pour République dominicaine, Transport aérien
Auteur de niveau
2 381 posts
10 avis
Enregistrez cette réponse
10. Re: Vol TO 3838 du 04.03.2018

Bonjour,

"météo défavorable" fait partie des mauvais prétextes plutôt habituels pour refuser l'indemnisation.

Mais, pour pouvoir être exonérée de son obligation d'indemniser il faut cumuler DEUX conditions :

- survenance de "circonstances extraordinaires".

- apporter la PREUVE des circonstances extraordinaires alléguées.

La compagnie doit donc PROUVER en quoi les conditions météorologiques étaient EXTRAORDINAIRES.

Mises au pied du mur par une convocation à comparaître dans le cadre d'une procédure de conciliation, ou dans le cadre d'une réponse à fournir sous délai court imposé (procédure européenne de règlement des petits litiges), les compagnies cèdent....

Bien entendu, le motif météo est tout à fait valable si un aéroport est fermé pour cause de météo. Dans cette hypothèse, vous trouvez vous même l'info très facilement et ce n''est même pas la peine de commencer à réclamer quoi que ce soit....Ca m'est arrivé pour un vol vers New York, l'aéroport de New York étant fermé pour cause de tempête de neige. Bien entendu, je n'ai rien réclamé car l'annulation du vol était parfaitement justifié.

Cordialement

Répondre à : Vol TO 3838 du 04.03.2018
Recevez une notification par e-mail lorsqu'une réponse est publiée