Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

VILLEURBANNE
Auteur de niveau
5 posts
137 avis
30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Che, Fidel Castro, la Révolution, la Baie des Cochons, La Havane, les voitures américaines des années 50, les cigares Cohiba, le rhum, la salsa, les plages, ... Autant de symboles et d'images qui ont construit une icône mondiale d'un monde possible anti capitaliste et romantisé à l'extrême.

58 après la prise de la Havane par Fidel, que reste-t-il de cet immense espoir ?

Pour le savoir, durant 30 jours de Juillet et Aout, nous avons sillonné Cuba, de Viñales à Santiago de Cuba en faisant halte dans une dizaine de villes.

Et bien, il faut être allé à Cuba pour le voir ... et le croire !

1°/ C'est un peuple dont le salaire mensuel d'Etat s'étale entre 8.50 € pour un employé et 25 €/mois pour un médecin, obligeant ces derniers, tout comme des milliers d’avocats, ingénieurs, radiologues, professeurs ou géologues à abandonner leur profession pour conduire les touristes, sous un soleil d'enfer, en pédalant sur un vélo - taxi, en faisant le ménage ou en louant une chambre ou deux de leur "casa" !

Nombre d'entre eux sont désespérés, et nourrissent un sentiment d'impuissance face à l'absurdité de la situation conduisant les "cerveaux" du pays à accomplir des tâches sans aucun rapport avec leurs études.

Les taxes et prélèvements peuvent atteindre 90% et les amendes aux motifs totalement ubuesques relèvent tout simplement d'un racket d'Etat accentuant encore le marché noir et autres magouilles pour s'en sortir.

Un système où les plus anciens renoncent à toucher leur maigre retraite insuffisante pour survivre et tentent d'avoir une petite activité, synonyme d'un quotidien un peu amélioré.

Certains quartiers de la Havane sont identiques à des zones qui auraient subi un bombardement tant ce qu'il reste des bâtiments s'apparente plus à un amas de gravats qu'à des constructions...

Certains sont d'ailleurs habités.

Des rues où des hommes et femmes par dizaines tuent le temps, assis devant le perron de leur maison, en regardant passer les voyageurs.

2°/ Dans de nombreux domaines, le comportement des cubains atteint une ... bêtise abyssale :

Un peuple sans aucune conscience écologique, jetant leurs déchets à même la rue, la plage ou la mer des Caraïbes !

- Jamais nous n'aurons vu de telles plages-poubelles, jonchée de détritus par milliers.

Au point que trouver une plage "praticable" relève de la gageure.

Déchets alimentaires, gobelets, assiettes en plastique, bouteilles de bières brisées à même les rochers, et ce sur des centaines des mètres ...

- A cela, il faut encore ajouter un manque de respect vis à vis des autres qui laisse pantois : les cubains n'hésiteront pas à mettre de la musique "à fond", à l'aide de baffles dignes d'une soirée en discothèque, sans jamais se soucier si le volume assourdissant peut gêner les personnes assises à moins de 2 mètres.

Ils n'hésiteront pas' non plus, à jeter à la mer la bouteille de rhum qu’ils auront bue en se baignant...

Que dire du harcèlement verbal dont sont victimes quotidiennement les touristes européennes avec des propositions sans équivoque ...

- Le surpoids et l'obésité qui touchent près des 43 % de la population, l'envie de consommer et la perte du respect de son compañero ont remplacé dans les ventres et les cerveaux les idéaux qui les nourrissaient il y a encore 20 ans.

(A ce sujet, la cuisine est très décevante : intoxication alimentaire (oui ! Et d'autres voyageurs rencontrés en ont été victimes également), plats pratiquement inmangeables tant le poisson ou le blanc de poulet manquaient de fraîcheur au point de ne pouvoir les couper, légumes ayant de toute évidence traînés dans le frigidaire, ou assiette de quelques fruits à un prix exorbitant ont accompagné notre périple de bout en bout.

On ne peut que trop vous inviter à vous méfier des langoustes dont la fraîcheur de la plupart d'entre elles restent à démontrer. Autant dans les casas que dans les restaurants).

- Rarement, nous n'avions été reçus avec autant de visages fermés et sans sourire. Marquant souvent une réelle antipathie, et parfois même de l'agressivité.

- Là encore, jamais nous n'aurons vécu de tentatives quasi systématiques d'arnaques, accompagnées de mensonges ou d'histoires à dormir debout.

Au restaurant, en prenant un taxi, en achetant une bouteille d'eau dans une "supérette" ou bien même un billet de bus.

Même la compagnie nationale de cars "Viazul" se livre à des stratagèmes incroyables pour obliger les touristes à prendre des taxis collectifs aux pratiques encore plus scandaleuses, à des tarifs souvent supérieurs et avec des temps de parcours.

Pour exemple, il nous aura fallu 7 heures pour parcourir 230 kilomètres, entassés à 17 dans un de ces taxis collectifs, après avoir été changés de véhicule, comme du bétail, séparés de nos premiers compagnons de route, sans aucune explication.

Pour finalement tous se retrouver dans le même véhicule lors des derniers kilomètres après que le chauffeur ait prétexté une panne imaginaire d'un autre taxi collectif...

Nous pourrions décliner en dizaines d'exemples la manière dont le mensonge est utilisé de manière récurrente par une large majorité de cubains qui ne voient dans le touriste qu'une bourse à vider.

3°/

- Que penser de la prostitution où de jeunes hommes et des femmes de tout âge se vendent pour une bière, et où des hommes n'hésitent pas à offrir leur épouse ou leur fille pour quelques Cuc, l'équivalent de quelques euros ?

Quand on pense que le Che parlait de l'Homme nouveau ...

- La corruption a gangrené toute la société obligeant les cubains à se livrer à "un negocio" plus ou moins illégal dans l'angoisse permanente d'être contrôlé et pris en flagrant délit.

Apprendre au détour d’une conversation qu'un cubain est mort, il y a quelques années, d'un infarctus lors un contrôle inopiné alors qu'il préparait "illégalement" une langouste à un touriste qu'il avait reçu dans sa "casa" laisse sans voix...

Enfin, entendre les mêmes témoignages dans toute l'île sur le sentiment d'impuissance, le désarroi ou la désillusion des cubains ne fait que renforcer l'idée que le romantisme révolutionnaire cubain est un mirage savamment entretenu.

Non, Cuba n'est pas le pays, ni le peuple que l'on pensait découvrir ou redécouvrir.

Le choc entre le fantasme et la réalité est rude et mettra vos certitudes en pièces si vos yeux et votre cerveau daignent en accepter l'existence.

Bien entendu, certains s'horrifieront à la lecture de ces lignes jurant qu'ils n'ont jamais rien vu de tel.

Et pour cause !

Certains voyageurs y seront allés dans des périodes de faible affluence ou hors vacances cubaines.

D'autres auront voyagé par l'intermédiaire de tour - opérateurs qui prennent grand soin de débarquer leurs clients dans les zones les plus touristiques de chaque ville en évitant soigneusement les quartiers dont l'image et les odeurs pestilentielles relèvent plus du tiers monde que de ce qu'en attendent des touristes avides d'entendre de la musique cubaine ou de boire un daikiri dans un des bars fréquenté par Ernest Hemingway !

Quant aux plages, ils préféreront réserver des chambres dans un des hôtels 5 étoiles de Varanero aux plages parfaitement propres et fréquentées exclusivement par des étrangers et sous bonne surveillance.

Sur ces plages-là, point de cubains ! Et pour cause ...

D'autres soutiendront avoir fréquenté des plages "cubaines".

C'est fort probable mais certainement pas pendant les mois de vacances de Juillet et Août !

Heureusement, dans ce pays en lente désagrégation politique, morale et sociétale, une petite minorité de cubains, très cultivée pour l'essentiel, tente de survivre dans ce qui était pour eux aussi un espoir. Celui de voir surgir de Cuba un monde équitable, juste et moderne.

Ce sont eux qui nous confié le plus souvent et le plus sincèrement leurs désillusions ...

Eux aussi qui nous ont accueilli avec cœur, sincérité et envie d'expliquer la situation politique, économique et morale passée et actuelle.

(Ce sont d'ailleurs ces « casa particulares » là qui vous aideront dans l'organisation de votre périple et vous éviteront souvent de très nombreuses arnaques de taxis et restaurateurs sans scrupules.

De plus, ils vous proposeront une cuisine souvent authentique, fraîche et traditionnelle à des prix défiants toute concurrence.

Vous tiendrez là vos véritables anges gardiens même si les problèmes d'eau, électricité, climatisations plus ou moins défaillantes, literies ou tout simplement confort de base sont légions !

Et même si sur la douzaine de casas que nous avons habitées, très peu nous ont accueilli chaleureusement.

Souvent, la très bonne première impression se transforme rapidement en absence d'un réel intérêt pour leurs hôtes ou de manière plus pragmatique en relation exclusivement commerciale).

En résumé, celles et ceux d'entre vous qui viendront chercher ou ramener de Cuba les repères historiques et traditionnels de l'île y trouveront leur compte : images éternelles ou phrases célèbres de Fidel et du Che sur les murs, cigares authentiques ou non à gogo, musique cubaine dans presque tous les bars, rhum à volonté, ...

Pour les autres, vous voilà prévenus ...

 

Le Che avait en horreur le mensonge :

Hasta la verdad ( vérité )... Siempre ?

Old Havana
Zones piétonnes historiques
El Malecon
Zones piétonnes historiques
33 réponses sur ce sujet
Montréal, Canada
Expert
pour Cuba, Riviera Maya, Croisières, Barcelone, Montréal
Auteur de niveau
13 126 posts
118 avis
1. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Un extrait en autre de ce commentaire ....**** Pour le savoir, durant 30 jours de Juillet et Août, nous avons sillonné Cuba, de Viñales à Santiago de Cuba en faisant halte dans une dizaine de villes.

Et bien, il faut être allé à Cuba pour le voir ... et le croire ! ***

Suite à un long discours qui heureusement à une fin, en émettant * ses * commentaires qui sont malheureusement remplient de mépris vis à vis les Cubains... le peuple Cubain. Ce qui est vraiment désolant à entendre et encore plus à les lire !

VILLEURBANNE
Auteur de niveau
5 posts
137 avis
2. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Bonsoir

Le "long discours" en question (Discours qui soit dit en passant ne sera jamais aussi long que ceux de Fidel lui même pouvait faire pendant près de 7 heures ...) n'a rien de méprisant mais n'est qu'une description détaillée de la situation actuelle du peuple cubain.

Cette réalité semble ne pas vous convenir même si vous n'en contestez aucun point ... Et pour cause !

Pour être encore plus précis, je peux rajouter que ma compagne y est déjà allé .... il y a 18 ans.

Et la situation était très différente.

Oui, le peuple cubain (comme tous les peuples d'ailleurs) change.

Et dans ce cas précis, ça n'est pas dans la bonne direction.

Enfin, Kiki, vous devriez savoir qu'il ne suffit pas d'aligner le mot "mépris" dans une phrase pour modifier des faits.

Il y a ceux qui décrivent une réalité et ceux qui refusent de la voir.

Vous savez dorénavant de ceux dont vous êtes ...

Cordialement

Bernard

Montréal, Canada
Expert
pour Cuba, Riviera Maya, Croisières, Barcelone, Montréal
Auteur de niveau
13 126 posts
118 avis
3. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

*** Il y a ceux qui décrivent une réalité et ceux qui refusent de la voir.

Vous savez dorénavant de ceux dont vous êtes ...**

 Sans plus de commentaires

VILLEURBANNE
Auteur de niveau
5 posts
137 avis
4. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Re bonsoir kiki,

Oui, effectivement, quand votre profil indique "Expert pour Cuba" et que votre argumentation relève du zéro absolu, il ne peut y avoir d'autres commentaires que celui que vous vous attribuez : "Sans plus de commentaires" puisque .... vous n'en faîtes aucun.

Je crois que les internautes jugeront facilement par eux même de l'intérêt de vos post ...

Cordialement

Bernard

Montréal, Canada
Expert
pour Cuba, Riviera Maya, Croisières, Barcelone, Montréal
Auteur de niveau
13 126 posts
118 avis
5. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Je me permets de répondre à ce tout dernier commentaire et je ne veut surtout pas relancer cette discussion en une polémique qui qui n'aura aucune fin .car ce n'est pas le but de ce forum .

Je suis Experte de Cuba et oui et je connais très bien Cuba depuis nombres d'années, je sais fort bien que mes interventions sont justes et objectives suivant les demandes des utilisateurs,

Alors je ne m'engage pas dans une conversation qui n'aura pas de fin un point c'est tout .

Modifié le : 27 août 2017, 02:23
Montréal, Canada
Expert
pour Camaguey, Cuba
Auteur de niveau
11 830 posts
6. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Bernard, je n'allais pas répondre à votre message, car il y a trop de choses mal comprises, interprétées, ou de fausses informations que vous vous êtes faites données par des gens intéressés... Mais compte tenu de vos réponses méprisantes à Kiki, je me permets quelques commentaires...

Pour vous faire un portrait, j'ai été mariée à un Cubain. Pendant plus de 5 ans, j'y ai passé passablement de temps à vivre avec la famille. Je parle couramment espagnol avec un accent cubain... Je connais bien le pays et sa population, quoi que je n'en maitrise pas tous les aspects.

Cuba est comme un oignon, il a de nombreuses couches et ça prend du temps avant d'arriver au cœur et d'en comprendre tous les tenants et aboutissants.

Il y a certains points sur lesquels je suis d'accord avec vous: Beaucoup de Cubains jettent leur déchet n'importe où et les plages peuvent ressembler à des poubelles. Ils parlent aussi très fort et le niveau sonore est souvent élevé.

Et oui, plusieurs Cubains vont tenter de vous arnaquer. Mais c'est loin d'être la majorité. C'est juste que les Cubains qui approchent les touristes ont nécessairement une idée derrière la tête. Et ceux qui ne veulent rien savoir des touristes et qui sont honnêtes et droits s'en tiennent loin.

Pour le reste, malheureusement, je dois vous dire que vous vous êtes fait mentir par les gens que vous avez fréquenté, ou fait dire de demies-vérités et des explications incomplètes, ou alors vous avez jugé de la situation avec votre œil de Français, en partant de vos valeurs et vos besoins, plutôt que de vous mettre à leur place.

Je n'ai pas la patience de tout reprendre et corriger. Mais pour vous donner une idée, le salaire moyen à Cuba est de 20-25CUC/mois, avec des salaires plus élevés et des avantages certains (missions, voitures, internet à la maison) pour plusieurs professionnels. Et quand l'électricité, le gaz, le loyer et la libreta coûte environs 2-3CUC/mois pour deux personnes, on s'en sort quand même, d'autant plus que l'éducation et la santé sont somme toute gratuites.

Vous auriez dù mieux vous informer avant d'aller à Cuba, plutôt que d'y arriver avec vos images bucoliques... Ça ressemble d'ailleurs beaucoup à plusieurs de vos compatriotes qui arrivent au Québec en voulant voir des ours et qui pensent que nous vivons dans des cabanes en bois rond. C'est condescendants et colonialistes... (la saga avec Ricardo il n'y a pas longtemps, vous en avez entendu parler?)

Je constate que Cuba n'est pas pour vous, c'est vrai que ce n'est pas pour tout le monde. Je vous souhaite de magnifiques voyages ailleurs dans un futur rapproché.

VILLEURBANNE
Auteur de niveau
5 posts
137 avis
7. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Bonsoir Gengen,

1°/ Vous écrivez qu'il a des choses que j'aurais "mal comprises" ou "interprétées" ou qu'il y aurait des gens qui m'auraient donné de "fausses informations".

Pour voir que :

- les plages sont des poubelles

- les arnaques sont nombreuses et quasi systématiques

- la prostitution est monnaie courante...

Nul besoin de comprendre ou d'interpréter et encore moins d'entendre quoi que ce soit, il suffit simplement ... de 2 yeux ... (français ou pas) ! Lol.

2°/ Vous écrivez :

"Pour le reste, malheureusement, je dois vous dire que vous vous êtes fait mentir par les gens que vous avez fréquenté, ou fait dire de demies-vérités et des explications incomplètes".

C'est drôle: Je n'ai pas le souvenir que vous étiez avec moi lorsque j'ai rencontré et discuté avec de très nombreux cubains et je ne pense pas que vous ayez un moyen de savoir ce qu'ils m'ont dit ...

Si ?

3°/ Je crois plus simplement qu'avoir été marié pendant 5 ans avec un cubains vous empêche peut être de "voir" un quotidien à Cuba, peu flatteur certes, mais pourtant bien réel.

Enfin, une dernière précision au sujet de ce quotidien : Parler d'internet à Cuba relève presque de l'utopie voir du fantasme tant il est difficile d'y avoir accès.

La très grande majorité des cubains n'y ont accès que par l'intermédiaire de carte wi fi Etecsa achetées environ 2 à 4 Cuc pour une heure et utilisable uniquement sur un ou 2 endroits de chaque ville (petit square, magasins).

Est-il utile préciser que la plupart des sites d'informations étrangers ne sont pas consultables ...

PS: Non je n'imagine pas les canadiens vivant en couple avec les ours. Ni dans des cabanes en bois rond ou ... carré.

Cordialement

Bernard

Montréal, Canada
Expert
pour Camaguey, Cuba
Auteur de niveau
11 830 posts
8. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Bernard, le problème est que vous êtes convaincu de détenir la vérité absolue à propos de Cuba, après un petit 30 jours sur place comme touriste. Et vos distorsions cognitives vont tout faire pour vous maintenir dans cette opinion. Tant pis pour vous. Je n'ai pas de temps à perdre avec un forumiste agressif et qui tire sur tout ceux qui osent le contredire.

Pas besoin d'avoir participé aux conversations, les informations que vous ramenées sont, pour plusieurs, celles dites par des Cubains qui désirent obtenir la pitié et donc un avantage monétaire.

Non seulement le mariage ne m'empêche pas de voir le quotidien à Cuba, mais il m'a permis de VIVRE le quotidien à Cuba pendant des mois et des mois, non consécutifs je vous l'accorde. Le fait que vous souteniez un tel argument est des plus saugrenu et je fais que confirmer que vous n'accepterez d'envisager aucun point de vue qui n'est pas le vôtre.

Pour votre info, les cartes etecsa sont à 1.50CUC/h et il y a plus de 200 points wifi à Cuba en plus des hôtels. Ce n'est pas encore le grand luxe, mais bien mieux qu'il y a deux ans.

 http://www.etecsa.cu/

J'ai assez perdu mon temps. Je vous souhaite bonne chance pour vos prochains voyages.

Paris, France
Auteur de niveau
2 posts
5 avis
9. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Tout à fait d'accord avec toi,

Je suis parti 15 jours l'année dernière avec une jeune guide qui m'a ouvert les yeux sur la réalité de la vie des cubains. Très loin de ce qu'on dit en France sur l'éducation gratuite (c'est faux puisque chaque étudiant est obligé de travailler 2 ans pour l'état avant de pouvoir gagner sa vie), les soins gratuits (sauf qu'il n'y a plus rien dans les hopitaux, tout juste du coton), pendant que son peuple prisonnier se meurt, la famille Castro vit dans l’opulence et va se faire soigner à l'étranger...

Et dire que de nombreux politiques encensent encore ce régime... Mais ils restent dans les palais et ne cotoient pas la misère et la tristesse des pauvres cubains.

VILLEURBANNE
Auteur de niveau
5 posts
137 avis
10. Re: 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !

Bonsoir Olivier,

Vous avez parfaiement raison : la triste réalité n'est pas celle que l'on nous vend...

Heureusement, il y a tout un tas d'autres destinations passionantes ! Ouf ! lol !

Cdt

Bernard

Répondre à : 30 jours à CUBA : TOTALE désillusion !
Recevez une notification par e-mail lorsqu'une réponse est publiée
Réponses aux questions fréquentes sur Cuba