Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Cuba après le passage de l’ouragan Irma

Lyon, France
Auteur de niveau
41 posts
21 avis
Enregistrer cette discussion
Cuba après le passage de l’ouragan Irma

Voici un article très détaillé, trouvé dans le "Quotidien du Tourisme" le 15/09/2017 :

(R)evolution Voyages, réceptif à Cuba, fait le point sur la situation dans le pays après le passage d’Irma.

Après le passage de l’ouragan, les équipes franco-cubaines du réceptif (R)Evolution Voyages, dont les bureaux locaux se situent à La Havane, continuent de récolter le maximum d’informations précises sur la situation réelle des hôtels et des infrastructures générales, dans les différentes provinces du pays.

Aéroports principaux:

Les aéroports de Santiago, Holguin, Camaguey et Cienfuegos sont opérationnels depuis le début de la semaine.

Les aéroports de La Havane et de Varadero ont rouvert mardi midi, avec une situation en cours de normalisation, puisque les vols La Havane-Santiago de Cuba, et La Havane-Nueva Gerona sont de nouveau programmés.

Province de l’Oriente – l’Est de l’île :

Les villes et infrastructures de Baracoa, Guantánamo, Santiago de Cuba, Granma et Holguin sont opérationnelles. L’impact de l’ouragan fut moindre dans ces zones, préservant ainsi la plupart des installations.

 

Le réseau routier est ouvert et praticable, tant pour les véhicules de tourisme que pour les autocars, y compris « la Farola », célèbre route de montagne proche de Baracoa.

Les hôtels de plage du pôle d’Holguin (Guardalavaca – Playa Pesquero) accueillent tout à fait normalement les visiteurs ; de même que les hôtels de Gibara.

Province de Camaguey – Centre Est de l’île :

Le pôle touristique de Playa Santa Lucia est quasi totalement opérationnel.

Une seule exception : l’hôtel Caracol qui annonce une remise en fonction de ses services en date du 28 septembre 2017.

Les hôtels de Camaguey fonctionnent normalement, la ville étant désormais nettoyée et à nouveau totalement « électrifiée ».

Province de Ciego de Avila, Cayo Coco et Cayo Guillermo – Centre Nord de l’île :

Il faudra s’armer de patience, Irma ayant frappé au plus fort dans cette zone.

Cayo Coco : les hôtels ont subi les attaques directes et les plus violentes de l’ouragan Irma, endommageant les bâtiments et infrastructures de ces derniers. La zone touristique est temporairement fermée, avec une date officielle de réouverture, annoncée aux alentours du 15 novembre 2017. Conscients de l’enjeu économique, certains établissements hôteliers ont d’ores et déjà pris le défi de réouvrir avant la date programmée.

Cayo Guillermo : les acteurs locaux travaillent ardemment afin que le cayo soit totalement opérationnel pour la haute-saison hivernale.

Ciego de Avila : la ville travaille efficacement à la remise en état et au nettoyage des espaces publics. Les avancées sont spectaculaires, la majeure partie des infrastructures fonctionne, les voies d’accès terrestres sont dégagées et praticables.

 

La recommandation technique de (R)Evolution Voyages à l’attention des voyagistes : positionner les séjours balnéaires sur Holguin/Guardalavaca ou Varadero, en attendant la réouverture complète des services hôteliers de Cayo Coco et Cayo Guillermo.

Province de Villa Clara – Santa Clara / Cayo Santa Maria :

Cayo Santa Maria / Cayo los Ensenachos / Cayo las Brujas : Positionnés sur la côte Nord, ces cayos sont également fortement impactés. Compte à rebours en tête, la remise en état a débuté, avec le souhait d’une réouverture pour le mois de novembre 2017. Les établissements hôteliers communiqueront au fur et à mesure leur reprise d’activités.

 

Remedios et Santa Clara : Une fois l’état des lieux précis effectué, (R)Evolution Voyages communiquera rapidement les prévisions de réouverture des infrastructures touristiques, ces dernières devant être opérationnelles dans les jours à venir.

 

Province de Cienfuegos / Province de Sancti Spiritus (Trinidad) – Centre Sud de l’île :

Les hôtels de plage de Trinidad (Playa Ancon) offrent les services habituels.

Les hôtels de la ville de Trinidad tels l’Iberostar Trinidad, La Ronda, Las Cuevas, ainsi que les Casas Particulares, sont opérationnels.

La ville de Trinidad a été totalement nettoyée et ses infrastructures sont intactes.

Les établissements hôteliers du centre-ville et de la Punta Gorda de Cienfuegos fonctionnent normalement.

 

Les complexes Rancho Luna et Faro Luna sont fermés jusqu’à rétablissement de l’alimentation électrique. Les clients dans l’attente de la date d’ouverture sont protégés sur les hôtels Jagua, Casa Perla, Casa Verde.

La Ville de Cienfuegos a été nettoyée et ses infrastructures sont intactes.

Les voies d’accès sont praticables et les routes entre le centre de l’île et l’Oriente sont ouvertes à la circulation.

Topes de Collantes, que ce soit au niveau des Parc Nationaux ou des hôtels, tout est en ordre. La route entre Topes de Collantes et Trinidad est ouverte.

Province de Matanzas / Varadero – Nord-Ouest de l’île :

Tous les acteurs de la zone touristique principale de l’île travaillent actuellement, inlassablement et efficacement, en vue de recouvrer le plus rapidement possible l’image carte-postale des plages de sable blanc, et de l’animation de la ville.

 

Le centre ville est totalement nettoyé et la route entre La Havane et Varadero est désormais praticable.

Nombre d’hôtels de Varadero seront à nouveau ouverts et opérationnels sous huit jours, les dommages étant mineurs.

 

Quelques établissements hôteliers demeureront néanmoins fermés jusqu’à nouvel ordre, déplorant des dégâts majeurs : Melia Península Varadero, Ocean Patriarca, Paradisus Varadero, Kawama (réouverture souhaitée pour le 16 septembre 2017), Villa Tortuga (réouverture souhaitée pour le 16 septembre 2017), Sunbeach (réouverture souhaitée pour le 27 septembre 2017), Puntarena Caleta (réouverture souhaitée pour le 11 octobre 2017), Paradisus Princesa del Mar (partie Service Royal), Cuatro Palmas (réouverture souhaitée pour le 16 septembre 2017).

 

Les marinas Marlin et Gaviota, depuis lesquelles partent les excursions maritimes (pêche au gros, plongée, catamaran pour Cayo Blanco, Jet-ski), fonctionnent parfaitement.

Province de La Havane

Le nettoyage de la ville et le déblaiement ont commencé. Les infrastructures principales n’ont pas été affectées. Seuls les édifices du littoral nord ont souffert de la pénétration de la mer jusqu’à plus de 200 mètres à l’intérieur de la ville.

 

Par conséquence, certains hôtels situés en front de mer, ou en contre-bas de celui-ci, sont fermés jusqu’à nouvel ordre : Hôtel Terral, Club Acuario, Château Miramar, Hôtel Presidente (réouverture prévue le 18 septembre 2017), Hôtel Riviera (réouverture prévue le 30 septembre 2017), Villa Tropico (réouverture prévue le 20 septembre 2017).

 

Le reste des établissements hôteliers du littoral nord de La Havane fonctionne désormais normalement : Memories Jibacoa, Club Bravo Arenal, Melia Cohiba, Club Atlantico- Villa Los Pinos, Hôtel Copacabana, Memories Miramar Habana, Melia Habana, H10 Habana Panorama.

 

Ainsi que l’ensemble des hôtels plus centraux, tels que : Telegrafo, Iberostar Parque Central, Inglaterra, Kempinski Manzana de Gomez, Saratoga, Mercure Sevilla.

Idem pour les hôtels de la Vieille-Havane, tels que : Raquel, Beltran de Santa Cruz, Ambos Mundos, Florida, Tejadillo, Los Frailes…

Province de Pinar del Rio : Ouest de l’île.

L’Ouest de l’île a été relativement épargné, il en est de même pour Cayo Larggo del Sur, Cayo Levisa et le Cayo Jutias. Les routes, villages (Vinales, Las Terrazas, Soroa) et sites (Maria La Gorda et Cabo de San Antonio) à la pointe Ouest de l’île, sont tels que connus avant le passage d’Irma. Les hôtels fonctionnent normalement.

 « Se tourner vers l’avenir »

Malgré des difficultés persistantes de télécommunication ou d’électricité, les équipes de (R)Evolution Voyages, en France comme à Cuba, sont parvenues et parviennent à assister les voyageurs, dont certains Français venus en mode « routard » qu’il a fallu épauler, notamment financièrement, puisque les distributeurs de billets (DAB) ne fonctionnaient plus et qu’ils se retrouvaient sans hébergement et argent.

 

Le réceptif (R)Evolution Voyages, dressant au fur et à mesure un état des installations hôtelières et routières, se concentre à présent sur les voyages à venir. Suivant l’état réel des infrastructures routières et hôtelières, et les délais de rénovation annoncés, certains itinéraires sont repensés ou certains logements remplacés. « La musique est revenue dans les rues de La Havane, et les visages s’illuminent de nouveau de sourires, alors vamos ! Telle est l’âme (et la force) de Cuba ».

 

Par son rôle de producteur terrestre, (R)Evolution Voyages sera force de propositions et de suggestions, sur la question de comment aborder techniquement la destination de Cuba (ou de l’Espagne – sa seconde destination), que ce soit en raison du passage de l’ouragan Irma, ou d’une manière plus générale, tant l’île de Cuba a des caractéristiques intrinsèques.

 

Il faut être voyageur et non touriste pour se rendre Cuba. Au-delà des fabuleux clichés de la destination (rhum, cigares, salsa, voitures vieilles américaines…), l’île de Cuba, encore sous embargo, est un appel au dépaysement, à l’ouverture d’esprit, au système « D » (de débrouille), d’où l’importance de la relation de proximité, de l’assistance, de la retranscription de la réalité de la destination, de la part des équipes de (R)Evolution Voyages. On évite ainsi de se tromper de destination, ou de passer « à côté » de l’âme de Cuba.

Old Havana
Zones piétonnes historiques
El Malecon
Zones piétonnes historiques
6 réponses sur ce sujet
Austin, Canada
1 post
Enregistrez cette réponse
1. Re: Cuba après le passage de l’ouragan Irma

il a tu de l eau et electricite a varadero

Lyon, France
Auteur de niveau
41 posts
21 avis
Enregistrez cette réponse
2. Re: Cuba après le passage de l’ouragan Irma

Dans les complexes hôteliers annoncés "ouverts", il y a de l'eau et de l'électricité.

Quebec, Quebec...
Auteur de niveau
3 posts
5 avis
Enregistrez cette réponse
3. Re: Cuba après le passage de l’ouragan Irma

Est-ce que quelqu'un peut me dire si le site du Grand Memories de Santa Maria a été beaucoup affecté par l'ouragan Irma ?

Montréal, Canada
Expert
pour Cuba, Riviera Maya, Croisières, Barcelone, Montréal
Auteur de niveau
12 939 posts
95 avis
Enregistrez cette réponse
4. Re: Cuba après le passage de l’ouragan Irma

Voici les toutes dernières nouvelles à partir de ce site

https://www.paxnouvelles.com/nouvelles/hotel…

Repentigny
Auteur de niveau
12 posts
7 avis
Enregistrez cette réponse
5. Re: Cuba après le passage de l’ouragan Irma

Des amis sont allés 1er décembre 2017,a cayo santa maria. Déception, des problemes d'evacuation d'eau bain, toilette etc.

Batiments "patche", des tas de debris un peu partout🙁

Cayo santa maria a ete sévèrement touché par l'ouragan et c'est Cuba, disponibilité des matériaux et ouvrier qualifiés. Denrées rare.

Montréal, Canada
Expert
pour Cuba, Riviera Maya, Croisières, Barcelone, Montréal
Auteur de niveau
12 939 posts
95 avis
Enregistrez cette réponse
6. Re: Cuba après le passage de l’ouragan Irma

Bonjour pavotrouge et aussi pour plusieurs dont la destination est ou sera Cuba

En espérant que tous les voyageurs puissent comprendre l'impact que cet ouragan Irma a provoqué d’énormes dégâts sur plusieurs régions de Cuba et de prendre conscience du travail incroyable et de tous les efforts déployés durant des mois, afin de reconstruire, nettoyer par le personnel et employés d’hôtels et de tous les Cubains sans exception, pour accueillir les prochains vacanciers

Il y aura pendant quelque temps encore des traces de l‘intensité de cet ouragan. il faut être patient , vigilent même avec de petits inconvénients afin pour que tout redevienne à la normale d’ici peu …

Modifié le : 02 février 2018, 16:19
Répondre à : Cuba après le passage de l’ouragan Irma
Recevez une notification par e-mail lorsqu'une réponse est publiée
Réponses aux questions fréquentes sur Cuba