Enregistrer cette discussion
Hertz à l'aéroport de Thessalonique: à oublier

C'est la première fois, dans ma longue vie de voyageur, que Hertz m'a donné l'impression de se moquer de ses clients. En septembre 2017, j'avais retenu via la compagnie aérienne Aegean une voiture à l'aéroport de Thessalonique chez Hertz. Ayant retenu une catégorie avec une Polo en exemple, je me suis retrouvé avec une vieille C3 diesel hors d'age... que j'ai rendue au bout d'une demie-heure: carosserie constellée d'impacts, intérieur aux dossiers maculés de traces de transpiration et surtout amortisseurs hors d'état rendant la conduite aléatoire et dangereuse. Après avoir ralé par téléphone, j'ai obtenu, non sans mal, une Polo (modèle en abondance sur le parking Hertz) toujours diesel, toujours hors d'age, sans prise USB, ni lecteur CD, sièges à la propreté douteuse.

J'avais fait remarquer qu'en juin 2017, à l'aéroport de Kalamata, la location Hertz (réservation toujours par Aegean) m'avait préparé une Seat Ibiza, même catégorie que la VW Polo, en parfait état, essence et non diesel souffreteux. A Thessalonique, la gestion des catégories se fait sûrement à la tête du client... puisque l'Ibiza "est dans une catégorie supérieure".

Pour rappel: l'Ibiza est la déclinaison de la Polo chez Seat.