Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Le raid land Bongolava et les îles Barren

Antananarivo...
Auteur de niveau
5 posts
3 avis
Enregistrer cette discussion
Le raid land Bongolava et les îles Barren

Suite à l'insuffisance de la flotte de l'Air Madagascar, le vol entre Tsiroanomandidy/Ankavandra, depuis quelques années a été annulé, un curieux aventurier a enfin tracé un nouveau contour en voiture 4x4 pour rejoindre Ankavandra, le point de départ de la descente en pirogue de la rivière Manambolo. Traversant le massif de Bongolava à partir de Tsiroanomandidy et à un village de brousse d'Ankalalo, on prend la direction pour Ankondromena et Betsipolitra, par une piste traversant la forêt et la rivière qui à partir de mois de juin est sèche. Beau paysage, on croise toujours une grande caravane des troupeaux de zébus venant de la région ouest de Madagascar sur le massif, des zébus destinés à la vente au marché de zébus de Tsiroanomandidy.

Ce parcours, avec son paysage varié, a un côté négatif; le trajet un peu galère surtout à partir de Betsipolitra, 25 Kms avant d'arriver à la berge de la rivière Manambolo, mais par contre, vous mène dans un coin encore authentique et original, où les petits villageois qu'on rencontre sont accueillants et très sympas.

Après la descente en quatre jours de la rivière Manambolo, on arrive directement à Bekopaka où il y a le parc du tsingy de Bemaraha. Fini les circuits dans le tsingy, on projette le voyage à l'ouest du parc dans un endroit encore non touristique; une zone humide classée site de Ramsar: le complexe Manambolomaty, les lacs Ankerika, Befotaka et Soamalipo où abritent les faunes et flores. Après une visite de deux jours du coin, le périple continue vers le lac Bemamba puis rejoindre l'embarcadère de la rivière Sahoany, un point de départ vers les îles Barren.

La rivière Sahoany, entourée des mangroves car on est presque à l'embouchure où les crocodiles sont faciles à nous croiser pendant cette petite descente mais n'engendrent aucun risque d'attaquer les humains jusqu'à présent. Riche en faunes et flores, ce coin est très propice pour la ponte des hérons vu la hauteur des mangroves et le calme qu'il engendre. Aussi, c'est un bon endroit pour la pêche à la ligne suivant la marée.

A partir du petit village des pêcheurs Vezo de Sahoany, on traverse la mer du canal de Mozambique avec un bateau à moteur entre 40mn à une heure pour atteindre l'îlot Nosy Andrano, une îlot entourée des filaos et des satrana, mais le problème, l'eau du puits sur place est saumâtre, il faut ramener de l'eau des petits villages des pêcheurs tous près.

L'avantage de ce circuit est, après la visite du tsingy de Bemaraha, au lieu de passer faire 200 Kms vers Morondava ou pire encore vers Belo/mer, pourquoi ne pas projeter le voyage vers la plage dans un coin mal connu avec un potentiel touristique riche en biotopes très diversifiés. Les îles Barren, favorisés par son isolement, a permis de préserver la richesse des différents écosystèmes existants, aussi les pêcheurs qui vivent encore aujourd'hui d'une manière traditionnelle gardent l'authenticité et l'originalité des îles.

A part la pêche, les fonds marins abritent cinq espèces de tortues à savoir, la tortue imbriquée, la tortue verte, le tortu luth, la tortue olivâtre et la tortue caouanne, cinq espèces sur les sept qui existent dans le monde. Aussi, un bon coin pour les scientifiques même sur la branche de la rivière Sahoany où il est fort possible de découvrir des faunes et flores endémiques dans la forêt de mangroves.

Pour finir, c'est un circuit aventure qui offre la possibilité de découvrir les merveilles de la région délaissé par les organisateurs de voyages, combiné avec un repos dans un îlot paradisiaque des îles Barren au large de Maintirano.

Lanton, France
Expert
pour Cambodge, Madagascar, Bassin d'Arcachon, Sardaigne
Auteur de niveau
535 posts
273 avis
Enregistrez cette réponse
1. Re: Le raid land Bongolava et les îles Barren

Je confirme

J'ai utilisé cette piste sinon le premier disons le suivant bien que les traces n'aient pas encore été vérifiées par le pisteur.

Pour les crocos attention ; ils sont assez "bondissant" -de joie à nous voir avec nos appareils photos. Des bulles manifestent non pas les gaz de l'eau mais leurs déplacements...

A faire "avec" modération pour public averti...

Antananarivo...
Auteur de niveau
5 posts
3 avis
Enregistrez cette réponse
2. Re: Le raid land Bongolava et les îles Barren

Oui, les crocos cherches à manger dans le mangrove, dès qu'ils entendent des bruits, ils se précipitent pour rejoindre la rivière, ça fait peur mais, dans le coin je n'ai jamais entendu quelqu'un attaqué par le croco, au contraire, actuellement les gens chassent beaucoup pour avoir la peau.

Mais il faut quand même une précaution.

3. Re: Le raid land Bongolava et les îles Barren

-:- Message de l'équipe de TripAdvisor -:-

Cette discussion a été fermée en raison de son inactivité. Vous pouvez créer une nouvelle discussion ou poster un message dans une discussion existante.

Vous pouvez consulter nos règles d'utilisation des forums en cliquant sur ce lien : http://www.tripadvisor.fr/pages/forums_posting_guidelines.html

Nous supprimons les messages qui ne respectent pas les règles d'utilisation et nous nous réservons le droit de supprimer tout message quelle qu'en soit la raison.

Supprimé le : 12 avril 2016, 20:16
Réponses aux questions fréquentes sur Madagascar