Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Doit-on encore faire confance à MADAGASCARICA

Lanton, France
Expert
pour Cambodge, Madagascar, Bassin d'Arcachon, Sardaigne
Auteur de niveau
596 posts
279 avis
Enregistrer cette discussion
Doit-on encore faire confance à MADAGASCARICA

MADAGASCARICA ET SON GERANT-CHAUFFEUR

Chacun sera fondé à faire comme il l'entendra.

Cependant ne doit-on pas faire le lien entre la société (réellement dirigée par un français) et son gérant-chauffeur malgache ? Sans doute devra-t-on faire attention aussi à faire la différence entre un simple transport, à un parcours "bateau" ou à une épopée plus compliquée. Le nombre de jours devra être pris en compte.

Mais ATTENTION le gérant-chauffeur de l'agence promeut aussi ses propres circuits. Alors attention à bien faire la différence au contrat signé, aux prestations demandées et à la flotte de voitures parfois mal ou insuffisamment entretenue comme nous avons pu nous en rendre compte en n'ayant plus de freins ou presque ce qui nous a fait revenir sur des centaines de kilomètres à 30KM/h, aux problèmes électriques qui a pu nous priver d'ouvrir une des fenêtres passagers et sans compter sur un véhicule de remplacement au pare brise cassé qui est tombé en panne au bout de quelques kilomètres provoquant de nombreux désordres et des attentes importantes sur le bord de la route..

Attention à la durée du contrat et à la séparation familiale et professionnelle ;l'éloignement du gérant et de ses troupes va l'amener à téléphoner d'une main pour garder le contact, l'autre main servant à tenir le volant et à changer les vitesses ; ce faisant vous aurez droit à des embardées et des risques de collusion non négligeables.

En sus voilà ce que nous avons subi (en éliminant la plupart des difficultés).

Nous avons occupé le gérant chauffeur de « Madagascarica -Voyages » pendant 20 jours. Le cout de 5500 euros pour (2 personnes-hôtels, véhicules 4x4... repas avec 1 plat-sans boissons, 2 vols intérieurs..., 2 bouteilles d'eau dans le véhicule pour les 2 personnes) est sans aucun doute très cher eu égard à ce qui nous a été donné en échange puisque nous devions en sus payer des pourboires avoisinant le prix des visites ainsi que nos boissons de repas... mais comme nous avions déjà utilisé les services de ce gérant-chauffeur, par l’intermédiaire de Madagascarica Voyages et que nous n'avions que peu d'éléments à l'époque à faire remonter, nous avons fait le choix inepte de reprendre le même chauffeur toujours gérant de Madagascarica.

Cependant tout ce que je pensais de positif a bien changé et je ne peux décemment plus recommander un tel personnage ! L'homme a vieilli et le parc roulant de ce dernier, très sollicité, est assez usagé car les réparations ne sont faites qu'en cas d'extrême urgence (dixit le chauffeur). Nous avons ainsi connu au cours de notre périple : des problème de freins, de disques, de pare brise cassés... et de turbo. De quoi ajouter aux autres problèmes créés par manque d'organisation !

Ajoutons à ces ennuis techniques un chauffeur assez peu attentif à la route mais plus à l'écoute du matériel défaillant voire à ses téléphones pour gérer ses affaires courantes empêchant la plupart du temps nos demandes d'arrêts "urgents" pour prendre des photos, pour des besoins de « Tourista » etc

Notons pour faire bon poids que le véhicule de remplacement est lui aussi tombé en panne de turbo nous laissant plus de 3 heures durant dans un village à attendre un véhicule de dépannage.

Outre le risque lié à ces problèmes de véhicules et de conduite, le gérant -chauffeur a plusieurs fois fait des entorses au contrat signé sur les prestations dues ; il s'est avéré souvent désorganisé en ne respectant ni les visites prévues, ni les lieux ni les délais impartis "gérant" à son gré ce qui l'arrangeait pour éviter ce qui le dérangeait..

A plusieurs reprises ce gérant chauffeur nous a aussi laissé dans l'embarras et obligé à de longues et sordides explications en nous confiant différentes « enveloppes » censées payer ce qui avait été prévu (Chauffeurs, repas, hôtels-tous retenus à priori à l'avance) ; seulement le contenu de ces enveloppes ne correspondait pas aux sommes demandées d'où des explications parfois mouvementées avec des personnes attendant plus que ce que nous apportions !.

Ne parlons pas non plus d'hôtels d'un niveau inférieur à celui exigé et cette astuce consistant à ne retenir, dans un hôtel d'une catégorie exigée, une chambre mois chère parce que bruyante, sans sanitaire, sans air conditionné etc ou astuce intéressante : aller au-delà d'un point retenu pour dormir parce que l'hôtel-plus loin- était sans doute moins cher en raison d'une chambre donnant sur route, difficile à atteindre pour un monsieur de 70 ans et ayant un restaurant avec 1 plat unique parce que non prévenu de notre arrivée. (Cette dernière façon de faire permet ainsi de gagner deux fois : sur le prix de la chambre et sur le prix du repas....).

Bien que la prise de sandwiches n'avait été prévue qu'en raison d'arrêts en dehors des villages et dans des lieux où nous ne trouverions rien d'autre, nous avons été laissés parfois sur le bord de la route N4 où, cachés derrière le 4x4, nous n'avions pour déjeuner qu'un morceau de pain et de la vache qui rie pendant que le chauffeur partait déjeuner dans un restaurant local. Surprenant "gérant-chauffeur" lorsqu'on sait que nous mangeons sur place des plats malagasy et que nos estomacs étaient préparés. Sans doute encore un moyen de faire des économies.

A Belo, alors que l'argent n'avait pas été donné au nouveau chauffeur par le gérant-chauffeur nous avons du nous contenter d'un œuf et d'une poignée de riz offert en revanche par ce « nouveau chauffeur »..

Ajoutons encore que l'équipage choisi par le gérant-chauffeur pour descendre la Tsribihina ne parlait pas un mot de français et que le matériel de couchage était vieux, mal entretenu et les tentes laissaient passer l'eau ; nous avons du subir une forte pluie, endommageant nos matériels électriques.

Enfin en plus de prestations non effectuées et pourtant contractuelles le chauffeur et gérant de la société sus-nommée n' a pas daigné nous rembourser le prix de 2 vols (Diego-Tana) non effectués par suite de la grève et alors qu'il s'était engagé par mail pour le 14/09/2014 se prétendant « fatigué »de nos demandes de remboursements !

Il y aurait tant encore à dire....

Londres, Royaume-Uni
Expert
pour Aide, Aidez-nous à améliorer TripAdvisor
Auteur de niveau
2 231 posts
Équipe TripAdvisor
Enregistrez cette réponse
1. Re: Doit-on encore faire confance à MADAGASCARICA

Bonjour Ecrivain78,

Quelle aventure!

Merci d'avoir partagé ce récit avec notre communauté.

Bonne journée!

Alex

2. Re: Doit-on encore faire confance à MADAGASCARICA

-:- Message de l'équipe de TripAdvisor -:-

Cette discussion a été fermée en raison de son inactivité. Vous pouvez créer une nouvelle discussion ou poster un message dans une discussion existante.

Vous pouvez consulter nos règles d'utilisation des forums en cliquant sur ce lien : http://www.tripadvisor.fr/pages/forums_posting_guidelines.html

Nous supprimons les messages qui ne respectent pas les règles d'utilisation et nous nous réservons le droit de supprimer tout message quelle qu'en soit la raison.

Supprimé le : 25 septembre 2016, 08:19
Réponses aux questions fréquentes sur Madagascar