Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Petits conseils pour l'Ile Maurice.

Tamarin, Black...
Expert
pour Île Maurice
Auteur de niveau
379 posts
141 avis
Enregistrer cette discussion
Petits conseils pour l'Ile Maurice.

La Gastronomie mauricienne :

On mange très bien à l'ile Maurice, la cuisine aussi bon marché. Il n y a pas de recette nationale, chaque communauté possède ses recettes, on trouve donc des plat chinois, créoles, indiens et européens. Les recettes de cuisine sont souvent à base de riz blanc, d'achard, de chutneys, de poissons et de fruits de mer, de viandes de bœuf, de porc, de poulet, de légumes variés.

                    Pour la cuisine indienne, il y a le cari qui arrive en tête, pour la cuisine chinoise, on préférera les mines frits (nouille sautée) et pour la cuisine créole, on dégustera un bon rougail poulet.

Les amateurs de poissons et de fruits de mer seront comblés (vieilles rouge, sacréchien, capitaine, camarons, crabes, poissons fumés..). Le cerf local, lui aussi, est excellent...

                     Pour les déserts, une banane flambée peut s’avérer un excellent choix. Cependant, les fruits exotiques sont nombreux dans l'ile est les déclinaisons des desserts aussi. A vous de vous laisser guider par le serveur le moment venu.

                         Laissez-vous tenter avec « Les repas Mauriciens » que vous trouverez dans les restaurants : Gâteaux piment, samossas, mine frit, mine bouilli, riz frit et autres bols renversés (Très bon marché) les salades d’ourites (poulpes) les calamars frits et bien sur les currys, les vindayes de viande ou de poisson, les satinis de pommes d’amour pour accompagner les plats ou des plats musulmans comme le halim, le briani ou le kalia. Pour le poisson, le choix est vaste : capitaines, thons, bécunes, marlins, espadons mais la palme revient à la coryphène, poisson succulent que l’on appelle ici dorade.

                         Diner chez l’habitant :-

                  Et si, ce soir, au lieu de dîner au restaurant, vous dîniez chez l’habitant ? Elaboré par Kailash et sa famille, ce concept très sympa de repas mauricien chez l’habitant consiste à mettre en relation des visiteurs étrangers souhaitant connaitre notre culture.

                 Cette formule du dîner typiquement Mauricien préparé et cuisiné par l’hôte d’accueil recueille tous les suffrages. D’autant que c’est l’hôte qui choisit son menu et les spécialités qu’il souhaite faire découvrir à ses invités et ce après concertation… Ces règles favorisent bien des surprises puisque tous rivalisent de créativité culinaire et de senteurs épicées ! Et pas de fausse note possible : la qualité des plats est garantie par le respect d’une charte qualité.

                  Vous avez également la possibilité de prendre part dans la préparation du menu typiquement Mauricien.

                  Les épices sont disponibles pour concocter et faire connaitre à vos amis ces plats emprunts de saveurs et de délicatesse. Contact : KAILASH (230)2509111.

De plus, de part sa connaissance et son amour de l’ile, il pourra vous concocter ballades et excursions loin des sentiers battus.

                       Goutez le marlin fumé, délicieux, peu cher et plus original que notre saumon. Petite astuce : avant votre départ, achetez le ou les blocs de marlin fumé frais sous vide en supermarché (important en bloc, il ne perd pas sa saveur et frais car arrivé en France, vous pouvez le tailler en tronçons, le congeler et le détailler ensuite comme le saumon pour de grandes occasions). Ou découpés en petits cubes avec une salade verte, un délice !!!

                       Profitez au maximum de nos fruits et légumes exotiques : Le délicieux ananas de Chamarel, les différentes variétés de bananes et de mangues, les caramboles, les avocats, les petits citrons verts de Rodrigues. De Novembre à Janvier, les litchis. Pour les légumes : chouchous, bringelles, lalos, calebasses, pipendailles, arbre a pains, pommes d’amour, etc…..

                   Quelques conseils :

        Discutez les prix avec les taxis et évitez qu’ils vous promènent dans les boutiques hors-taxes si ce n’est à votre demande.

        Vérifiez, si vous faites une sortie autre que celles présentées, si le prestataire est bien assuré (la loi oblige une assurance minimum de Rs 10 millions au tiers par personne, chose rarement respecté. En cas de problème, ces gens-là ne sont pas solvables donc pas de recours). Pour les bateaux, vérifiez leur assurance, le matériel de sécurité, s’il y a une VHF et des gilets de sauvetage correspondant aux nombre de passagers. Regardez sur le flanc du bateau les numéros de leur immatriculation et s’ils correspondent a leur permis : les deux derniers étant le nombre de passagers y compris l’équipage. En cas de non respect, l’assurance ne les prend pas en compte.

           Même soucis avec les locations de bungalows, le propriétaire doit avoir le justificatif de paiement de taxes auprès de Tourism Autority et doit avoir doté sa maison de systèmes de sécurité et de surveillance (dans le cas contraire, s’il y a vol, aucun recours).

           Pour les locations de véhicules, ne louer que des voitures destinées au tourisme (plaques jaunes) très important !! Beaucoup de Mauriciens louent leurs voitures particulières à des tarifs alléchants mais gros problème pour vous en cas d’accident.

            Beaucoup de touristes se plaignent de ne pas avoir accès aux plages d’hôtels. Il y a, comme en Europe, une zone maritime de 3 mètres au plus haut de la marée et donc rien de vous empêche de marcher en bordure de plage.

          Faire attention à certains cannevasseurs (vendeur d’excursions sur les plages) ainsi que les petites agences de bord de route qui vendent n’importe quoi et a n’importe quel prix (beaucoup d’escroqueries et pas toujours sur de profiter de la sortie payée car personne au rendez-vous le matin).

           Pour le change, les banques et les hôtels prennent une marge importante. Il est préférable d’opter pour les bureaux de change en discutant le taux (le plus intéressant est SHIBANI) présent dans tous les grands villages et l’aéroport.

         

            Dans les hôtels et la majorité des bungalows, il y a la connexion internet (bien souvent gratuite) donc possibilité de vous connecter en wifi.

              Attention aux factures si vous employez votre téléphone portable pour appeler l’Europe. Vous trouverez des cartes « Cézame » dans les supermarchés et vous permettra de téléphoner à petit prix.

              Attention, quelque soit les tentations de toutes sortes qui vous seront présentés, n’ oubliez jamais qu’il faut au moins trois ans de présence avec permis de résidence pour pouvoir investir ou acheter une maison, un terrain sur l’ile Maurice. (Ou venir comme investisseur en déposant une grosse garantie). Si vous voulez vous installer en tant que consultant ou bien en qualité d’employé d’une entreprise Mauricienne, Etrangère ou Française ayant comme base l’Ile Maurice, vous devez au préalable obtenir un contrat de travail en bon et du forme avec délivrance des fiches de salaire et déclaration a la M.R.A (TVA Française), au Ministère du travail et obtention de l’ autorisation de travailler à Maurice. Si vous avez un projet quel qu’il soit, évitez tout partenariat Mauricien qui engagerait votre responsabilité ou vous ferais verser des sommes en garantie. Dans tous les cas, prendre contact avec les bureaux de la B.O.I a Port Louis.

               Découvrez le réseau des expatriés français à l'Ile Maurice. Le réseau est un excellent moyen de découvrir la communauté française à l'Ile Maurice et de contacter les expats français à l'Ile Maurice. expat-blog.com/fr/… - 43k -

             Si vous êtes satisfait des prestations de votre hôtel, n’hésitez pas à donner un petit pourboire car les salaires sont très bas à Maurice.

             Oubliez les conseils de certains guides touristiques qui tout au long de leurs avis sur l’Ile Maurice, parlent de « discutez les prix ». Hormis les canevasseurs (marchands de plage) ou autres petites agences de bord de route souvent non déclarés et les taxis qui ont ces habitudes, toutes les entreprises, offre de services, agences touristiques, restaurants ou autres sont assujettis à la fiscalité Mauricienne , payent des impôts et la V.A.T (TVA Française) au même titre que les entreprises Européennes et donc les prix affichés sont ceux déclarés aux organismes fiscaux Mauriciens.

             Evitez les petits stands de bord de route qui vendent gâteaux piment, samossas et autres pains fourrés (aucune hygiène, pollution donc risque de gastro).

             Même problème avec les crevettes. Bien que nous soyons un pays de poissons et de crustacés, les crevettes qui sont très sensibles aux germes, elles, proviennent congelées de Madagascar et très souvent entre la grande ile et notre assiette, la chaine de froid n’est pas respectée. Conclusion, des risques de gastro, y compris dans les restaurants et les grands hôtels.

            En cas de problème de santé, se diriger en clinique privée (clinique Darné a Curepipe Tél : (230) 6012300 --Clinique de l’occident a Flic en flac Tél : (230) 4535858—Clinique Dentcare Tel : (230) 2662685—Clinique cardiologie : (230) 6963400—Clinique de G.Baie : (230) 2630808.

                                                             Et non en hôpital public).

     

           Pensez à amener d’Europe votre crème solaire indice 50 (chère sur l’ile) des médicaments de base (surtout si vous suivez un traitement), les pharmacies étant principalement dans les grands villages.

           Pour les fumeurs, les cigarettes sont bien moins chères qu’en Europe (le paquet de Malboro est à 3€30)

           Pour les achats de poudre carry, de safran, de thé ‘ Bois Chéri ‘, Optez pour les supermarchés locaux ou vous les trouverez a des prix ridicules.

          Aux mêmes endroits, des petites idées de cadeaux avec bien sur le thé mais aussi les petits piments de Rodrigues, les gâteaux manioc, les différents achards de légumes et fruits tropicaux en bocaux. Pour la vanille, bien que ce soit marqué sur l’emballage, Maurice n’en a jamais produit et cela provient de Madagascar. (En cas d’achat, vérifiez les gousses pour savoir si elles ont les graines).

                                                    Quelques numéros importants :

          Immigration : Tél : (230) 2109312.

          Ambassade de France : Tél : (230) 2020100.

          M.T.P.A (Office du Tourisme) : Tél : (230) 2101545.

          Tourism Autority : Tél : (230) 2131740.

          Ministère du Tourisme : Tél (230)2114754.

          Police du Tourisme : Tél : (230) 2100607.

          Police de l’environnement : Tél : (230) 2114450.

Saint-Gilles-Les-Bai...
Auteur de niveau
1 post
22 avis
Enregistrez cette réponse
1. Re: Petits conseils pour l'Ile Maurice.

Merci pour ces précieux conseils !

Vannes, France
2 posts
Enregistrez cette réponse
2. Re: Petits conseils pour l'Ile Maurice.

merci pour ces conseils !!! En meme temps, auriez vous des conseils pour ceux et celles qui veulent se marier sur cette belle ile ?Merci d'avance

Bégard, Bretagne...
Auteur de niveau
1 post
51 avis
Enregistrez cette réponse
3. Re: Petits conseils pour l'Ile Maurice.

Merci pour toutes ces infos.

J'aurai aimé savoir s'il est recommandé de tirer des espèces à un distributeur de cartes bleue sur place plutôt que d'emmener du liquide et de le changer sur place.

4. Re: Petits conseils pour l'Ile Maurice.

-:- Message de l'équipe de TripAdvisor -:-

Cette discussion a été fermée en raison de son inactivité. Vous pouvez créer une nouvelle discussion ou poster un message dans une discussion existante.

Vous pouvez consulter nos règles d'utilisation des forums en cliquant sur ce lien : http://www.tripadvisor.fr/pages/forums_posting_guidelines.html

Nous supprimons les messages qui ne respectent pas les règles d'utilisation et nous nous réservons le droit de supprimer tout message quelle qu'en soit la raison.

Supprimé le : 04 avril 2016, 03:16
Réponses aux questions fréquentes sur Île Maurice