Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de Tripadvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Découvrir l'Iran avec FACE IRAN

Les Avenières...
Auteur de niveau
3 posts
27 avis
13 votes utiles
Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Nous venons de passer deux semaines en Iran avec cette jeune agence locale. Nous étions un groupe de 10 amis, et tous, nous ne pouvons que dire un grand merci à Réza qui a organisé ce voyage dans des conditions exceptionnelles.

N'hésitez pas à découvrir ce grand pays qui mérite bien plus que les images négatives qui sont souvent véhiculées.

Jamais, nous n'avons rencontré un accueil aussi chaleureux que celui que nous ont réservé les iraniens. Les sites sont magnifiques, les villes d'une propreté dont devraient s'inspirer beaucoup de pays dont le notre. Sans oublier bien sûr la merveilleuse cuisine iranienne.

Parcourir l'Iran ce n'est que du bonheur.

Si vous voulez me contacter pour plus de renseignements, mon tél. 0628323583

2 posts
1. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

excellente organisation, pendant dix jours, un guide sympathique et compétent, un chauffeur agréable serviable, conduite assurante; circuit touristique sur mesure .

Bravo REZA continue comme ça pour une excellente image de l'Iran et de la culture iranienne.

Robin srour

2 posts
2. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

excellente organisation pendant 10 jours

guide sympathique et compétent

chauffeur très agréable conduite rassurante

Bravo REZA

Tehran, Iran
11 posts
3. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Ce pays, c’est la Perse, l’Iran ! N’hésitez pas ! Ne remettez pas à plus tard ce voyage en Iran, allez-y avec faceiran.fr

mpressions d’Iran (avril-mai 2019)

 

Vous rêvez de faire un voyage dans un pays sûr, au patrimoine riche et ancestral, avec une nature variée et grandiose ?

Vous en avez assez des mines déconfites, des visages fermés, de l’individualisme frôlant l’égoïsme.

Vous souhaitez ne pas rester dans la superficialité des évènements, les a priori caricaturaux, ne pas vous laisser influencer par les médias ?

Au contraire, vous voulez aller au-delà de l’écume de l’actualité, approfondir et essayer de comprendre, par vous-mêmes, la situation réelle du pays dans lequel vous vous trouvez, la personnalité de ses habitants appartenant à plusieurs ethnies.

Vous voulez rencontrer un peuple fier de sa civilisation multiséculaire brillante, mais en même temps ouvert au monde, en aucune façon replié sur lui-même ?

Un peuple jeune, éduqué, raffiné, tourné vers l’avenir, dynamique et plein d’énergie ?

Un peuple dont les poètes des siècles passés nourrissent toujours l’imaginaire, la sensibilité et la vie quotidienne ?

Un peuple ayant, au cours de son histoire tumultueuse, dompté une nature hostile grâce à des techniques ingénieuses et efficaces (qanats, tours à vent, glacières…), organisé un vaste empire et mis sur pied un réseau routier et postal performant.

Vous avez envie de connaitre ce pays à la charnière de la Chine et de l’Occident qui vainquit la Grèce et Rome et fut le plus vaste empire du monde ?

Ce pays, c’est la Perse, l’Iran ! N’hésitez pas ! Ne remettez pas à plus tard ce voyage, allez-y !

Mais pour vraiment comprendre ce peuple, il faut un guide érudit, sachant faire partager sa passion pour son pays, capable d’exprimer dans une langue subtile et précise ses pensées et ses nuances et connaissant de l’intérieur la culture et l’histoire des voyageurs qu’il accompagne.

Ce guide, nous l’avons rencontré en 2009, lors de notre premier voyage en Iran. C’est Reza.

Il a réussi à ce que nous soyons véritablement ensorcelés par l’Iran. La preuve ? C’est la troisième fois que nous nous y rendons.

A chaque voyage, grâce à Reza, nous connaissons un peu mieux son pays et ses habitants. Nous apprécions cet art de vivre à l’iranienne, envers et contre tout.

Et surtout, nous avons la grande chance d’avoir trouvé un véritable ami, un frère et une famille.

Tehran, Iran
11 posts
4. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

VOYAGE AU PAYS DES MILLE ET UNES NUITS AVEC FACEIRAN.FR

23 avril 2019.....retour en Iran......je suis un multi-récidiviste...( Jean-Marc LECUYER)

Immense plaisir de m'immerger à nouveau au coeur de ce fabuleux pays !

Immersion à la rencontre d'un peuple si accueillant, héritier d'une des civilisations les plus brillantes, à la découverte de sites merveilleux et au contact d'un art de vivre à nul autre pareil.

L'occasion m'est ainsi donnée d'approfondir mes connaissances historiques (la longue litanie de toutes les dynasties commence à m'être plus familière...😉) et de redécouvrir un patrimoine exceptionnel, un style de vie décontracté, une population ouverte, curieuse, cultivée, raffinée et poète ( à l'opposé de ses dirigeants...).

Toutes ces qualités sont également personnifiées par un guide hors pair comme Reza, grâce à un accompagnement amical, convivial et presque familial : nous avons eu à nouveau beaucoup de chance !

Ce 3ème voyage a été aussi l'occasion d'acquérir un tapis persan.

Etant donné ses dimensions, j'espérais pouvoir m'en servir comme "tapis volant" pour le retour en Bretagne, mais "les traditions se perdent" et il m'a fallu le traîner dans les avions et trains du retour...

Mais, il trône à présent dans le salon familial :

nous pouvons l'admirer en rêvant des mille et une nuits

et le fouler au pied comme un jardin persan à l'image du paradis !

Merci, mon frère iranien Reza, pour ce nouveau voyage "coup de coeur" en ton agréable compagnie, avec un groupe si amical !

KHODÂ HÂFEZ et à bientôt, pour visiter Mashhad cette fois ?

En conclusion, je crois pouvoir affirmer : décidément, ce pays, on n'en revient pas...

Tehran, Iran
11 posts
5. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Marie-Claude LEFEUVRE et son voyage en Iran avec faceiran.fr

    Mon voyage en Iran effectué du 23 avril au 5 mai 2019 a été un véritable enchantement sous tous les plans et une belle parenthèse dans ma vie. Il y avait deux ans que je souhaitais y aller , j'y suis enfin parvenue, et ce, dans des conditions idéales.

                                                  La découverte des différents sites et monuments de la Perse m'a fascinée.Comment ne pas être émue par le vestiges laissés par les Elamites, les Mèdes et les Achéménides? Pasargades. Persépolis, Bishapur... ce serait fastidieux de tous les citer. Un d'eux m'a particulièrement marquée, la ziggourat de Tchogha-Zanbil où nous avons eu une triple chance : celle d'être seuls, de nous taire pendant un long moment (c'est important de garder le silence pour s'imprégner d'un lieu) et enfin d'attendre le coucher du soleil: ce fut magique.

                                                Je connaissais mal la religion zoroastrienne, elle m'a beaucoup intéressée car c'est une des premières religions monothéistes et de surcroit fondée sur le dualisme à savoir l'éternel combat entre le bien et le mal. C'est stupéfiant de savoir qu'une telle religion existait plus d'un millénaire av J.-C. Les tours du silence m'ont impressionnée et la traversée du village de Cham (toujours en silence) a été pour moi un autre moment magique.

                                                 Puis la Perse est envahie par les Arabes et commence alors la construction des mosquées.Là encore comment ne pas être éblouie par leur magnificence? J'en ai visité plusieurs tant au Maghreb qu'en Turquie, mais de si somptueuses, à la décoration aussi raffinée? jamais. A plusieurs reprises Reza nous a demandé de rentrer en baissant la tête et ce n'est qu'à son signal que nous la levions : là encore c'était magique .Il m'est difficile de dire laquelle j'ai préférée, peut-être celle Sheikh Lotfollah à Ispahan? Les mausolées également dont certains ouverts 24h sur 24 et7 jours sur 7 sont d'une grande beauté. Le dernier que nous avons visité, celui de Qom est superbe , en revanche l'ambiance était pesante . j'y étais un peu mal à l'aise mais c'est une frange de la société iranienne que je suis contente d'avoir entrevue.

                                             J'en arrive à mes impressions sur l'Iran actuel. Malgré ce que j'ai pu lire et malgré les films et documentaires que j'ai pu voir, j'ai été surprise par plusieurs aspects du pays:

1- La gentillesse des Iraniens et des Iraniennes. Ils sont gais, souriants , chaleureux , heureux de faire notre connaissance, de nous parler et de prendre des photos. On devine qu'ils savent se contenter des petits plaisirs de la vie. A ce point c'est étonnant, et c'est une belle leçon.

2- L'amour des Iraniens pour la poésie. Ou ils sont poètes ou ils aiment la poésie, nous a dit Reza. Leur dévotion face aux tombeaux de Saadi et de Hafez en est la preuve.. J'ai trouvé ça extraordinaire.

3- La beauté des villes en particulier de Chiraz et d'Ispahan avec sa majestueuse Place de l'Imam , ses multiples ponts auprès desquels la population se retrouve pour pique-niquer, et en ce qui concerne les jeunes, pour chanter et danser. Aux villes j'ajoute les magnifiques jardins, lieux de promenades et havres de paix pour les citadins.

4- la diversité des paysages que nous avons traversés. tantôt des montagnes encore enneigés ( je ne m'y attendais pas) et des sommets à couper le souffle, tantôt des paysages semi désertiques et désertiques. C'était parfois fascinant ,il nous aurait fallu encore plus de temps pour les admirer.

                                           Je termine par un petit paragraphe sur l'ambiance du voyage et surtout sur notre guide Reza grâce à qui ce voyage a été une réussite. Il a su me faire aimer son pays et m' a énormément appris.Non seulement c'est un puits de science, mais c'est un passionné qui de plus sait transmettre. Il maitrise la langue française de façon remarquable à tel point qu'il m'arrivait d'oublier que que ce n'était pas sa langue maternelle. Et ce n'est pas tout, il a tout fait pendant notre périple : arrêter la circulation pour que nous puissions traverser les rues sans danger, desservir la table au restaurant, tout acheter lui-même pour nous éviter de changer de l'argent, nous prendre en photo afin de nous laisser de bons souvenirs, acheter des fruits et des petits gâteaux, nous faire rire en faisant le "pitre" ...et j'en passe. J'ajoute à cela sa grande disponibilité, sa sensibilité et sa gentillesse. Et je n'oublie pas le Reza poète, le Reza chanteur. Il s'est donné à fond pour que tout se passe au mieux et il y est parvenu. Un mot aussi sur notre chauffeur Ali avec lequel nous nous sentions en sécurité durant nos longs trajets en mini-bus, qui portait nos valises et nous préparait un thé chaque jour. Lui aussi a contribué à notre bien-être. Enfin, nous avons eu la chance de constituer un petit groupe de 8 personnes très homogène, de sympathiser et il me semble d'avoir les mêmes centres d'intérêt et les mêmes attentes. En conclusion merci à tous et en particulier à Reza, sans qui ce voyage n'aurait pu être ce qu'il a été.

Tehran, Iran
11 posts
6. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Nicole Lecuyer envoie un message après le voyage en Iran

Ce que j’entendais avant de voyage en Iran

« Vous partez en Iran ? Mais c’est dangereux ! » « Tu va être obligée de porter une tenue islamique ! » « Tu acceptes de cautionner un tel régime ? ». Voilà les réflexions entendues à l’annonce de notre départ.

Depuis ma plus tendre enfance, je rêvais d’aller dans ce pays. D’autre part, les ziggourats vues dans des livres semblaient mener tout droit au ciel. Les contes des Mille et une nuits me ravissaient, j’aimais marcher pieds nus sur le tapis persan du salon, tapis de Shiraz au dire de mes parents. Je me perdais dans les miniatures persanes regroupées dans un ouvrage que je m’étais acheté vers mes 12 ans. Suse, Persépolis, Ispahan, Chiraz, mots enchanteurs qui charmaient mes oreilles…

Il était temps de confronter mes rêves à la réalité ! Il était temps de vérifier si ce que les médias nous disent correspondait à la réalité.

L’Iran découvert

Au retour, que de questions des amis… Quelle joie de raconter !

L’Iran envoûte, les Iraniens et les Iraniennes aussi ! C’est une véritable mosaïque, une marqueterie de miroirs. Un kaléidoscope qui attire et fascine, un monde original et complexe.

Splendeur, raffinement, harmonie, traditions, subtilité, fierté nationale, curiosité à l’encontre des étrangers, religions, vitalité, spontanéité, convivialité, martyrs, modernité, famille, paradoxes, sensibilité, sérénité, délicatesse, mort, art de vivre…

Des jeunes qui affluent autour des tombeaux de Saadi et Hâfez, poètes des 12° et 14° siècles. Ils y déposent une rose, lisent et écoutent leurs poèmes.

Partout, des familles, des amis qui se retrouvent le soir dans les jardins ombragés, au milieu des bassins et des roses aux senteurs paradisiaques, installés sur des tapis, les enfants faisant leurs devoirs, avant de partager le repas.

Des petites tentes dressées sur un parking, le week-end, près d’un site ou d’une ville qui sera visité en famille.

Tout de suite, on voit des familles qui spontanément mettent dans vos bras leur bébé et se groupent autour de vous pour être photographiés.

L’image de l’Iran pour moi

Des jeunes gens en jean taille basse, à la chevelure en forme de crête, portable à l’oreille. Des femmes arborant un rouge à lèvres flamboyant, aux yeux fardés, aux ongles de mains et de pieds vernis, aux mèches décolorées s’échappant du foulard, aux lunettes de soleil dernier cri portant jean et manteau cintré, chaussures à hauts talons rouge vif vous abordant pour parler et échanger.

Les femmes de tous âges toutes vêtues de noir, enveloppées dans leur tchador, chaussées de tennis de couleur, papotant au téléphone, souriantes.

Des mollahs accueillants et souriants vous souhaitant la bienvenue.

Du pain tout chaud sortant du four offert par Reza. Des glaces au safran, à l’eau de rose, des mets savoureux et parfumés, le dough rafraîchissant, les gâteaux aux dattes, aux noix, aux pistaches, à l’eau de rose accompagnant le thé de Reza.

Il y a tout dans ce pays

Qânat, citadelles en pisé, tours à vent, citernes, tours du silence, temples du feu, palais et mosquées féeriques : voyage dans le temps, parcours millénaire, continuité des us et coutumes.

Blanc immaculé des sommets enneigés, verdure des jardins, ocre du sol désertique, bleu des faïences, noir des tchadors et des drapeaux commémorant la mort de Fatima, rouge des tulipes entourant les visages des chahids de la guerre Iran/Irak.

En plus, musique de la langue, tambour lancinant des maisons de force, émotion lors des appels à la prière, bouleversement intense en entendant Réza chanter une sourate…

Je connais Chirine Ebadi, avocate défendant les droits de l’homme et de la femme. Je connais la prison d’Evin, je connais la vie des Iraniens chez eux…

Mais je comprends la fierté et l’attachement des Iraniens pour leur pays, leurs coutumes, leurs valeurs.

Et je serai toujours heureuse de pouvoir raconter ce que j’ai vu. Ce que j’ai ressenti, bien loin de l’image que les médias véhiculent en Occident.

Tehran, Iran
11 posts
7. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Voyage en Iran en Poésie Colette HAY , le 24 octobre 2001

Montagnes d’ocre pâle écrasées de chaleur,

Arides et immuables depuis des millénaires ….

Y a-t-il une vie dans ces déserts de pierre

Où nul arbre ne pousse, nulle source ne pleure?

Darius et Xerxès, les Rois Achéménides,

Ont fait PERSEPOLIS aux palais majestueux,

Colonnes et bas-reliefs sont les pages d’un livre

Qui rendent leur histoire bien vivante à nos yeux.

Si la pierre demeure, l’Homme n’est que de passage,

Il imprime sa vie pour laisser une trace ;

Quelques colchiques mauves, comme un fragile hommage,

A travers les cailloux, entrouvrent leurs pétales.

 

Petits troupeaux de chèvres aux longs poils noirs ou roux,

Anes et quelques moutons des nomades Cachquaid ….

 Ces animaux rustiques trouvent entre les cailloux

Un peu de nourriture pour la viande et le lait.

 

 

Cité de poésie, verdoyante SHIRAZ,

Célèbre ses poètes, Sa ‘adi et Hafez.

La glorieuse épopée des héros légendaires,

Ferdousi l’a chantée dans le shâhnâmeh.

 Shiraz, ville des roses, ville de la beauté

De ces fleurs immortelles aux murs de la mosquée.

Le mausolée Cheragh, le Roi de la lumière

Brille de mille facettes en ce lieu de prière.

 

 

Immenses lacs salés où vivent les flamants,

Des montagnes, encore, aux rochers tourmentés …

Univers minéral depuis la nuit des temps …

Homme ! Tu es petit dans cette immensité !

Que raconte le vent en ces lieux désertiques ?

L’Histoire de l’Iran, depuis l’époque antique?

La route, en long ruban, déroule ses méandres

Et le soleil s’endort sur les collines mauves !

 

 

Comment imaginer, dans la cité de BAM

La vie entre les murs de cette citadelle?

L’école Mirza Nain, la mosquée, le bazar,

Il y a deux mille ans, sous les Rois Sassanides ?

Les sabots des chevaux résonnent dans les ruelles,

Et le vent, par les tours, rafraîchit les demeures;

Selon la tradition, de torchis sont les briques

Qui restaurent ces murs au passé historique.

 

Le bazar c’est la vie : amandes et pistaches

Se mêlent aux effluves si troublants des épices;

Les femmes en châdor caressent des étoffes

Ou convoitent un bijou, … mon mari, tu me l’offres?

Le caravansérail, ouvert aux caravanes

Accueillait les marchands, souvent venus de loin,

Et il était refuge pour tous les pèlerins

Faisant halte, ou priant aux lieux saints de KERMAN.

 

Mosquée du vendredi, aux Iwâns élevés,

Aux faïences des murs finement décorées,

Tes fleurs sont des morceaux de l’azur découpés

Pour, avec les prières, les offrir en bouquets.

Pour être purifié et mieux parler à Dieu,

On allait au hammam, où le corps, en ces lieux,

Dans l’eau, laissait poussières et mauvaises pensées ;

Pureté et détente … Hélas, c’est du passé !

 

 

Dromadaires chargés d’étoffes précieuses:

Cachemire, brocart ou diaphanes soieries,

Après la longue marche s’arrêtaient pour la nuit

Au caravansérail, la halte bienfaisante.

Lorsqu’on a traversé les montagnes hostiles

Dans le froid et le vent ou la chaleur torride,

Autour d’un thé brûlant, échangeant des idées,

On raconte la vie des pays visités.

 

Ils vénèrent le Feu, disciples de Zoroastre,

Et pensent que la Terre doit rester pure et sainte,

Et des corps déposés dans les« Tours du Silence»

Ne restent que les os et l’âme évanescente.

A YAZD, les vieux quartiers ont encore des« glacières»

Où l’eau se rafraîchit grâce aux« Tours de Vent» ;

Sur les murs de torchis faits de paille et de terre,

Les coupoles arrondies, au soleil font écran.

Dans les hauts minarets de la Grande Mosquée,

La jeune fille a prié et a noué son voile

Pour trouver un mari ; Reza l’a dénoué …

Dans le ciel plane un aigle: est-ce le bon présage?

 

ISPARAN est peut-être l’image du Paradis

Promis par le Prophète à tous ceux qui le prient …

Et les faïences bleues sur les murs des mosquées

Ont volé à l’azur sa couleur, sa beauté!

Sous Shâh Abbâs le Grand, Ispahan la Glorieuse

Dresse au cœur de la ville plus de cent minarets;

Mosquée du Vendredi, sous tes voûtes grandioses,

Tant d’hommes sont venus, admirer et prier!

Palais Ali Qâpu, sur la Place Royale,

Mosquée Sheikh Lotfallâh pour Roi et courtisanes,

Vieux bazar, labyrinthe où très vite on s’égare,

Sont des lieux merveilleux offerts à nos regards.

Se promener le soir sous les arches du pont,

Au caravansérail déguster un bon thé,

Voir la place Royale, la nuit, illuminée …

Que de moments précieux si chargés d’émotion!

 

TEHERAN, Capitale, a ouvert ses Palais

Aux merveilleux décors et aux jardins fleuris;

Contraste avec la ville, bruyante et animée

Où circulent motos, autobus et taxis.

A nos yeux éblouis, les fastes de l’Orient:

Emeraudes, diamants, rubis et perles rares

Rehaussent la beauté du grand« Trône du Paon »,

Où le tout- puissant Shah recevait les hommages.

On peut imaginer les somptueuses tètes

Où les femmes portaient colliers et diadèmes,

Chatoyantes parures, rutilantes couleurs ….

Riche travail d’orfèvres, grands maîtres de leur art !

 

 

Le soleil s’est levé sur les montagnes roses

Aux formes adoucies; une écharpe de brume

Traîne encore sur la plaine. Au ciel, pas un nuage,

Pas un souffle de vent … Au désert, rien ne bouge.

De MASHAD nous partons chercher la poésie

Pour connaître Khayyam et le Grand Ferdousi,

Le seul poète épique de 1 ‘Histoire de la Perse,

Ses héros, ses victoires et ses Rois Légendaires ;

Tout en vers est écrit, musique et poésie …

 

Des galettes de nân, encore tièdes du four,

Et du Sabzi khordan, chèvre au parfum de menthe,

Des khoresh mijotés, du chelo au safran …

Que de mets tout nouveaux dont la saveur enchante !

De petits restaurants au décor oriental, …

Sous les arbres du Parc, jolie maison de thé, …

Ou, autour du bassin, dans un ancien hammam,

Assis sur les tapis, fumant le narghilé, …

Que de lieux de rencontres où l’on voit les gens vivre !

Et même sans paroles, le cadeau d’un sourire

Est un trésor précieux pour nous, venus de France

Connaître ce pays malgré les circonstances …

Jeunes filles d’Iran, sous le sévère hedjab

La jeunesse apparaît, spontanée et rieuse,

Cherchant la connaissance d’autres lieux, de visages

Qui, à leurs jeunes ans, semblent un peu étranges !

 

IRAN, vaste pays aux nombreux paysages,

Tes montagnes se dressent jusqu’à l’azur des cieux;

Des femmes en châdor on ne voit qu’un visage,

Mais quel joli sourire et accueil chaleureux !

« Sois heureux un instant, cet instant c’est ta vie! »

Ces vers d’Omar Khayyam, nous les vivons ensemble

Grâce à notre Reza qui aime son pays

Et nous l’a fait aimer, amis venus de France.

Tehran, Iran
11 posts
8. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Impressions de Jean Louis GURILLOT: Allez en IRAN Du 19 février au 2 mars 2017

Jean Louis Gurillot: Circuit organisé par la maison des orientalistes – principales villes TEHERAN / SHIRAZ / PERSEPOLIS/ NAQSH/ PARSAGADES/ YAZD/ NAIN/ ISPAHAN/ KASHAN

Que de souvenirs, que de belles images reçues et conservés, il faut dire que notre accompagnateur REZA a su

avec patience nous communiquer son amour pour son pays – par sa culture et son désir de rencontre

conclusion allez en Iran !!!!!

Tehran, Iran
11 posts
9. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Elizabeth: un super voyage en Iran en Deux mots 2017

Elisabeth Pidoux nous raconte son voyage en Iran : super voyage

Je te remercie Reza pour ce superbe voyage organisé par la maison des orientalistes. Avec le célèbre guide REZA, voyage se déroulait hautement culturel tant du point de vue architectural, religieux, historique. Il ne faut pas oublier la gastronomie. Au cours du voyage chacun est écouté, cajole.

Je ne peux que conseiller à ceux qui souhaitent se rendre en Iran de choisir cet organisme. Voulez-vous découvrir l’Iran de nos jours depuis la Perse antiquece? Ce voyage vous donnera une image réelle.

Elisabeth Pidoux

Tehran, Iran
11 posts
10. Re: Découvrir l'Iran avec FACE IRAN
Enregistrer

Découvrez Iran : Le message de Jeanne en 2017

 

Merci à Reza de nous avoir fait découvrir son merveilleux pays. Merci aux Iraniens pour leur gentillesse et leur générosité.

Nous ne manquerons pas d’inciter nos amis à découvrir l’Iran.

Réponses aux questions fréquentes sur Iran