Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.
Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Petits souvenirs de Tokyo

Luxembourg
Expert
pour Singapour
Auteur de niveau
4 187 posts
44 avis
Petits souvenirs de Tokyo

En Mai j’ai fais mon premier séjour au Japon. J’avais beaucoup d’appréhension car j’y allais par mes propres moyens, sans rien connaitre au pays, ne parlant ni lisant un seul mot de japonais. En même temps, c’était cela que je trouvais excitant : se sentir perdu, le plaisir de découvrir un nouveau pays, une ville, une culture.

Après ce séjour, j’avoue être totalement conquis. Une dizaine de jours au Japon s’est finalement très peu même je reviens avec des souvenirs, des odeurs et des saveurs plein la tête.

Tokyo est une mosaïque de quartiers maillée par les lignes du métro, de la compagnie JR East et d’autres compagnies. La ligne la plus importante est la ligne JR Yamanote qui fait une grande boucle en traversant les quartiers un par un. Elle dessert aussi les principales gares de la capitale (Tokyo, Shinjuku, Shinagawa...) à partir desquelles partent les trains vers les autres villes. Shinjuku et Ueno sont 2 quartiers où j’y ’ai séjournés et que j’ai beaucoup appréciés.

9 réponses sur ce sujet
Luxembourg
Expert
pour Singapour
Auteur de niveau
4 187 posts
44 avis
1. Re: Petits souvenirs de Tokyo

== Shinjuku, à l’ouest de la ville : c’est quartier très fréquenté jour et nuit. Il y a plein de magasins, de restaurants et de bars à l’est de la gare. Au nord-est de la gare, il y a le quartier rouge de Kabukicho.

A Shinjuku, j’ai mangé au restaurant Tsunahachi dont la spécialité est le tempura. Les gens faisant la queue à l’extérieur et à l’intérieur présageaient un délicieux déjeuner. Je fût installé à l’étage, au comptoir devant les chefs cuisiniers. C’est une très bonne place pour observer les chefs s’affairer avec calme et assurance pour assurer le service. Je passe ma commande sur un menu écrit en anglais et suivent alors de délicieux tempuras servis les uns à la suite des autres par le chef. Chaque tempura était sans gras, léger et croustillant, un vrai régal surtout accompagné d’une bière japonaise bien fraîche ! Les menus déjeuners vont de 1300 yen à 4000 yens hors boisson.

Mon endroit préféré à Shinjuku se trouve tout près de la gare de Shinjuku. Suivant les voies de chemin de fer, il a y 2 longues allées avec uniquement des petits restaurants. L’endroit s’anime en début de soirée lorsque les étales se remplissent de leurs habitués et des employés de bureau qui viennent grignoter un morceau et boire entre collègues avant de rentrer chez eux. L’atmosphère devient fantastique lorsqu’on déambule le long de ces allées étroites, avec la fumée et les bonnes odeurs de cuisine qui s’échappent des étales, le bruit des viandes qui grillent sur le grill, les rires et les cris des clients. En cherchant un peu je suis arrivé à trouver des étales avec un menu en anglais.

L’endroit est assez facile à trouver : il faut sortir par la sortie ouest de la gare JR de Shinjuku puis aller vers la droite (au nord). Les restaurants sont « collés » le long de la voie ferrée.

Il y a aussi des grands magasins comme Takashiyama, Isetan, etc. Ce que j’adore dans les grands magasins japonais c’est le sous-sol, c’est le niveau qui est réservé à la nourriture. C’est bourré de rayons traiteurs où l’on achète des plats à emporter. Bon plan si vous veux manger dans la tranquilité de sa chambre d'hôtel.

== Ueno, au nord-est de la ville : quartier un peu plus tranquille que Shinjuku mais aussi très intéressant. Il y a des sites à visiter comme le parc, le zoo ainsi que plusieurs temples et le musée. Mais ce qui m’a beaucoup plu c’est le grand marché qui se trouve juste à la sortie principale de la gare JR de Ueno. Ce n’est pas un marché pour touristes, la clientèle est principalement japonaise. On y vend de tout : fruits et légumes, viande et poissons, vêtements et chaussures, etc. Et ce qui personnellement m’intéresse le plus : il y a plein de petits restaurants qui se remplissent le soir de Tokyoites.

C’est ici où j’ai mangé pour la première fois dans un sushi bar. Au début j’étais un peu perdu et je jetais des coups à mes voisins pour les imiter. Mais une fois le coup pigé, je me régalais de ces petits plats posés sur le tapis roulant et ne demandant qu’à être dévorés.

J’ai fais quelque impairs au début mais maintenant ce sont des souvenirs amusants. Dans un bocal il y avait de la poudre verte, j’étais étonné que le wasabi au Japon se serve en poudre. J’ai donc fait comme à mon habitude, j’ai mélangé un peu de wasabi à la sauce de soja puis gouté le mélange…je me suis dis que le wasabi n’était pas très fort…A ce moment je vois mon voisin à côté attraper un verre, mettre la même poudre verte dans le verre, mélanger la dite poudre avec de l’eau chaude et boire le tout. La poudre verte c’est du thé vert en poudre !

Suivant l’adage qui dit « à Tokyo fais comme les Tokyoites » j’attrape un verre, y mets fièrement la fameuse poudre verte que je sais maintenant être du thé et place le verre sous le robinet qui se trouve en face de moi afin de le remplir d’eau chaude…oui, mais où est donc le robinet ? Faisant appel à mes talents d’observateur je vois un bouton noir juste sous le robinet, je tends mon doigt pour appuyer dessus mais l’eau ne coule toujours pas, par contre c’est un des serveurs qui vient vers moi en faisant de grands gestes de panique…tiens c’est comme dans les avions, on appuie sur un bouton et l’hôtesse arrive ? Il met prendre le verre des mains et appuie avec sur le bouton noir, l’eau très chaude coule alors dans le verre. La compréhension se fait jour dans ma tête : il faut faire couler l’eau chaude en appuyant avec le verre et ne surtout pas le faire avec la main si on tient un temps soit peu à sa dite main…

Au cœur du marché, il y a Ueno Yabu Soba qui est bon un restaurant pour essayer un plat de soba chaud ou froid. Les serveuses ne parlent pas anglais mais un menu en anglais est disponible.

Modifié le : 10 juin 2010, 11:15
Luxembourg
Expert
pour Singapour
Auteur de niveau
4 187 posts
44 avis
2. Re: Petits souvenirs de Tokyo

== Shibuya, au sud de Shinjuku : quartier très fréquenté surtout par les jeunes.

A côté de la gare de Shibuya se trouve le fameux grand carrefour où on voit les piétons traverser la route en diagonale. C’est amusant d’observer le balai entre voitures et piétons, au feu rouge le carrefour est envahi par une marée humaine, les tokyoites traversant d’un pas rapide et les touristes marchant plus lentement, s’arrêtant au milieu de la chaussée pour regarder autour d’eux. Quand j’ai visité le carrefour le soir, je suis tombé sur de jeunes touristes qui faisant des pompes au milieu du carrefour sous le regard amusé des tokyoites : ils essayaient de faire le maximum de pompes pendant que le feu était rouge.

Moi je me suis juste contenté de traverser le carrefour dans tous les sens plusieurs fois de suite…

A l’entrée de la gare se trouve la statue du chien nommé Hachiko dont l’histoire est touchante. Hachiko était un chien qui venait accueillir son maitre à la gare lorsque celui-ci revenait de son travail. Un jour son maitre décéda à son travail. Durant 9 ans et jusqu’à sa mort, Hachiko venait chaque jour à la gare attendre le retour de son ancien maitre.

La statue rend hommage à Hachiko et à sa fidélité. C’est devenu naturellement un point de rendez-vous.

C’est à Shibuya que j’ai fais la connaissance des restaurants dont les commandes se prennent via un distributeur de coupons. C’est très répandu et surtout super pratique pour ceux qui comme moi ne parlent pas japonais.

A l’entrée du restaurant il y a une machine destinée à prendre les commandes, c’est une machine avec plein de boutons sur la façade. Pour aider à faire sont choix, il y a des photos des plats, avec pour chaque plat son numéro et son prix.

On insère de l’argent dans la machine et on appuie sur le(s) bouton(s) qui correspondent aux plats désirés. A chaque fois pression d’un bouton, la machine délivre un coupon et débite le prix du plat. Lorsque qu’on a commandé tous les plats il suffit de récupérer la monnaie en appuyant sur le bouton de fin de commande, c’est le bouton isolé qui se trouve à côté de la coupelle destinée récupérer la monnaie. A avec un peu de chance c’est écrit en anglais « Change ».

Il suffit ensuite de s’installer et de donner les coupons au serveur. Il n’y a plus qu’à attendre d’être servi et de déguster ses plats.

Texas
Auteur de niveau
892 posts
3. Re: Petits souvenirs de Tokyo

Merci huow de partager vos aventures et mesaventures a Tokyo

….euh, c'etait comment l'infusion de wasabi ??? rofl

Luxembourg
Expert
pour Singapour
Auteur de niveau
4 187 posts
44 avis
4. Re: Petits souvenirs de Tokyo

LOL bonjour ville :)

je crois que ma fierté a été épagnée, personne n'a rigolé : soit personne n'a rien vu, soit ils étaient trop polis pour se moquer ouvertement de ma gaffe :p

Ma faute, j'avais oublié que le thé au Japon était en poudre et j'ai pris le premier truc vert pour du wasabi lol

hem
1 post
5. Re: Petits souvenirs de Tokyo

Bonjour! Merci pour ces petits souvenirs de Tokyo! Ma fille part en juillet là-bas et on se pose beaucoup de questions pour l'argent....Les travellers sont-ils acceptés? Les cartes de crédit Sont-elles utilisables? Certains nous disent oui, d'autres non, qui croire? Il parait que le mieux reste le liquide....

merci pour vos réponses

Luxembourg
Expert
pour Singapour
Auteur de niveau
4 187 posts
44 avis
6. Re: Petits souvenirs de Tokyo

Bonjour chthem,

Je n'utilise pas de T/C, je n'ai pas trop fait attention mais je suis quasiment sûr que vous pouvez les changer dans les bureaux de change notamment à l'aéroport. Je pense que c'est aussi possible dans les bureaux de poste où il y a des guichets JR Post Bank (similaire à la Banque Postale en France). Si possible prenez des T/C directement en Yen et non en Dollar US, cela devrait vous faire des économies.

Les cartes de cartes de crédit étrangères ne sont pas acceptées dans tous les magasins ou hôtels ni tous les distributeurs de billet. D'où les réponses contradictoires que vous avez pu avoir.

Pour retirer du liquide, je crois que les distributeurs aux bureaux de poste acceptent les cartes étrangères.

Je n'ai utilisé ma carte de crédit qu'une fois pour payer un de mes hôtels. Par contre il vaudrait mieux confirmer avec eux pour ne pas avoir de mauvaise surprise surtout qu'il y a des hôtels qui vous demande de payer la totalité du séjour au moment du check-in...

Suite à mes recherches, il semblait que l'argent liquide semblait être le moyen de paiement le plus utilisé. J'ai donc amené l'argent avec moi et changé en Yen en fonction de mes besoins à l'aéroport et aux bureaux de poste une fois en ville.

Anderlecht, Belgique
Expert
pour Bruxelles, Japon, Asie
Auteur de niveau
372 posts
146 avis
7. Re: Petits souvenirs de Tokyo

J'ai été au Japon l'année passée (2009) et les cartes de crédit sont moyennement acceptées (pas de problème dans les hôtels internationaux). Il est néanmoins possible de retirer du liquide dans presque tous les 7-eleven (petits supermarchés présents un peu partout et ouverts tard) équipés d'un distributeur (jusque 80 ou 90.000 JPY avec ma carte V***).

Et je confirme: inutile de prendre des USD; vous ne saurez rien en faire à part les changer en JPY (et y perdre au change)...

Bonne prépa...

Luxembourg
Expert
pour Singapour
Auteur de niveau
4 187 posts
44 avis
8. Re: Petits souvenirs de Tokyo

Les distributeurs aux 6-Eleven prennent effectivement les Visa mais plus les Mastercard :(

www.sevenbank.co.jp/intlcard/card2.html

Modifié le : 20 juin 2010, 10:21
Luxembourg
Expert
pour Singapour
Auteur de niveau
4 187 posts
44 avis
9. Re: Petits souvenirs de Tokyo

>>...6-Eleven...<<

7 -Eleven, pardon

Répondre à : Petits souvenirs de Tokyo
Recevez une notification par e-mail lorsqu'une réponse est publiée
Réponses aux questions fréquentes sur Tokyo