Enregistrer cette discussion
Mon rapport dès Pinamar-Ostende-Cariló

Bonjour,

Voilà, je vous écrit dès Pinamar (en espagnol « la mer des sapins »), la magnifique ville sur la côte atlantique, à 350 km de la capitale, Buenos Aires.

Pinamar fait partie d´un ensemble de villes balnéaires très proches, qui sont : Pinamar, Ostende, Valeria del Mar, Cariló (avec sa magnifique forêt) et Villa Gesell (la ville pour les jeunes, des étudiants inclus). C´est la « Côte Verte », comme quelques uns appellent à ce conjoint de villes.

La saison commence toujours avant les fêtes. Et je suis venue après le Nouvel An avec ma famille, comme nous le faisons presque tous les ans. À Pinamar, sur l´avenue Bunge et la mer, a lieu tous les ans la cérémonie de bénédictions des eaux qui finit avec des feux d´artifice.

Les villes sont toutes prêtes: les « paradors » des plages, beaux et commodes, sont renouvelés chaque année avec des services variés tels que bars et restaurants, accès Internet Wi-Fi, du spa, des chaises longues partout pour se tomber sous le soleil, des classes de gym et de danse, des sessions de massages, des défilés à la tombée du jour. Il y en a quelques uns à Pinamar qui ont piscine pour profiter les journées venteuses.

On attend un été spectaculaire. Les options sportives sont diverses : des promenades en 4x4 ou quatre cycles (notamment au nord, sur les dunes), des sports aquatiques (le plus populaire est le surf), du football et du beach volley.

L´offre gastronomique est attirante. La spécialité est, bien sûr, les fruits de mer. Et les jeunes adorent les glaces artisanales.

La nuit n´arrêt pas l´activité de ces plages : les restaurants au centre ville et à coté de la mer son pleins de clients. Il y a deux casinos : l´un à l´Hôtel del Bosque à Pinamar, et l´autre à Valeria del Mar (à 7 km de la ville). Et pour les jeunes le matin continue sans arrêt après la nuit à Ku, la disco la plus fréquentée dès les années 90. On peut aussi trouver des chauffes sur le sable, autour desquels les jeunes se réunissent pour chanter et jouer de la guitare.

Comme d´habitude les entreprises d´automobile, présentent ses stands à Pinamar et à Cariló avec ses nouveaux modèles. Alors, on peut admirer les voitures et les essayer par les rues de sable. Les tours, les traversées par les dunes et les cours de conduite des 4x4, organisés par les principales automotrices sont devenus un must chaque été.

Il faut mentionner les spectacles, les concerts divers et les pièces de théâtre, toujours présents à la « Côte Verte. Ici, la culture fait toujours partie du paysage.

Il ne faut pas oublier le charmant et ancien « Hôtel Ostende » à la ville homonyme. Un endroit de rencontre pour les touristes et pour des artistes et des écrivains. Là-bas Adolfo Bioy Casares et Silvina Ocampo ont écrit leur roman « Los que aman, odian… » et dans la chambre de la tour, Antoine de Saint Exupéry est passé deux nuits.

J´adore mes jours d´été ici, à la côte.

À bientôt.