Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

“À voir”

Église Saint-Thomas
Réserver à l'avance
Plus d'infos
256,91 $US*
et plus
Tour à pied privé de Strasbourg
Classé n° 17 sur 174 choses à voir/à faire à Strasbourg
Attestation d'Excellence
Détails de l'activité
Avis publié : 26 septembre 2012

Moins connue que la cathédrale, cette église mérite le détour pour y admirer le mausolée du maréchal de Saxe, une œuvre de Pigalle bien connu des Parisiens. A voir également le clavier de l'orgue sur lequel Mozart a posé les mains. Un lieu charge d'histoire.

1  Merci Charles D
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Écrire un avisAvis (282)
Sur le contrôle de avis
Note attribuée
Type de voyageur
Période de l'année
Langue
  • Plus de langues
Filtrer

9195 avis sur 283

Avis publié : 14 septembre 2012

Se trouve à l'intérieur le mausolée du Maréchal de Saxe, de Pigalle, le sarcophage de l'évêque Adeloch (12e siècle). Mozart est venu y jouer fin 1778.

Merci Valou-la-boussole
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Avis publié : 27 août 2012

A part une architecture extérieure intéressante, l' intérieur est austère, un peu sombre et ne mérite pas de s' y attarder.

Merci philophil
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Avis publié : 25 août 2012

L'on ne s'attend à voir une expo (des tableaux le 22 aout) dans un temple, mais en faite c'est très agréable à regarder.

Merci eve r
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Voir plus d'avis
Avis publié : 15 juillet 2012

Ici, à Strasbourg, il est un sculpteur français qui n’a pas à rougir de la renommée que lui a fait un quartier parisien mondialement connu…
Jean-Baptiste Pigalle vit le jour le 26 janvier 1714 à Paris, ville où il fit ses adieux à la vie le 22 août 1785. Admiré comme un véritable maître, son œuvre est à la charnière des courants baroque et néo-classique.
Et c’est précisément, ici, dans ce lieu appelé « cathédrale du protestantisme » alsacien, dans le chœur de ce haut lieu du culte luthérien, que l’on peut admirer une sépulture (un mausolée) élevé à partir de 1771 en l’honneur d’un grand militaire protestant : le maréchal Maurice de Saxe.
Le sculpteur Jean-Baptiste Pigalle, sur la commande du roi Louis XV, mit plus de vingt ans avant de terminer l'imposant monument funéraire. Son inauguration officielle et le transfert de la dépouille du maréchal de Saxe constituaient une reconnaissance publique du protestantisme, et ce depuis la révocation de l'édit de Nantes.
C'est une œuvre monumentale, dont le thème est classique: la Mort (sous la forme d’un squelette effrayant !) appelle le maréchal au tombeau, tandis qu'une figure féminine en pleurs (la monarchie ?) le retient du bras. Des drapeaux, un aigle, un lion, rappellent la gloire militaire et la bravoure du grand soldat, dont la statue altière, cuirassée, arbore un visage étonnement réaliste mais serein. Il est à noter que cette œuvre SCULPTURALE est étonnamment « dynamique », grâce à un impressionnant jeu des drapés !
NB : Deux personnages historiques portent le titre de Maurice de Saxe :
• Maurice de Saxe (1521-1553), prince de Saxe dès 1547 ;
• Maurice de Saxe (1696-1750), maréchal général de France, au service de sa majesté, le roi de France, Louis XV.
Ici, à Strasbourg, le mausolée célèbre la mémoire de Maurice de Saxe, comte de la Raute (1696-1710), puis comte de Saxe (1710-1750). Il naquit le 28 octobre 1696 à Goslar (Duché de Saxe) et rendit l’âme au château français de Chambord (30 novembre 1750) avec le titre de maréchal général de France. Une cérémonie funèbre fut célébrée à Paris pour le maréchal de Saxe. Cependant, ce grand militaire, protestant, ne put être inhumé dans la capitale. En effet, les hauts dignitaires de l'Église catholique rappelèrent au roi Louis XV que le maréchal, enfant adultérin de confession luthérienne, ne saurait être enterré à la basilique de Saint-Denis.
Son corps fut donc envoyé à Strasbourg (alors principale ville protestante) pour y être inhumé. Le corps arriva à Strasbourg le 7 février 1751 et reposa tout d'abord dans l'église du temple Neuf. Translatés à St Thomas, les restes du corps reposent désormais ici, dans un caveau sous ce mausolée.

4  Merci Alain G
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.

Les voyageurs ayant consulté Église Saint-Thomas ont aussi consulté

 
Strasbourg, Bas-Rhin
 

Vous connaissez Église Saint-Thomas ?
Partagez vos expériences !

Écrire un avis Ajoutez des photos

Propriétaires, prenez la parole !

Vous possédez ou gérez cet établissement ? Prenez le contrôle de votre page pour répondre gratuitement aux avis, mettre à jour votre page et bien plus encore.

Prenez le contrôle de votre page