Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.
Hôtels proches
Avis (493)
Sur le contrôle de avis
Filtrer les avis
493 résultats
Note attribuée
100
203
98
47
45
Type de voyageur
Période de l'année
LangueToutes les langues
Plus de langues
100
203
98
47
45
Découvrez ce qu'en pensent les voyageurs :
Affiner
Mise à jour de la liste...
102107 avis sur 493
Avis publié : 29 janvier 2010

Belle hôtel, nourriture excellente, buffet avec choix un peu restreins mais tout est très bon.
Site est propre, activité restreins, belle place pour le repos. La plage est belle. Prêt de la ville de Tela 5 minutes à pied. L'hôtel est a 1h30 de l'aéroport de La Ceiba. Belle découverte. Si vous êtes aventurier, il y a une excursion au Canopy (La Ceiba)qui vaut la peine, Activité d'arbre en arbre et bain thermal. Belle façon de découvrir la nature Hondurienne. Nous avons aussi été aux Ruines Mayas de Copan. C'est loin de l'Hôtel (4 heures) mais c'est un incontournable! Prenez l'excursion de 2 jours avec couché à Copan, vous pourrez visiter la ville de Copan. Belle ville accueillante, comme un peu le vieux Québec et les gens sont tellement chaleureux. Pour un voyage différent et inspirant, le Honduras est une très belle destination!

  • Séjour en : janvier 2010, a voyagé en couple
    • Rapport qualité / prix
    • Emplacement
    • Chambres
    • Propreté
    • Service
1  Merci panawan
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Avis publié : 26 janvier 2010

Nous avons séjourné au Villas Telamar du 14 au 21 janvier 2010. Notre grossiste de voyage a été Tours Mont-Royal et Canjet nous a transporté jusqu’à Ceiba.

Les heures de vol, aller et retour, ont été respectées et le personnel à bord de l’avion est très efficace. Arrivé à l’aéroport de Golosom, il n’y avait qu’un seul douanier. Finalement, un dizaine de minutes plus tard, ils en ont ajouté un deuxième. L’enregistrement pour l’hôtel et la pose du bracelet se sont effectués à l’aéroport, à côté des autobus. En attendant l’arrivée de tous les voyageurs, vous pouvez acheter une bière au coût de 2$ US. Arrivé à Telamar, nous nous nous sommes rendus, directement, à notre villa, rien d’autre à faire. De l’aéroport à Tela, la durée du trajet est de 80 minutes. Pendant ce temps, le représentant de Turaser (compagnie qui s’occupe des excursions), vous livre l’informe nécessaire pour vos vacances.

Villas Telamar

HÉBERGEMENT : nous habitions dans une villa. Au premier coup d’œil, la déception. L’extérieur a besoin d’être rafraîchi, ça fait rustique comme environnement. Par contre, dès que nous avons ouvert la porte de la chambre, nous l’avons bien aimée. Grande chambre toute rénovée avec lits très confortables, air climatisé efficace, de l’eau chaude à profusion pour se doucher, serviettes et débarbouillette ce qui est rare, en Amérique centrale. Un seul bémol, l’insonorisation des chambres. Heureusement, nous avons eu des voisins extraordinaires. Il existe un deuxième type d’habitation, à côté de la piscine. Celui-ci est beaucoup plus moderne. Toutefois, le confort de la chambre est semblable à la villa, mais en plus, vous avez un balcon. La distance à marcher pour vous rendre au restaurant et à la mer est plus courte. Vous pouvez demander une vue sur la mer, cela n’en vaut pas vraiment la peine puisque les arbres cachent cette la vue.

RESTAURATION : c’est le côté le moins réjouissant du voyage. La nourriture a bon goût, mais la variété est limitée. Plusieurs voyageurs ont eu des maux de ventre accompagnés de diarrhée. Apportez-vous de l’Immodium. Les restaurants à la carte; dans votre enveloppe, vous retrouverez des coupons pour ces restaurants. Un resto italien et un Steak House. L’atmosphère de ces derniers est bien ordinaire, beaucoup trop éclairés. La nourriture que l’on y sert est aussi ordinaire.

ACTIVITÉS SUR LE SITE : il existe un programme d’animation assez limité et les animateurs ne se forcent pas tellement pour les activer. Rien, sur la plage pour se divertir. C’est la piscine qui retient notre attention, elle est fonctionnelle et bien répartie. Pour les petits, un coin glissade et des gicleurs d’eau. Une glissade plus haute, pour les plus grands. Des jets d’eau (tourbillon) et un bar pour les plus vieux. La plage, une grande déception. La fin de semaine, elle est envahie par les honduriens. Les enfants nous dérangent constamment, ils quêtent et vendent de tout. Ils s’imposent en venant s’assoir, à côté de nous, sur la chaise. C’est très désagréable. L’eau de la mer n’est pas turquoise toutefois, elle est chaude et les vagues sont bien amusantes.

LES EXCURSIONS : l’agence Turaser organise les excursions avec des guides qui parlent très bien français. Il existe 7 différentes excursions allant de 75$ à 150$ US. Le jour, vous pouvez vous promener, en toute sécurité, dans la petite ville de Tela. Elle est à deux pas de l’hôtel.

CLIMAT : nous avons été très chanceux car il n’a plu qu’une seule journée pendant notre séjour. À cause de l’humidité, les maringouins sortent à la brunante. Il est avantageux d’inscrire, du chasse-moustique, sur la liste des effets à apporter.

  • Séjour en : janvier 2010, a voyagé en couple
    • Rapport qualité / prix
    • Emplacement
    • Chambres
    • Propreté
    • Service
Merci Serge002
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Avis publié : 26 janvier 2010

Nous avons séjourné du 24 décembre 2009 au 7 janvier 2010 au Honduras a Villa Telamar. Bon accueil , chambre agréable mais service a la salle a manger inexistant, nourriture au compte goutte et médiocre. Noel et le jour de l'An, les Hoduriens ont eu droit a un tres beau buffet auquel nous n'avons pas eu droit...est-ce normal? Les 4 roues envahissaient le plage et dérangeaient constamment les touristes, sans compter les odeurs de gaz et le bruit. Lorsque les Honduriens quittaient l'hotel, les snack bar et les bars pres de la picine fermaient, nous etions limités a un seul endroit. Nous sommes bien décus de notre voyage. Bernard et Johanne

Séjour en : décembre 2009, a voyagé en couple
2  Merci bernardjo
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Avis publié : 24 janvier 2010

je reviens d,un sejour de 2 semaines à l'hotel tellamar au honduras.Malgré que la première semaine fut de grizaille,ce qui est anormal pour cette période de l'année, nous avons passé un beau séjour. La premiere semaine, nous avons joué au tennis, golf et billard avec un saut rapide dans la piscine (l'eau était froide apres 3 semaine de pluie). La deuxième semaine pas de temps pour le sport, nous avons visité les ruines Mayas de Copan dans les montagnes, fait des excursions en bateau, marche dans la jungle et plongé en apnée ( c'est la deuxieme plus grosse barriere de corail au monde et aussi de la beach. Les Honduriens sont tellement gentils et à l'heure, je n'en revenait pas. Nous avons acheté nos excursions en ville à Garifuna tours, demander Mark comme guide,il est excellent et conduit bien. Les prix sont meilleurs qu'à l,hotel et si vous y aller à plusieurs vous aurez un meilleur prix encore.Le buffet de l'hotel est modeste mais la nourriture est bonne et diffère à chaque jour, même après 2 sem. je n'était pas tannée.Les appartements et les chambres sont imppéccable coté propreté et spacieuse on manquait par contre d'eau chaude dans la 315, donc il ne fallait pas s'éterniser dans la douche.C'est un endroit tranquille les fêtards et les gros buveurs, vous abstenir. Il y a peu d'animation mais cela faisait bien mon affaire. Moi et mon mari preférions écouter la mer le soir avant d'aller au lit en sirottant un bon rhum. Le seul point négatif, c'était le manque de chaise à la plage et de parasol, mais comme j'avais consulté les critiques je le savais. Pas de problème j'ai apporté mon parasol et les chaises, on les prenait à la piscine. J'y renournerait sans hésiter. N'aller pas à l'hotel palma Real à la Ceiba si vous voulez faire des excursions car tout est plus près de Tela à part si vous voulez aller à Roatan, et la plage me dit-on est mieux à Tela.

1  Merci nonnonouioui
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Avis publié : 23 janvier 2010

Honduras – 31 décembre 2009 au 14 janvier 2010

Voici le récit de notre voyage fait au Honduras du 31 décembre 2009 au 14 janvier 2010, à l’hôtel Villas Telamar, situé à Tela.

Nous avons décollé de l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau de Montréal à l’heure prévue sur les ailes de CanJet. Le vol, d’une durée de cinq heures environ, a été ponctué de nombreuses turbulences. L’espace était très restreint à bord de l’appareil, surtout quand on est assis dans la dernière rangée, comme c’était notre cas. Petit déjeuner peu mémorable et film projeté. Il faut payer un supplément pour obtenir écouteurs et couvertures.

L’arrivée à l’aéroport international Golosón de La Ceiba a été assez pénible. On descend directement sur le tarmac de l’aéroport et il faut attendre un bon bout de temps en plein soleil avant de pouvoir entrer dans l’aérogare qui, heureusement, est climatisée. En tout, il a fallu au moins une bonne heure avant de franchir les formalités des douanes parce que seulement deux postes (il n’y en a pas plus!) étaient ouverts.

Par la suite, tout s’est passé assez rondement. On nous attribue les bracelets et les clés des chambres dans le stationnement, à côté de l’autobus qui nous amène à l’hôtel. Le trajet en bus entre l’aéroport et l’hôtel dure environ une heure et demie. Les paysages à admirer sont très beaux : champs d’ananas, montagnes, dont le Pico Bonito, rivières, etc.

À notre arrivée à l’hôtel Villas Telamar, on peut se diriger directement à notre chambre, laquelle est située dans la section «standard», c’est-à-dire des blocs de quatre chambres dans d’anciennes villas. Le site est très beau. Il s’agit des habitations où logeaient les dirigeants de l'United Fruit Company (les bananes Chiquita).

D’entrée de jeu, je dois dire que nous n’avons pas été choyés par le temps. En effet, nous avons eu à peine deux belles journées ensoleillées en deux semaines! Selon les gens rencontrés sur place, c’est plutôt rare que cela se produise au début du mois de janvier. Nous n’avons donc pas eu de chance, d’autant plus que juste avant notre arrivée et tout de suite après notre départ, c’était soleil mur à mur au Honduras!

Le lendemain de notre arrivée, nous avons donc bien profité de ce qui allait être notre seule belle journée de la semaine. La plage est assez bien, le sable est brun et la mer, assez agitée, avec de grosses vagues. L’eau n’est pas cristalline, mais plutôt verdâtre. Chose très emmerdante, ce sont les VTT (quatre-roues) qui prennent d’assaut la plage le week-end. Ce sont les enfants des riches clients honduriens de l’hôtel qui les conduisent. Nous avons même vu une gamine d’à peine 5 ou 6 ans au volant d’un de ces engins! Incroyable! Il semble que la direction ne peut rien y faire, car la plage est publique, mais c’est fort désagréable. Heureusement, ce problème est inexistant la semaine, mais encore faut-il qu’il fasse beau pour pouvoir profiter de la playa, ce qui n’a malheureusement pas été notre cas!!

Tout au long de notre séjour, nous avons trouvé que la nourriture était excellente, beaucoup mieux qu’à Cuba en tout cas. Il y a toujours au moins deux choix de viandes au souper, la soupe est excellente le midi, et au petit-déjeuner, on peut demander des omelettes ou des œufs à notre goût. Il arrive que le service soit un peu lent, mais nous recommandons Mauricio et Haylin, deux serveurs très professionnels, toujours souriants et très aimables. En plus, ils parlent un peu français!

Les deux restaurants à la carte, un italien et un steakhouse, sont excellents. Les pâtes sont préparées à notre goût, avec les ingrédients de notre choix, sous nos yeux. Au steakhouse, ne pas manquez l’excellent guacamole et les crevettes grillées à l’ail. Un vrai délice!

Internet sans fil est offert sans frais dans les chambres, mais le service est souvent coupé. Il est aussi possible d’utiliser deux postes reliés à Internet à la réception. Il suffit de demander un numéro, et les 30 premières minutes sont gratuites. On peut revenir plus tard dans la journée et demander un autre numéro bon pour 30 minutes, aucune question ne sera posée. La réception est aussi dotée d’un réseau Internet sans fil distinct de celui des chambres et qui m’apparaissait un peu plus fiable.

Bon, comme le dit si bien l’adage, malgré le mauvais temps, nous avons quand même su faire contre mauvaise fortune bon cœur. Nous sommes allés plusieurs fois dans la petite ville de Tela, située à une vingtaine de minutes à pied de l’hôtel. Ce n’est pas une ville très belle, mais il s’y trouve quelques commerces où on peut acheter souvenirs et autres babioles, ainsi que des restaurants, comme l’excellent Luces del Norte, où peut déguster d’excellents plats honduriens typiques. La ville est sécuritaire le jour, mais le soir, il est recommandé de ne pas flâner dans les rues et de prendre un taxi.

Pendant notre première semaine, nous sommes aussi allés à Copán Ruinas, entre autres pour voir les célèbres ruines mayas. Nous avons pris l’autocar de l’hôtel. Il s’agit de la ligne d’autobus Hedman Alas. Pour 912 lempiras pour deux personnes, soit environ 45 $, on peut se rendre à Copán à bord d’un autobus très confortable et climatisé. On y projette même un film, on nous sert un jus et une collation… le grand luxe quoi! Il faut toutefois changer de bus à San Pedro Sula, où nous devions normalement attendre deux heures, mais, finalement, en raison du retard, il a fallu attendre trois heures.

Le trajet direct Tela-Copán se fait en cinq heures. Certaines agences offrent de faire l’excursion en une journée, mais nous ne le recommandons absolument pas. À cause des dix heures de bus, il ne reste qu’environ deux heures pour visiter les ruines, ce qui est très peu, sans compter toutes les autres attractions qu’il vaut la peine de visiter une fois rendus à Copán.

Outre les ruines, il est possible de visiter un musée de la sculpture maya très impressionnant situé tout à côté du site. Le musée municipal situé tout près du parc central de Copán vaut aussi le détour.

Nous recommandons aussi fortement une petite visite au Macaw Mountain Bird Park, à quelques minutes en moto-taxi du centre de Copán. On peut y voir, en captivité, des aras, des perroquets, des rapaces, etc. Il s’y trouve aussi beaucoup d’oiseaux en liberté, dont certains d’une très grande beauté (notamment les motmots et les orioles).
Une autre petite randonnée fort intéressante est celle de l’Hacienda San Lucas. Ce domaine se trouve dans les montages, et il est tout à fait possible de s’y rendre à pied à partir du centre de Copán. Il s’y trouve des sentiers de randonnée, dont celui de Los Sapos, un ancien site maya où l’on peut voir des crapauds sculptés dans la pierre. On peut aussi se rendre dans un petit village d’Indiens chortis (La Pintada), descendants des Mayas, tout près de là. J’y ai acheté une écharpe fabriquée à l’atelier des femmes. Dépaysement assuré!

Il est possible de se loger et de manger à prix très raisonnable à Copán. Par exemple, notre hôtel, le Clasico, ne nous a coûté que 480 lempiras, soit environ 25 $ pour deux nuits pour deux personnes. Il suffit de marchander un peu! Les repas aussi étaient très raisonnables : soit quelque 6 ou 7 $ pour un repas très complet typiquement hondurien (le plato típico : bifteck, œuf à la poêle, fromage blanc, haricots noirs, plantain frit, crème sûre et tortillas… ça nourrit bien son homme). Et on s’envoie une bonne Salva Vida (la bière nationale) pour faire descendre tout ça! Mais, surtout, ne pas manger copieusement avant de prendre le bus qui quitte Copán, sinon, gare aux nausées! La route serpente dans la montagne et le chauffeur, un peu fou de la vitesse sur les bords, nous bardasse dans tous les sens. Heureusement que les sièges sont munis de petits sacs à utiliser en cas d’urgence!

À notre retour aux Villas Telamar, nous sommes allés au jardin botanique Lencetilla. Nous avons loué des vélos à l’hôtel. C’est environ 15 km aller-retour, ce qui se fait assez bien sur des vélos en bon état. Le jardin est très beau, surtout l’arche en bambou à l’entrée, et il y a plein de sentiers où l’on peut observer diverses espèces d’arbres et de plantes. Les lieux sont aussi très fréquentés par des oiseaux de toutes sortes. Il est aussi possible de se baigner dans le lagon d’une rivière, ce que nous avons fait. Excellent rafraîchissement lorsqu’il fait très chaud! Ne pas manquez non plus les litchis vendus sur le bord de la route. Seulement 20 lempiras le sac, et ces fruits sont très désaltérants!

Nous avons également fait une excursion au parc national Punta Izopo. C’est Miguel, un Français qui habite au village garifuna de Triunfo de la Cruz et qui est propriétaire de l’agence Coco Tours, qui nous avait organisé une belle visite en compagnie d’un excellent guide, Carlos, qui est aussi le gardien du parc. Pour se rendre au parc, nous avons fait un bout de chemin en charrette tiré par un cheval, puis nous avons traversé la rivière à bord d’une barque. Dans le parc, nous nous sommes baladés sur le río Plátano en grosse barque. Nous avons pu voir plusieurs espèces d’oiseaux (surtout des hérons et aigrettes), un singe hurleur (surtout entendu!) et un bébé crocodile. Étant donné que Carlos connaît le parc comme le fond de sa poche, il a pu nous emmener dans les bons endroits pour les observations. N’hésitez pas aller manger dans un des restos du village garifuna Triunfo de la Cruz pour déguster une excellente soupe aux fruits de mer parfumée au coco.

Voilà, l’heure du départ avait déjà sonné. Trajet en autobus entre l’hôtel et l’aéroport sans histoire. Toutefois, encore une très longue attente à l’aéroport. Toutes les valises sont fouillées à la main! Par la suite, on doit se rendre à un guichet pour payer la taxe de départ. Ensuite,on nous dirige vers un autre endroit, où une nouvelle file nous attend avant d’aller à un comptoir pour présenter notre passeport. Enfin, contrôle de sécurité! Il faut s’armer de patience. Vol de retour sans histoire, repas indigeste, trajet effectué en quatre heures.

En somme, malgré le mauvais temps, nous avons fait un très beau voyage, ponctué de découvertes de toutes sortes. Les Honduriens sont très aimables, souriants et amicaux. Ils sont toujours prêts à aider, et nous nous sommes toujours sentis en sécurité. Nous comptons bien y retourner un jour pour découvrir d’autres facettes de ce pays fascinant, mais aussi très méconnu!

  • Séjour en : janvier 2010, a voyagé en couple
    • Rapport qualité / prix
    • Emplacement
    • Chambres
    • Propreté
    • Service
2  Merci Chimon
Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Voir plus d'avis